L’Ecole de Maintien de la Paix : Des défis importants pour relever les challenges futurs

0

L’école de maintien de la paix, sous la présidence du secrétaire général du département de la Défense et des Anciens Combattants, représentant le ministre Tiéman Hubert Coulibaly en présence du directeur général, le Général de brigade Moussa Sinko Coulibaly, a tenue la 15ème session de son Conseil d’administration

Il y avait à l’ordre du jour, l’adoption du procès-verbal de la précédente session, le point des  situations y afférent, la situation financière 2015, le projet de budget 2016, et la validation des décisions prises entres autres. En mission de maintien de la paix en Afrique et dans le reste du monde, l’école de maintien de la paix, implanté au Mali depuis 2007, entend combler les attentes et les espoirs. Les travaux du conseil d’administration qui permettent
toujours à l’équipe dirigeante de la structure, de faire le point officiel de l’état d’avancement en termes de force et faiblesse. Cette 15ème session avait réuni les administrateurs et autres ambassadeurs des pays amis participants aux travaux, s’est tenue dans un contexte
post crise. En lieu et place de la cérémonie d’ouverture des travaux,
le secrétaire général du département de la Défense et des Anciens Combattants, M. Ballo dans ses propos introductifs disait que l’école rayonne aujourd’hui sur le continent grâce à l’implication et l’accompagnement sans faille de tous les acteurs, faisant du coup la
fierté du gouvernement. Les actes que vous posez ici, s’agissant des administrateurs et l’équipe dirigeante de l’école, profite à la sous région Ouest-Africaine, singulièrement l’Union Africaine et la CEDEAO en prenant en compte les besoins spécifiques de chaque pays, a-t-il
précisé. Nous sommes réunis ce matin pour évaluer le chemin parcouru, du travail accompli et procéder à des orientations à venir. Au plan national, les activités menées lui ont permis de jouer le rôle qui lui revient dans le processus de paix au Mali a-t-il indiqué. Au-delà des formations assurées par l’école en compagnie de la MINUSMA, il a exhorté les responsables de l’école à œuvrer auprès de la population pour parvenir à son objectif de promotion de la paix. Au plan africain et international, nous suivons avec intérêt, les efforts de l’école en
faveur de la paix à travers le continent pour répondre favorablement à toutes sortes de menace.

Traoré Mah BELLEM

PARTAGER