Fin de formation commune de base au Camp Soundiata de Kati : Les précieux conseils du Colonel Sanogoh aux jeunes recrues

0

Le commandant de la Région militaire n°3, colonel Boubacar Yassaran Sanogoh, a présidé le 1er juillet dernier, au Camp Soundiata Kéïta de Kati, la cérémonie consacrant la fin de la formation commune de base de la deuxième vague des recrues du contingent 2019. A cette occasion, le colonel Sanogoh a prodigué de précieux conseils aux jeunes recrues.

Le directeur du centre des recrues, lieutenant Zoumana Traoré, a souligné que cette cérémonie marquait la fin de la formation commune de base des recrues du contingent 2019, deuxième vague. Dans le centre d’instruction de Kati, a souligné lieutenant Traoré, des jeunes ont suivi au cours des trois derniers mois, avec succès, la formation initiale de soldats. « Aujourd’hui, nous avons en face de nous des soldats bien formés, aptes à accomplir des missions opérationnelles au sein des unités de l’armée de terre, de l’armée de l’air, de la gendarmerie, de la garde nationale, du génie militaire, de la direction du matériel, des hydrocarbures et du transport des armées, de la direction des transmissions et télécommunications des armées, de la direction du service de santé des armées », a-t-il souligné. Pour lui, le programme édicté par la hiérarchie militaire a été exécuté à 100% et concernait, entre autres, la préparation physique et morale, l’instruction militaire tactique et technique. Le lieutenant Zoumana Traoré a salué le personnel d’encadrement. Il a félicité les recrues pour ce premier succès dans leur carrière militaire. « Pendant trois mois, vous avez fait preuve de discipline, supporter des exercices physiques intenses, supporter l’insomnie, la faim, la soif. Retenez cependant que le plus difficile reste à venir », a-t-il conclu avant de remercier les autorités administratives, politiques et coutumières de Kati, pour leur soutien pendant cette formation.

A l’entame de son discours, le colonel Boubacar Yassaran Sanogoh, commandant de la Région militaire n°3,  a fait observer une minute de silence en la mémoire de tous les soldats tombés sur le champ d’honneur et les autres victimes de la crise sécuritaire. Selon lui, cette cérémonie est certes modeste mais pleine de signification. La formation commune de base, a expliqué Col. Boubacar Yassaran Sanogoh, est une preuve réelle de la volonté manifeste des plus hautes autorités du pays à doter notre armée de personnel efficace pour faire face aux défis sécuritaires que connaît le Mali.

C’est un contexte sécuritaire particulier, a-t-il ajouté, que les jeunes militaires prennent le noble engagement devant le drapeau national. Le commandant a rappelé aux jeunes recrues la signification des trois couleurs du drapeau national. Il les a félicités pour leur choix courageux et patriotique de servir la nation comme porteurs d’uniformes, c’est-à-dire défendeurs de la patrie. Il a en outre prodigué de précieux conseils à ces jeunes, en les appelant à plus d’engagement et de détermination dans l’accomplissement de leurs missions en ces temps difficiles. Le colonel Sanogoh a adressé ses vives félicitations aux encadreurs et instructeurs  pour le courage, la responsabilité et la disponibilité dont ils ont fait preuve au cours de cette formation.

Les quatre (4) premiers des recrues ont reçu des attestations. Il s’agit de Moctar Dembélé (1er), Issaka Samaké (2ème), Sibiri Traoré (3ème) et Salif Diawara (4ème). Un défilé militaire et un cocktail ont mis fin à cette cérémonie.

Correspondance particulière

 

La touche particulière du colonel Sanogoh

Depuis son arrivée à la tête de la troisième Région militaire, le colonel Boubacar Yassaran Sanogoh a entrepris plusieurs actions dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie des militaires. On peut citer entre autres la réalisation d’un parcours sportif au profit des hommes, la rénovation du mât de drapeau de la Région militaire, la peinture des bureaux des différents régiments, la dotation de certains bureaux en climatiseurs, la peinture des murs d’enceinte  avec les portraits des héros,  des résistants à la pénétration coloniale, et des insignes militaires. Homme de terrain, il a laissé ses traces partout où il a servi au Mali.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here