Transition malienne : Pourquoi le CNSP doit mettre fin à la création des clubs de soutien ?

4

A notre connaissance, jusqu’à preuve du contraire, nous croyons que le Cnsp est arrivé pour mettre fin au « Koteba national » qui a foutu le Mali dans une merde indescriptible. Mais, à l’allure où vont les choses, nous craignons que cette transition ne soit le règne des grands escrocs de la république qui ont collaboré avec tous les régimes du Mali et qui ont souvent mis les leaders en erreur, en les poussant à développer un culte outrancier de la personnalité. Ne pas dénoncer la création de multitude clubs de soutien au CNSP, cache mal une complicité qui ne dit pas son nom.

Pour se donner les moyens de travailler en toute sérénité, le CNSP doit rapidement se démarquer de tous ces laudateurs qui font le siège de Kati, comme des désœuvrés. Pires que des charognards, certains maliens, sans dignité et sans honneur, mais surtout avec qui aucun changement n’est possible, ont abandonné toutes activités à Bamako, pour faire le pied de gru à Kati. Et, malheureusement, on a l’impression que certains arrivent, on ne sait par quel moyen ou secret, à se faire entendre par les militaires du CNSP.

Le CNSP a l’obligation de dire la vérité à certains maliens. Et, cela devra commencer par l’interdiction formelle de créer des structures pour les soutenir. En principe, quand on a pour seul agenda le Mali, on devait pouvoir se passer de tous ces laudateurs, qui ne cherchent qu’à vivre grâce aux mamelles de l’Etat. Et, surtout qu’ils sont pires que des prostitués en fin de carrière et n’ayant aucun charme à revendre, tant on les a vu dans des gymnastiques innommables, il y a peu de temps, pour se faire des places au soleil.

Pour rappel, où sont passés les milliers de clubs de soutien à Amadou Toumani Touré ? Que dire des clubs de soutien à Amadou Haya Sanogo et au CNRDRE. Et, plus récent. Malin sera celui qui pourra nous dire le sort qui a été réservé aux milliers de clubs de soutien à IBK et à Karim Keita, en si peu de temps.

Nous sommes persuadés que le changement du Mali commencera par celui de certains  maliens, qui sont partout et nulle part, mais comme du bouillon dans toutes les sauces.  Donc, le CNSP, dans tous ses actes au quotidien doit avoir à l’esprit qu’aucun changement n’est possible tant que l’Homme malien n’aura pas changé. Et, un premier pas devait être la suppression de ces nombreux machins de clubs de soutien qui tranche avec toute bonne moralité, qui en réalité ne soutiennent aucune cause que la pauvre marmite de leur président fondateur qui ont Judas et Simon Pierre au corps et dans l’esprit.

Souvenons nous que c’est Judas, l’apôtre en qui Jésus a fait confiance, en le choisissant comme le gardien de la bourse collective qui a indiqué aux autorités juives où on pouvait facilement l’arrêter : la nuit, au jardin des Oliviers. Et, pire mieux que ça, il l’a trahi contre 30 pièces d’argent, en le désignant aux soldats, en l’embrassant.

Mais, selon l’évangile, Jésus n’était pas naïf. Il connaissant ses apôtres. Et, c’est ce qui l’a amené à clairement dire à Simon Pierre, que : « le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois ». Chose qui fut faite.

Revenons à nos moutons : Les escrocs qui créent des clubs de soutien au Mali. IBK et son fils Karim Keita ont été reniés par leurs laudateurs plus de 10 000 fois, dans la nuit du 18 au 19 août 2020, avant que le cop n’ait  eu le temps de chanter.

Donc, le CNSP doit se méfier de ses milliers de laudateurs qui ne seront que sources d’ennuis, parce qu’ils aspireront tous et toutes à se faire entretenir au détriment du trésor public. Et, par conséquent, il doit rapidement se démarquer de ces initiatives qui sentent la filouterie, avant d’être accusé d’être l’instigateur de leur création.

Assane Koné

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Très bonne analyse il faut vraiment se débarrasser de toutes ces ordures humaines qui polluent l’atmosphère . Des véritables prédateurs prêt a sucer le sang des autres .

  2. Très bonnes analyses Que sont devenus les clubs de soutien att ibk ? Les clubs de soutien sont des flatteurs la junte est la pour tous les fils du mali On a beau changé de régime tant que certains citoyens ne changeront pas de mentalité et de comportement rien ne va évolué Chercher son intérêt personnel quid a ce que le pays traverse des crises c est pas normal Donnons la main ensemble pour reconstruire ce pays Vive la paix et la stabilité

  3. Pour pouvoir écarter les laudateurs il faut que le CNSP lui-même soit un comité d’hommes animés de bonne foi. Les militaires ne sont pas dupes, ils savent bien que ce que leur racontent les flagorneurs n’est pas vrai mais eux-mêmes ont besoin de quelqu’un qui le dise pensant que cela va les aider à voler la victoire du peuple. Cette junte obscure croit qu’elle peut agir comme l’armée Algérienne, Soudanaise ou Burkinabè et voler la victoire du peuple, mais la junte oublie qu’elle est une armée de fuyards qui jouit de très peu de crédibilité auprès de ce peuple qu’elle jette à l’ennemi pour sauver les fesses. 😛

  4. Bien dit monsieur le journaliste, la dignité ne veut plus rien dire aux maliens, tout est calqué sur l’argent facile , nous ne voulons plus vivre à la sueur de notre front, les comités de soutien sont l’œuvre des personnes indignes vulgaires et oisifs , qui sont là pour narguer les gens, tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute selon la Fontaine. Il faut aussi que nos porteurs d’uniforme se montrent aussi à la tâche, si je vois ces gens parader derrière nos autorités et il suffit d’un coup de feu ils prennent la clé des champs pauvre MALI, une armée dynastique ne peut pas être à la hauteur.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here