Le colonel Koné de la DIRPA à propos des « rappels de sept ans de salaires aux réintégrés des FAMAS » : « C’est faux et archifaux, les réintégrés seront pris en charge à partir de Janvier 2019 »

14

Depuis plusieurs semaines, des informations circulent sur les réseaux sociaux (Facebook et WhatsApp) et dans une certaine presse annonçant que l’Etat a décidé de faire un rappel de salaires de sept ans aux déserteurs de l’armée malienne qui sont de retour dans les rangs.

Cette fausse information a fait le buzz sur l’internet. Certains se sont basés sur ce mensonge pour se lancer dans des spéculations, au point que des responsables syndicaux des enseignants grévistes font un parallèle entre ce prétendu rappel et la non satisfaction de leurs  doléances.

Face à la grossièreté de l’information, nous avons procédé au nécessaire recoupement.

Joint par téléphone, le Directeur de l’Information, des Relations Publiques des Armées (DIRPA), le Colonel Diarran Koné soutient mordicus qu’ « il n’y a jamais été question de rappel de salaires aux réintégrés dans les FAMAS. C’est faux et archifaux. Ils seront pris en charge à partir de Janvier 2019, date de la signature de la décision de réintégration. Ils sont plus de 450 réintégrés, composés d’officiers, de sous-officiers et d’hommes de rang. Les premiers sont cantonnés à Faladié, le deuxième groupe se trouve à Markala et le troisième à Seguela (Kayes). Ils subissent tous un recyclage avant d’être mis à la disposition de leur corps d’origine, lequel procèdera au moment venu à leur affectation ».

Même son de cloche du côté de ZahabiOuld Sidi Mohamed, président de la Commission Nationale de Démobilisation, Désarmement et Réintégration (CNDDR).

« C’est faux mon frère, aucun rappel n’est prévu à ma connaissance. Je ne sais pas pourquoi certains inventent des choses. Mon frère, je ne comprends vraiment pas le fait de distiller au sein de l’opinion des informations non fondées, lesquelles pourraient porter un énorme préjudice au processus de paix et de réconciliation en cours .Encore une fois de plus, aucun rappel de salaires n’a été prévu », a expliqué l’ancien ministre de la Réconciliation nationale, outré par cette tentative de désinformation des populations, pour on ne sait quel but.

Le ministre des Finances et de l’Economie, Dr Boubou Cissé, nous a confié : « Nous qui sommes en charge du paiement de salaires, nous ne sommes pas au courant de ce rappel. En tout cas, je n’ai pas été saisi d’un tel rappel par aucune structure ou institution  appropriée de l’Etat ».

Selon un officier réintégré, avec lequel nous avons eu des échanges fraternels, « aucun rappel nous a été promis », avant de préciser que les réintégrés avaient souhaité bénéficier d’une modeste somme forfaitaire pour s’installer. Au jour d’aujourd’hui, aucune réponse, selon lui, ne leur a été donnée. Ensuite, il nous a expliqué qu’ils sont réintégrés sur la base de leur ancien grade de désertion. Pour lui, c’est une avancée pour la paix et la réconciliation nationale.

ElhadjChahanaTakiou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. De toi et de ton article personne ne te crois. Tu n’as pas honte chahana. Tu fais pitié en mentant sans vergogne. Pourquoi joues-tu au troubadour? Dis nous exactement ce que tu gagnes

  2. Les populations d’une armée en déroute depuis des années ne peuvent rien espérer que la soumission . Des populations sans aucune conscience qui ne savent rien que de tenir des propos diffamatoires . Comme certains le disent si les vrais intellectuels ne viennent pas expliquer les choses clairement dans ce pays comme ce colonel l’a fait , ce sont les charlatans et les intellectuels terroristes qui vont venir à bout et en conséquence vont faire disparaitre le peu qui reste dans ce pays .

  3. La prise en charge des réintégrés n’est pas un problème……………….. leur problème c’est d’être réintégrés…………………. Un soldat déserteur doit être présenté devant la cour martiale!!!!!!!!!!!!!!!

