Coup de filet magistral du 13ème Arrondissement de Police : Des armes de guerre saisies à Banankabougou sur un sergent-chef de l’armée en cavale

30

Le Commissaire divisionnaire Ntogou Niaré en charge du Commissariat de police du 13ème Arrondissement et ses hommes ont réalisé une très jolie prise le lundi 9 avril. En effet, sur la base d’informations données par un citoyen, ils ont mis la main sur un véritable arsenal de guerre composé d’un lanceur d’obus, des obus, d’un appareil de pointage capable de détruire une cible au millimètre près au-delà de 50 km, des chargeurs et cartouches de fusils mitrailleurs (FM) contenant plusieurs milliers de balles. C’est un scandale au moment où l’on dénonce le faible équipement de l’armée.

On ne le dira jamais assez : dans le district de Bamako, le Commissariat de police du 13ème Arrondissement contribue pour beaucoup dans la quiétude des populations à travers traque et mise hors d’état de nuire des bandits et autres délinquants de grosses factures. Dans ce sacerdoce, ce Commissariat vient de mettre la main sur des armes de guerre, appartenant à l’armée malienne, soigneusement cachées dans une concession située à Banankabougou en Commune VI.

Tout est parti sur des informations données par un citoyen, aux environs de 11 heures, aux éléments du 13ème Arrondissement de police faisant état d’un déchargement d’armes lourdes à bord d’un véhicule Pick Up de l’armée. Les policiers informent rapidement le Commissaire divisionnaire Ntogou Niaré qui, à son tour, saisit sa hiérarchie afin de pouvoir sévir. Elle lui donne le blanc seing pour toute fin utile. Compte tenu de la délicatesse de l’information, le divisionnaire Niaré décidé de conduire l’opération.

Pour cela, il a nécessairement besoin de ses braves éléments de la Brigade de recherche (BR). Il s’agit de l’inspecteur principal de police Seydou Sanogo dit Paparé (chef BR), des inspecteurs Moïse Baya et Boubacar Sissoko, de l’adjudant Modibo Traoré dit Van et du sergent-chef Sékou Coulibaly alias Bolo. L’équipe du 13ème Arrondissement a été appuyée par 15 éléments de la Brigade anti criminalité (BAC). Arrivés sur les lieux, ils trouvèrent sur place un individu qui sera identifié plus tard comme étant un gendarme. C’est grâce à ce dernier que le Commissaire divisionnaire Ntogou Niaré et ses hommes ont pu établir un contact téléphonique avec le « propriétaire » de la cargaison, un sergent-chef de l’armée dont on tait le nom pour les besoins de l’enquête. Selon lui, il a fui Tombouctou avec cet arsenal pour qu’il ne tombe pas entre les mains de l’ennemi.

Cette information qui a été confirmée par son chef d’unité, un commandant de l’armée, ne semble pas convaincre grand nombre. Pour cause, avec une telle quantité d’armes et de munitions, il était obligatoire de se signaler dans deux grandes garnisons qu’il a traversées à savoir celle de Sévaré et celle de Ségou. Sinon, une fois arrivé à Bamako, au lieu d’aller cacher cet arsenal derrière des briques de ciment dans une famille, le sergent-chef qui, apparemment a la bénédiction de son commandant, devrait conduire sa cargaison dans un camp militaire ou dans une brigade de gendarmerie ou enfin dans un commissariat de police.

C’est pourquoi, certains spécialistes de l’armée nous ont tout simplement confié que « c’est manière déguisée de mettre ces armes de guerre sur le marché noir ». Ce ne serait pas faux car, il y a environ deux mois, un trafiquant d’armes touareg a été arrêté par la police de Ségou. Il avait en sa possession 17 fusils d’assaut (kalachnikov). Conduit à Bamako, il a déclaré aux enquêteurs qu’il s’adonnait à ce trafic depuis trois et qu’il achetait ses armes avec des militaires. Ce qui prouve à suffisance que les militaires qui se plaignent du sous équipement de l’armée, sont ceux-là même qui volent et vendent les armes de guerre. Quelle honte !

Dans tous les cas, Ntogou Niaré et ses hommes ont réalisé une jolie prise composée d’un Grad-P, de 4 obus de Grad-P, 134 cartouches de 12/7, 3 chargeurs de 12/7, un appareil de pointage, 5 caissettes de 12/7, 9 caisses de 7-62 semi long et 754 cartouches de 7-62.
Après ce travail remarquable des éléments du 13ème Arrondissement de police, les armes de guerre saisies et leurs munitions ont été mises à la disposition de l’inspection de la gendarmerie qui est venue les récupérer dans la cour du Commissariat.

Diakaridia YOSSI

 

Commentaires via Facebook :

30 COMMENTAIRES

  1. Je ne crois que c’est armes soit venu de Tombuctu!!! Il faut verifier si ces armes n’etaient pas a Bamako entre les mains de haute personnalite de l’armee!!! Monsieurs les Policier, veuillez fouiller dans ce sens!!! Parce que dans ce pays la tout est possible!!!!

