Affaire dite des hélicoptères « cloués au sol » : La CNAS invite l’Assemblée nationale à diligenter une enquête

1

La  Convention nationale pour une Afrique solidaire (CNAS-Faso Hèrè) s’indigne contre la situation des hélicoptères militaires. Dans une déclaration rendue publique, Soumana Sako et les siens appellent les députés à la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire.

Condamnation unanime sur la situation des hélicoptères militaires « cloués au sol ». Le parti du Dr Soumana Sako, attaché aux principes républicains,  exprime sa plus forte indignation face au scandale des hélicoptères achetés pour le compte de l’armée malienne mais cloués au sol depuis longtemps.

La Cnas affirme avoir, dès le 2 avril 2014, tiré la sonnette d’alarme et demandé à l’Assemblée nationale de diligenter une commission d’enquête parlementaire sur les sulfureux contrats d’acquisition de matériels militaires destinés à l’équipement de nos forces armées et de sécurité.

« Aujourd’hui, en l’absence d’une Assemblée nationale légalement et légitimement constituée, le Bureau politique national du parti de l’avant-garde militante et révolutionnaire du Peuple malien attend du président de la République, non pas des complaintes verbales, mais des mesures concrètes, efficaces et vérifiables pour démasquer et sanctionner de façon exemplaire toutes les personnes, civiles ou militaires, impliquées directement ou indirectement dans le processus d’acquisition des hélicoptères en question… »

C’est l’occasion aussi de rappeler que la CNAS-Faso Hèrè a toujours dénoncé la corruption d’une bonne partie des élites politiques et militaires comme étant, plus que la crise libyenne, le facteur explicatif le plus important de la crise multidimensionnelle qui secoue notre pays notamment depuis 2012.

La délinquance financière et la cupidité qui gangrènent une partie non négligeable de la haute hiérarchie des Forces Armées et de Sécurité doivent être combattues sans relâche et sans exception.

Le Bureau politique national de la CNAS- Faso Hèrè estime que, depuis très longtemps, l’armée nationale a toute l’allure d’une armée  macrocéphale et d’une pyramide renversée où le nombre de généraux dépasse de loin tout chiffre conforme aux normes internationales en la matière sans que cette inflation des grades supérieurs ait un quelconque impact positif sur l’efficacité des troupes et de l’encadrement sur le terrain. Ce qui rend d’autant plus choquante l’implication de certains hauts  gradés dans ce scandale, à en croire les comptes rendus de presse non démentis à ce jour.

Le Bureau politique national de la CNAS-Faso Hèrè estime que, devant le Peuple Malien,la responsabilité politique et morale du Président de la République est engagée, ce qui lui fait obligation de mettre  en œuvre toutes les voies de droit pour faire rendre gorge à toute personne, civile ou militaire, et à tous opérateurs nationaux ou étrangers ayant trempé dans cet ignoble marché des hélicoptères qui a coûté des milliards de FCFA à l’État malien ainsi que des centaines de morts et de blessés imputables au moins en partie à l’absence de couverture aérienne découlant de ce scandale indicible.

Zan Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. PETIT RAPPEL :
    Ou que ce soit, la surfacturation sur des achats publics relève des délits de DETOURNEMENT DE FONDS PUBLICS, CORRUPTION, PREVARICATION, etc

    En revanche, où que ce soit, la surfacturation sur des achats D’ARMEMENT ou de matériel MILITAIRE dans un pays EN GUERRE (!!…) dont les soldats meurent à longueur d’année, ça relève en plus du délit infiniment plus grave de……HAUTE TRAHISON !!😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here