  4. yougo tu as raison, de Chahana ou la DIRPA on ne sait pas qui est plus menteur! Au Mali tout est tres possible avec le Colonnel Diawara qui fete ses 50 ans comme un prince, le general Didier qui est Ambassadeur et aussi bien que le general Sadio Gassama

  5. Je ne sais qui de CHAHANA, de la DIRPA et du régime est le plus menteur ! Déjà à l’époque du CNDERRIÈRE la DIRPA nous chantait chaque matin que l’armée est prête et n’attend que le feu vert des Politiques pour en découdre avec les rebelles. Il fut un moment où la même DIRPA nous disait que l’armée est entrain de mener sa mission en toute discrétion, qu’elle entrain de traquer les djihadistes pour les mettre hors d’etat de nuire. Le tout, pendant que les djihadistes occupaient les garnisons de la même armée. Sept ans après, notre vaillante armée est encore dans la com, pas au combat. Une armée qui ne se bat pas peut-elle avoir les moyens de ne pas se plier aux injonctions d’un ennemi qui ne lui fait aucun cadeau ?

  6. Ce qui reste certain le Mali est connu pour des mensonges de ce genre, raison pour laquelle les plus avertis prennent le devant en disant que ces sept ans de salaires des groupes armés sont déjà une réalité, un pays dont les ténors laissent les vrais problèmes en s’agrippant sur les faux problèmes, quelle aberration? Pourtant c’est cela le Mali de cette ère démocratique; ces salaires pourrons même être payés en catimini, c’est dommage pour ce pays qui n’existe que de nom aujourd’hui. Un pays d’injustice, d’impunité, de partialité, de méchanceté, de jalousie, de népotisme, de favoritisme, de clanisme, de clientélisme, d’égos sans limites, de tricherie, de mensonge, de gabegie, de vol en bandes organisées, de trahison, d’inversion de titre des plus méritant à la place des moins méritant; en conjuguant tous ces maux et fléaux comment construire un tel pays? Il n’y a plus d’hommes de confiance, ils se sont tous discrédités auprès du peuple, c’est dommage pour ce pays qui mérite d’être implosé et être reconstruit pour le bonheur des futures générations. Nous sommes fichus pour de bon, un triste sort que nous méritons car nous nous sommes assis en regardant le mal venir comme la si bien dit le savant Albert Einstein le créateur de la bombe atomique, nous citons” Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire”, c’est le cas du Mali d’aujourd’hui, nous coulerons tous sans équivoque.

  7. “… des informations circulent sur les réseaux sociaux (Facebook et WhatsApp) et dans une certaine presse annonçant que l’Etat a décidé de faire un rappel de salaires de sept ans aux déserteurs de l’armée malienne qui sont de retour dans les rangs… ” … /// …
    :

    Dans une situation normale et ailleurs partout dans le Monde, déserter est un délit. On n’a jamais vu nulle part à ma connaissance un déserteur parti je ne sais où ( dans le maquis… ? ), revenir tranquillement demander à sa hiérarchie de lui payer sa période d’absence à son poste…
    En ce moment c’est l’ère des fake news. Alors, on peut entendre et lire tout et n’importe quoi…
    Dans une situation normale, ces déserteurs auraient même des compte à rendre devant la justice militaire de leur pays. Mais la situation actuelle du Mali fait que l’ETAT ” passe l’éponge ” sur certaines anomalies, dans le souci d’éviter la partition de notre pays, pour ramener la paix, la concorde, le bien Vivre Ensemble, et dans le but d’en finir avec cette crise politique qui retarde le pays pour son développement socio-économique.

  8. LES déserteurs les abandons de poste et les grévistes n’ont droit de salaire ni publique et surtout de privé .

  9. Notre pays est devenu le fief du mensonge de la méchanceté , personne ne veut que son prochain avance on invente toute sorte de sottises pour salir son autrui , on dirait que nous ne sommes pas des croyants, le malien ne parle que de droit personne n’a un devoir, l’argent rien que l’argent.

  10. 1- On ne dit pas “Au jour d’aujourd’hui” : Aujourd’hui, cela veut dire déjà au jour d’aujourd’hui, c’est comme si on disait au jour du jour d’aujourd’hui…dont tout simplement du perroquet psittaci!

    2- Le Choquer pour Éduquer de M Ras Bath fait visiblement mouche, puisque c’est lui qui depuis des mois a détalé le lièvre auprès des corporations en grève et que maintenant des Ministres et des Officiers de l’armée, des Journalistes à la solde, comme toujours par des manœuvres dolosives et à leur corps défendant, sont obligés de se morfondre dans des explications, qui au demeurant ne convaincront personne. . . !

  11. L’info est appréciée quand elle vient de sources dignes. C’est mieux que les spéculations indigerables auxquelles Chienla a habitué.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here