Garde Nationale : Fin de formation des CAT 1 et 2 Ouvriers

0

Le Chef d’état-major de la Garde nationale, Colonel Famouké Camara a présidé, le 31 mars dernier à la Place d’armes du Camp des Gardes la cérémonie de fin de formation des Certificats d’Aptitude Technique N°1 et N°2 Ouvriers. C’était en présence de personnalités telles que Yamoussa Camara, ancien ministre de la Défense et Gabriel Poudiougou, ancien Chef d’état-major général de la Garde nationale.

Selon le commandant des organismes de formation et d’entraînement de la Garde nationale, Commandant Cheick Oumar Touré, la cérémonie marque la fin de formation des Certificats d’Aptitude Technique N°1 et N°2 Ouvriers de la Garde Nationale du Mali.

D’une durée de trois mois, cette formation avait pour but de renforcer et de perfectionner les capacités opérationnelles des futurs chefs de groupe et des chefs d’équipe afin de rehausser le niveau de nos vaillants soldats sur les différents théâtres des opérations au regard des défis du moment, a-t-il précisé. «Les élèves ont appris et exercé des modules comme l’instruction militaire tactique et technique ; l’éducation physique et sportive; la formation morale et sociale.»

A en croire le commandant Touré, «cette formation est une preuve tangible des plus hautes autorités de doter notre Armée de personnel efficace pour faire face aux défis sécuritaires actuels qui secouent notre pays.»

Il a remercié les plus hautes autorités et, particulièrement, le Chef d’Etat-major de la Garde Nationale du Mali et tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à la bonne organisation de ces formations. Prenant la parole, le Chef d’état major de la garde nationale a fait observer une minue de silence en la mémoire des victimes civiles et militaires tombés sur le champ d’honneur pour la défense de la patrie. Débutées sous le leadership du Gl Élisée Jean Dao, ces formations ont regroupé au total 1665 élèves, a souligné le Chef d’Etat-major de la Garde nationale. Colonel Famouké Camara a rendu hommage à son prédécesseur pour le bel héritage légué. « Elles ont été conduites conformément à la vision stratégique du Chef d’Etat-major Général des Armées et les directives opérationnelles relatives aux Théâtres des opérations. Elles avaient but de donner aux élèves des connaissances pour tenir leurs futures fonctions dans les unités organiques et celles engagées dans l’opération Maliko», a-t-il   précisé : « c’est pour cela que ces formations ont fait l’objet d’une adaptation à la vision du commandement du Chef d’État-major de la Garde Nationale du Mali qui est : «une Garde nationale plus combative, professionnelle et bienheureuse ». Cette vision est mise en œuvre à travers la mission de «Consolider les Acquis et Renforcer les Capacités axées sur l’Homme (CAR-CH) ».

«En effet, caractérisées par une rigueur adaptée aux contextes des déploiements opérationnels, ces formations ont été sanctionnées par trois (03) évaluations dans les principaux centres de la Garde (Yanfolila et Toubaniso) à savoir un examen blanc à mi parcours, une marche de 50 kms pour le personnel féminin et 100 kms pour les hommes dans le dernier mois et un examen final. Au passage, je voudrais dire que la majeure partie du personnel féminin a réussi à faire les 100 kms sur volontariat ».

Aux dires du Colonel Famouké Camara, les objectifs de la formation ont été atteints au regard des résultats obtenus. «Permettez-moi de vous rassurer que ces élèves ont été éprouvés par la rigueur et l’objectivité de la formation. Les nouvelles connaissances qu’ils ont acquises ouvriront, sans doute, la voie à plus de responsabilités dans leurs emplois futurs, surtout en opération ».

Il a annoncé que 38 élèves n’ont pas obtenu la moyenne militaire de 12/20 et un (01) élève a été exclu pour faute grave contre la discipline militaire et désertion en temps d’opération. Le Chef d’Etat-major de la Garde nationale a encouragé les ajournés à redoubler d’efforts durant les deux mois de formation qui a commencé le 1er  avril dernier à Toubanisso.

Le patron de la Garde a invité les nouveaux formés à commander avec fierté, exemplarité et surtout d’entretenir ces connaissances. Il a exprimé la gratitude de l’Etat-major de la Garde Nationale aux  instructeurs, encadreurs, examinateurs et tout le personnel des Centres pour leurs remarquables efforts. Colonel Camara a remercié « les plus hautes autorités militaires qui ont donné les moyens pour la réussite de ces formations et surtout pour leurs soutiens constants pour le succès des Armes de notre Mali. »

Les trois premiers du CTA 1 et 2 ont reçu chacun une attestation. Trois instructeurs-encadreurs ont été gratifiés d’une lettre de félicitations. Un défilé a mis fin à la cérémonie.

C Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!