  2. félicitaton a toi van et tes collegues.tu es un bon élément détective.vive le 13eme.la patrie ou la mort nous vaincrons

  3. pas si vite les gas, Monsieur le journaliste, n’avez vous pas honte de dénaturer des faits aussi flagrants, vécus par les citoyens? ne prenez pas du plaisir a bafoué l’honneur et la dignité de cet homme qui a prêté serment de défendre ce pays au prix de son sang. vous parler de trafic d’arme, et de désertion;croyez-vous qu’un trafiquant amène des armes pour les déposer dans sa famille, ou vit son père et sa mère, frères et soeurs, pas chez lui, et de ce quoi en pleine journée au su et au vu de tout le quartier. cet agent a failli mourir en sauvant ces armes pour qu’ils ne tombent pas au mains des rebelles. certes ce n’était pas prudent de les laisser en famille, mais il la bien dit son commandant lui a suggérer de les mettre en sécurité.s’il ya des policiers qui veulent profiter de la situation pour se faire connaitre, ils savent très bien que c’est pas ce qu’ils ont vu sur le terrain. en fin je dis tout simplement que ce sergent est un “HÉROS DU PEUPLE” qui mérite félicitation. quelle indignation de votre part Monsieur le journaliste.

  4. Il faut une tolérance zéro pour des sergents traitres de cette espèce.L’armée a ses règles qu’il faudra appliquer sans pitié.
    Vive un Mali fort,juste et libre!

  5. Ok c’est ce qui a été vu.il y a les autres armes qui circulent à bko. Vive l’insecurité.
    Avec tout ça vous dites que vous n’avez pas d’armes!! Avouez le au moins que vous vendez vos armes aux rebelles. Bande de fuyard

  6. Comment une voiture avec tout cet arsenal peut traverser tout le pays sans que les gendarmes qui fouillent tout sur les routes depuis le déclenchement de la guerre ne s’en aperçoivent de rien???????? Et puis les journalistes, il faut éviter de nous balancer les alias des policiers, Van dèh, Bolo dèh, épervier dèh….qu’est ce qu’on a à faire avec ca????!!!!!!!

  7. AVONS-NOUS reellement une armee? un groupement d’hommes en unforme est loin d’etre une armee avec a sa tete des generaux bizards

  8. Un appareil de pointage capable de détruire une cible au millimètre près au-delà de 50 km? C’est quand meme difficile devoir une cible à cette distance non a moins que ca soit un drone 😀 😀 😀 😀

  9. mes chers compatriotes plus le temps passe la vérité éclatera car il y a certain hommes politique qui ne voulais que les élections se tiennent le 29 avril qui sont a l’origine de se putsch pour permettre aux rebelles de renforcer leur position ce qui est fait en moins d’une semaine

  10. cela reste une goutte d’eau dans l’océan de ce qui a été volé la population n’a qu’à rester vigilante et signaler tout mouvements suspects car si les armes sont en circulation dans Bamako ou le mali alors c’est que le mieux offrant va acquérir ces armes et si c’est des bandits alors toute la population est en danger…

  11. Il faut que la population soit vigilent, seule cette population qui peut aider la police ou la gendarmerie dans sa tâche.

  12. qu’est ce qu’ill faut comprendre de cela ? il faut que la societe civile suive. Celui qui a denonce a la police la cache d’arme a droit de savoir la suite de l’affaire comme le reste de ses concitoyens pour lesquels il a pris de le courage de denoncer. Quel systeme de merde au Mali !

  13. Un vrai apatride, Rien ne justifie la présence de cet arsenal de guerre à un tel lieu si ce n’est que pour des besoins sordides . Merci mon Commissaire. Que Dieu sauve le Mali .

  14. UN JOUR, la vérité eclatera au grand jour.Bien avant Alpha et ATT, LE MALI ETAIT LE MIEUX ARME DE LA SOUS REGION.MALHEUREUSEMENT, NOS MILITAIRES ONT TOUT VENDU POUR SE FAIRE LES POCHES MEME LES MOTEURS DE BRDM,ALLEZ Y VOIR LES PINASSES DE BOZO A MOPTI.

  15. MAIS COMMENT CE MONSIEUR A PASSE LES POSTES DE CONTROLES DE TOMBOUCTOU A BAMAKO?

    • passer les postes de contrôle est simple il suffit de montrer sa carte militaire et de plus c’est une gendarme donc l’élite de l’armée…

  16. Je comprends pourquoi ils se sont taillés:aucune connaissance de l’arsenal qu’ils disposent .Par contre,bien assimilés aux pratiques de la magouille que les ont enseignés leur chef?ça me laisse de marbre face à des individus qui trahissent leur PATRIE.J’ai honte!!!!

  17. Qu est ce que vous attendez des soldats d’un certain Gamou: un corrompu jusqu’à l’os, un trafiquant de drogue, un lâche….
    Toute l’armée est corrompu.

  18. renvoyé rapidement ce sergent-chef seul au front en entendant la mis en place de l’armée,
    ATTENTION Unisson nous pour combattre l’ennemi en commun (Mnla aqmi Ansar dine)

  19. peut être est ce pour armer les combattants volontaires pour aller botter le cul des rats envahisseurs?!! :mrgreen: 😳 👿

  20. C’est honteux et c’est encore une gifle pour l’armée Malienne. C’est inexplicable et tres grave vraiment les mots me manquent. Vive la police du 13 eme arrondissement et le vive le citoyen.

  21. Quelle honte!!! La verite finira par eclater au grand jour. Nos bidasses de la honte nous ont vendu et veulent tout mettre sur le dos d’ATT seul. Avec un tel arsenal et des soldats disciplines qui sont prets au sacrifice supreme pour leur pays, meme la ville de Kidal aurait pu contenir la charge de ces rats vagabonds. Mais helas, helas!!! 😥 😥 😥 😥

  22. Vous dites que vous n’avez pas d’armes et le peu que vous avez vous volez ça encore !!! Un commandant en plus qui couvre un tel trafic, qu’est ce que vous alliez foutre avec un tel arsenal à Bko ??? 🙁 🙁

  23. des vrais batârds …..qui vendent les armes et viennent emmerder les citoyens.

Comments are closed.