Pour renforcer les capacités opérationnelles de nos services de sécurité : 17 pick-up de reconnaissance remis à la Garde Nationale

1

Dans le cadre du Parsec, la Délégation de l’Union européenne vient de remettre 17 pick-up de reconnaissance à la Garde nationale. C’était au cours d’une cérémonie organisée à l’État-Major de la Garde nationale et présidée par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel-major Daoud Aly Mohammedine.

Selon le conseiller politique de la Délégation de l’Union européenne, ce geste du Parsec fait suite à un engagement pris par l’Ambassadeur de l’UE, en novembre dernier pour le renforcement de la zone frontalière avec le Burkina-Faso. Et d’ajouter que ces véhicules viennent en complément de l’appui précédemment accordé aux unités de base à Sokoura, Koro, Dioungani, Dinangourou et Mondoro.

D’un montant de 325 millions de Fcfa, il précisera que ce matériel roulant illustre parfaitement les engagements respectifs pour la sauvegarde de la vie et l’efficacité opérationnelle. “Notre engagement n’est pas terminé et va se poursuivre au cours des prochains mois par l’équipement des pôles sécurisés de développement et de gouvernance déjà construits et l’édification de nouveaux PSDG dans la Région Centre”, a conclu le Conseiller politique de l’UE.

Dans son intervention, le chef d’État-Major de la Garde nationale, le colonel Élysée Jean Dao, a reconnu la valeur de ce geste du Parsec qui contribua, fortement, au renforcement des capacités en termes de mobilité des unités. Il précisera que les véhicules ainsi réceptionnés seront destinés à renforcer les capacités de la 4ème Compagnie d’intervention rapide en emploi opérationnel à Tominian, dans le cadre du Pôle sécurisé de développement et de Gouvernance de la même localité.

“Cet appui vient donc à point nommé puisque depuis un certain temps des incursions de groupuscules terroristes sont rapportées et ont même tenté, il y a quelques semaines, un assaut sur le Psdg de Tominian. Mes remerciements à l’UE qui, à travers le Parsec, vient une fois de plus apporter une contribution significative dans le cadre de la mise en valeur du binôme Sécurité-Développement, tel que pensé et planifié en partenariat avec les plus hautes autorités”, dira le chef d’État-Major de la Garde nationale.

Boubacar PAÏTAO

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Ces 17 pick-ups ne quitteront pas Bamako.
    Apres plus de 1500 milliards de dépenses pour la défense en seulement 5 ans d’un petit pays (de par son nombre d’habitants) comme le Mali, on est toujours là à faire la manche pour quelques malheureux pick-ups? Putain, quand est-ce que cette honte va prendre fin?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here