Opération solidarité décentralisée de la Fondation pour l’Enfance en 4ème région : Mme Touré Lobbo Traoré offre des kits scolaires à 10 669 élèves et des dons aux associations de femmes de San pour près de 80 millions FCFA

0

La Fondation pour l’Enfance de Mme Touré Lobbo Traoré vient d’apporter du sourire aux populations du Cercle de San en mettant à leur disposition un important don d’une valeur de près de 80 millions de FCFA. Plus de 10 600 élèves de différents établissements ont bénéficié de kits scolaires (sacs, cahiers, bics et autres fournitures). Des moulins, des machines à coudre, des produits vivriers ainsi que des enveloppes financières ont été remis à plusieurs associations et groupements de femmes. Cette action de la Première Dame, qui s’est déroulée le jeudi 20 octobre, s’inscrit dans le cadre de son opération solidarité décentralisée du mois d’octobre consacré à la lutte contre l’exclusion.

Après la visite de l’épouse du Chef de l’Etat, le 15 mars 2008 dans le cadre de l’inauguration de l’orphelinat de San matérialisant sa vocation première de soulager l’enfance en détresse, une délégation de la Fondation pour l’Enfance, conduite par Ibrahima Samassékou, chargé des programmes de l’éducation était, le jeudi 20 octobre, dans la région de Ségou, plus précisément dans le cercle de San. Il était accompagné, pour la circonstance, par d’autres responsables de la Fondation pour l’Enfance notamment Amadou Dadié Touré, gestionnaire de projets.

A travers cette visite humanitaire, il s’agissait, selon le chef de la délégation de l’Institution de la Première Dame, de soulager beaucoup de parents d’élèves des charges que constitue le matériel rudimentaire requis pour aller à l’école en dotant leurs enfants de kits scolaires en mettant à disposition des autorités scolaires des matériels didactiques notamment des manuels scolaires afin d’équiper les bibliothèques scolaires et publiques. Il s’agissait aussi de nantir plusieurs associations féminines en  machines à coudre, moulins et autres équipements pour leur épanouissement.

La remise de ces importants dons a fait l’objet d’une cérémonie, qui s’est déroulée dans une  ambiance festive. Toute la population de San s’était donné rendez-vous, ce jeudi 20 octobre à 10 heures dans la cour de l’école Babou Dioni, pour réserver un accueil chaleureux à la délégation.  Le Préfet du Cercle, Baye Konaté, le Maire de la Commune de San, les autorités politiques et administratives, les directeurs d’écoles, les bénéficiaires étaient tous là.

"La présidente de la Fondation pour l’Enfance, empêchée pour des raisons indépendantes de sa volonté, aurait aimé être témoin encore de ce déferlement de joie de cette population enthousiaste qu’est celle de San. A cause des multiples programmations liées aux tâches de Première Dame, elle n’a pu effectuer le déplacement et s’en excuse auprès de toutes les populations et autorités de San". C’est par ces mots qu’Ibrahima Samasékou a pris la parole pour remercier les populations de San pour leur accueil enthousiaste.  La Fondation pour l’Enfance a mis à la disposition de 10 669 élèves des kits scolaires composés de sac, de cahiers et autres fournitures scolaires. Ces kits sont destinés aux élèves de Babou Dioni (Premier cycle I, II, III, IV et V) de Farakolo, de Santoro (I, II, III et Extension) de Bougoudara, de Bogossoni, de Bélentitiéni, de Sibougou…

5 moulins, 10 machines à coudre, 4 égraineuses de maïs, 4 kits de sonorisation, 4 tricycles, 4 fauteuils roulant, 8 tonnes de céréales, 18 cartons de lait… Voilà les dons offerts à plusieurs associations féminines et structures sanitaires. Parmi les bénéficiaires figurent le Centre de promotion féminine "Sœur Agnès", l’Association des femmes de Bogossoni, l’Association des femmes de Worotouna, l’Association des femmes de Niantiébougou, Mme Dembélé Mariam Diassana, député élue à Tominian, l’Association APROFEP "Sabugnouman" des femmes de Pélengana, le Comité de gestion de la mosquée de Nabasso…Les pensionnaires des orphelinats n’ont as été oubliés. La présidente de la Fondation pour l’Enfance a mis à leur disposition des cartons de lait et un important lot de produits vivriers. Les pensionnaires de l’orphelinat "La Providence" et le Centre "Mère Thérèra" de San ont bénéficié de ces dons.   

