” Didègué ” du projet Equinut initié par la fondation Aga- khan : La solution adéquate pour lutter contre la malnutrition des enfants

0

EquinutLa cérémonie de démonstration et de dégustation du ” Didègué “ a eu lieu, le vendredi 6 février, à Kanadjila, point de départ de la commune rurale du Mandé qui compte 25 villages pour une population estimée à 60.000 habitants. Après le test d’acceptabilité conduit dans trois zones périurbaines de Bamako dont Kanadjiguila, la présente séance de démonstration et de dégustation de l’Equinut-Didègué au profit des enfants de ce quartier donne l’occasion à un public plus large de comprendre davantage les activités du projet notamment : la détention de la malnutrition aigüe modérée, ses enjeux, la fabrication du “ Didègué ” et son administration aux enfants dans les meilleures conditions d’hygiène, sa valeur énergétique après sa caractérisation dans les laboratoires maliens et canadiens.

En effet, le projet Equinut est une recherche/action visant la prise en charge de la malnutrition aigüe modérée par l’utilisation d’un produit local, le ” Didègué ” fortifié, une recette alimentaire traditionnelle nationale à base de pâte d’arachide sans aflatoxine, de céréales et de miel ou de sucre. Plus de 1400 enfants de moins de 5 ans, vivant dans 20 villages des cercles de Mopti, Djenné et Kita, bénéficient de ce projet. Aussi, 6 583 femmes en âge de procréer profiteront indirectement des actions dudit projet. L’Equinut sera un aliment à haute valeur nutritionnelle et thérapeutique contre la malnutrition aigüe modérée chez les enfants de 6 à 59 mois.

Selon le maire de la localité, Bernard Dakouo, la fin de la faim ne commence qu’avec la compréhension qu’au-delà d’une bonne moisson, chaque membre de la famille doit recevoir l’ensemble des micronutriments nécessaires au maintien et à l’amélioration de la santé.

Retenons que la faculté de médecine et de pharmacie et d’odonto- stomatologie a énormément contribué à ce projet en formant 1000 femmes à Kita et à Mopti, a indiqué le Pr Abdel Kader Traoré.

Pour Dr Diallo Kadia Maïga de la faculté des sciences techniques et Dr Coulibaly Fatoumata Sidibé de l’IER, il s’agit de faire comprendre à la population ce que c’est que la malnutrition des enfants ? Comment se traite-t-elle ? Et enfin, comment se fait la fabrication du ” Didègué “? Le directeur de la fondation Aga- Khan au Mali, Ousmane Sèye, dira que ce projet a fait un grand pas dans la bonne direction de la lutte contre la malnutrition. ” Si, nous nous mettons ensemble, nous pouvons faire de grandes choses pour les enfants et contre ce mal ravageur ” a-t-il mentionné.

Même son de cloche pour le représentant de l’AFD qui estime qu’avec ce projet, les Maliens n’auront pas à chercher ailleurs pour combattre la malnutrition quelle que soit sa forme.

  1. Mah Thiam KONE

 

PARTAGER