Valorisation du rôle et de la place des autorités traditionnelles/ Grâce à CRI 2002, les chefs de villages et de quartiers de Sikasso reçoivent leurs actes de nomination à vie

0

La salle de conférence du gouvernorat de Sikasso a abrité, le samedi 15 octobre, la cérémonie officielle de consécration des 28 chefs de village et 9 des chefs de quartier de la Commune urbaine du de Sikasso.

Ils étaient tous là : membres du gouvernement, autorités administratives et coutumières de Sikasso pour être témoins de la consécration officielle des chefs de village et de quartier de la commune urbaine de Sikasso. Selon le Président de CRI 2002 et Ministre des Relations avec les Institutions, Dr. Abdoulaye Sall, cette consécration s’inscrit dans le cadre de la réalisation sur le terrain du développement régional et local des Cadres de Concertations établis entre la région, les Cercles de Sikasso et de Koutiala et le cercle de Réflexion et d’Information pour la consolidation de la démocratie au Mali (Cri-2002) en mars 2011.

A le croire, sur cette voie, la première action forte, significative et porteuse a été l’organisation et la tenue les 30 et 31 mars 2011 du Forum régional sur la valorisation du rôle et de la place des autorités traditionnelles dans le cadre de la décentralisation  qui a regroupé plus de 150 participants venus des 7 cercles de la région, et représentant la tutelle, les services déconcentrés et décentralisés de l’Etat, les élus communaux, locaux, régionaux et nationaux des collectivités territoriales, les chefs de village et de quartier, les chefs traditionnels et religieux, les organisations de la société civile  et qui a formulé comme recommandations majeures, l’accélération du processus de reconnaissance officielle des chefs de village, de fraction et de quartier  et leur consécration par les autorités administratives et politiques.

 " Cri- 2002 dit merci au Gouvernement du Mali, aux autorités administratives, politiques, traditionnelles et religieuses, aux populations laborieuses de Sikasso, au Bureau de la Coopération Suisse qui ont placé leur totale confiance en lui pour l’accompagnager dans ce processus, combien décisif, dans l’ancrage de la démocratie et de la décentralisation dans sa base originelle, citoyenne, durable et pérenne ", a déclaré le président de CRI-2002.

Avant d’expliquer que si le mandat du maire, du conseiller communal, de cercle, de région, est de cinq ans, celui du chef de village, de fraction et de quartier est à vie. Une assurance à vie conférée par l’Etat pour permettre à ces auxiliaires de l’administration de jouer pleinement et entièrement leur rôle de courroie de transmission entre les populations, les collectivités territoriales, l’Etat et/ou vice-versa.

Dans cette perspective, au nom de Cri-2002, Dr. Abdoulaye Sall, a pris l’engagement ferme de poursuivre, d’intensifier et de consolider son accompagnement de la région de Sikasso en général, et des autorités traditionnelles en particulier.

 " Les droits, ils sont acquis, il reste  maintenant à chacune des parties à assumer démocratiquement ses responsabilités, principalement, dans les domaines de la mobilisation des ressources financières (TDRL), de l’information, de la formation, de la sensibilisation, de la mobilisation citoyenne pour le portage des réformes institutionnelles, du référendum et des élections générales de 2012 ", a conclu le président de CRI-2002.  

Rappelons que la cérémonie était présidée par le ministre délégué en charge de la décentralisation, David Sagara, qui avait à ses côtés son homologue de l’Environnement et de l’assainissement, Tiémoko Sangaré. Chacun d’eux a invité les chefs de quartiers à assumer leurs responsabilités pour la marche de la décentralisation et la gestion des ressources naturelles.

 

Youssouf CAMARA

 

PARTAGER