Le coût de cette opération humanitaire s’élève à près de 80 millions de nos francs. "Ce don est le fruit d’un sacrifice intense de Mme Touré Lobbo Traoré qui n’a aucun moment baissé les bras tant la tâche est exaltante, ensuite des partenaires intérieurs et extérieurs. La Présidente de la Fondation pour l’Enfance espère pouvoir opérer un changement dans le quotidien des couches défavorisées par ce sourire radieux qui signifie annonciateur d’espoir" a déclaré le représentant de Mme Touré Lobbo Traoré. 

S’agissant des kits scolaires, le Chef de la délégation de la Fondation pour l’Enfance, Ibrahima Samassékou a procédé, devant les autorités administratives et politiques du Cercle de San, à la distribution individuelle aux bénéficiaires. Cette opération de distribution très salutaire a commencé par les élèves de la classe de 4ème  année.

Le maire de la Commune de San, le chef du village, la représentante des femmes rurales et le représentant du Directeur de l’Académie ont tous apprécié ce geste de Mme Touré Lobbo Traoré à l’endroit des populations de San. "Grâce à cette dame de cœur, les parents d’élèves sont très soulagés. Les femmes de San vous remercient très sincèrement pour avoir pensé à elles" a déclaré l’une des bénéficiaires.

                 Alou B HAIDARA

       Envoyé spécial

 

Collège Communautaire des Filles Lobbo Traoré de Ségou

Deux millions FCFA et des fournitures scolaires offerts par Touré Lobbo

e passage à Ségou, la délégation de la Fondation pour l’Enfance, conduite par Ibrahima Samassékou, a remis une enveloppe de 2 millions de FCFA et des fournitures notamment des cartons de cahiers au Collège communautaire des filles de Ségou qui porte le nom de Mme Touré Lobbo Traoré. C’est au cours d’une cérémonie modeste mais pleine de signification qu’Ibrahima Samassékou a remis cette enveloppe aux mains du Gouverneur de la région, Boureïma Seyba à l’intention du Directeur du CCF Lobbo Traoré, Amadou Traoré. C’était en présence du Directeur de l’Académie d’enseignement, Mohamed Sokona, du Directeur adjoint de l’Académie, Cheick Kéïta. Sans oublier les responsables de cet établissement privé qui fait la fierté de Ségou. Il s’agit notamment de notre confrère Moustapha Maïga du journal Le Ségovien.

Avant la remise, la délégation a fait le tour des différentes classes pour s’enquérir les conditions de travail des élèves. Ouvert le 1er octobre 2007, le Collège communautaire des filles est un établissement scolaire de cycle fondamental initié par le Groupe de presse Radio Sikoro et Journal Le Ségovien. Cela en vue de contribuer à sa manière à la scolarisation massive des filles de la région de Ségou. Cet établissement scolaire compte aujourd’hui 216 filles dont 43 pour le second cycle. Lors de l’examen du Certificat d’étude primaire (CEP) 2007 – 2008, le CCF Lobbo Traoré a réalisé un résultat très encouragent. Sur un effectif de 29 candidates, seulement deux ont échoué. Selon notre confrère Moustapha Maïga, l’unique fille admise au Prytanée militaire dans la région de Ségou en 2008 – 2009 est issue du CCF Lobbo Traoré. Comme difficultés,  il faut noter que le collège est en location, mais il dispose d’un terrain d’habitation vierge contigu au bâtiment de la Maison de la femme de Ségou. 

Ibrahima Samassékou a invité les élèves du Collège  à être toujours excellentes comme le souhaite Mme Touré Lobbo Traoré. Il faut noter que cet établissement a toujours bénéficié des cours de vacances initiés par la Fondation pour l’Enfance depuis années à travers le territoire national.

Après le CCF Lobbo Traoré, la délégation s’est rendue au jardin d’enfants Les Papillons de l’Office du Niger pour remettre toujours au nom de Mme Touré Lobbo Traré, une enveloppe  de 500 000 FCFA à la directrice, Mme Diallo Sitafounè Kanté. Les mots manquaient à cette dame pour remercier la présidente de la Fondation pour l’Enfance à l’endroit des amis du Président ATT "Les tout-petits".

                            A.B HAIDARA, envoyé spécial

 

PARTAGER