Général Ibrahima Dahirou Dembélé s’adressant aux 69 nouveaux sous-officiers: « N’oubliez jamais que vous vous êtes engagés volontairement dans l’Armée pour la défense de l’intégrité du territoire »

1

Le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Général de Division Ibrahima Dahirou Dembélé a exhorté,au cours du weekend dernier, quelque 69 nouveaux sous-officiers, ayant choisi volontairement le métier des armes, à un sens élevé » du patriotisme » et du » don de soi » pour défendre l’intégrité du territoire national. Comme pour leur dire que » leur prestation de serment ne doit pas être un vain mot « .

Ecole des sous-officiers de Banankoro (Ségou) a enregistré vendredi dernier (14 août 2020) la sortie de sa 14e promotion baptisée « Adjudant Seydou Bréhima Diallo ». La cérémonie de baptême, présidée par le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Général Ibrahima Dahirou Dembélé, a enregistré la présence du Chef d’Etat-major général des armées, Général Abdramane Baby, ainsi que celle des autorités administratives de la région de Ségou.

Après une formation de 2 ans, 69 jeunes sous-officiers, dont 11 personnels féminins, sont désormais sous le drapeau pour renforcer l’Armée nationale. Selon le Commandant de l’Ecole, Colonel Seydou Sogoba, la présence du ministre de la Défense et des Anciens combattants à cette cérémonie de baptême honore son établissement et montre son attachement à la formation de nos militaires. « Quoi de plus normal quand on sait que le ministre Dembélé est lui-même un ancien instructeur », précise son chef de cabinet, Colonel major Kansaye.

Après la remise du diplôme du Major de la promotion (Sergent Bourama Kanté) par le ministre Dembélé, ce fut la prestation de serment des 69 sous-officiers devant le drapeau.

Le Directeur des Ecoles militaires par intérim, Colonel major Cheick Tidiane Diarra, a souligné que » les deux années d’intenses activités physiques, intellectuelles et morales » ont permis à ces militaires d’être prêts pour leur mission de défense nationale. Il s’est dit convaincu que « les valeurs cardinales enseignées leur permettront d’être opérationnels et de résister à toute épreuve ».

Pour sa part, le ministre de la Défense a rappelé que le corps des sous-officiers constitue « l’épine dorsale de toute armée » et sert de « courroie de transmission » entre l’instance de décision et celle d’exécution. Autrement dit, c’est à ce niveau qu’on transforme les ordres en action sur le terrain.

« Vous venez de prêter serment, cela ne doit pas être un vain mot. Vous devez faire preuve d’esprit de sacrifice, vous devez posséder un sens élevé du devoir et le sens de l’honneur. Vous ne devez jamais oublier que vous vous êtes engagés volontairement dans l’armée pour la défense de l’intégrité du territoire, de la population et de leurs biens dans un contexte particulier qui est la lutte contre le terrorisme », at-il rappelé. Avant d’insister sur le respect » des droits de l’Homme, donc du droit de la guerre « . » Les jeunes engagés doivent distinguer le combattant du civil ; ils ne doivent considérer comme ennemi que celui qui a une arme et qui cherche à les tuer ou à tuer l’un de leurs camarades. Ils doivent aussi mettre tout suspect à la disposition de la gendarmerie nationale chargée d’établir les preuves » a -t-il fait remarquer.

A. DIARRA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. PEINE PERDUE S ILS SONT MUSULMANS PRATIQUANTS, ‘ALLAH AKBAAR!’ CE CRI LES EFFRAIE ET LES FAIT CHIER DANS LE PANTALON…

    CE CRI DOIT ETRE DEMISTIFIE DANS LA FORMATION DU SOLDAT MALIEN, IL FAUT UN ELEMENT DE DESISLAMISATION DU SOLDAT NOIR AFRICAIN!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here