42ème Café littéraire des Lingeer : Oumou Ahmar Traoré assure

0

Les Lingeer de Belgique et Ami-e-s, une association de femmes sénégalaises et africaines de Bruxelles, ont choisi célébration de la Journée internationale des Droits des Femmes, pour organiser leur 42ème Café littéraire. A l’honneur :notre compatriote et consœur Oumou Ahmar Traoré, auteure du roman «Une femme presque parfaite ».

Outre les amateurs des belles lettres, de nombreux Maliens de Belgique et amis de l’auteure ont pris d’assaut l’Horloge du Sud, cadre de l’évènement, pour assister à la présentation de l’œuvre, prendre part aux échanges et, par leur présence, témoigner leur amitié et leur soutien à Oumou Ahmar Traoré.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’auteure a impressionné par la précision et la clarté des réponses apportées aux très nombreux intervenants, ainsi que sa profonde connaissance des problématiques féminines, notamment celles spécifiques aux femmes qui mènent de front une vie d’épouses et une activité professionnelle.

Les débats ont largement démontré qu’il n’y a pas qu’en Afrique que les droits élémentaires sont refusés aux femmes du simple fait de leur genre. Ils ont aussi mis en exergue l’indispensable complémentarité de l’homme et de la femme pour réussir le combat pour la défense et la promotion des droits de la femme. Un combat de longue haleine qui, loin d’être dirigé contre l’homme, favorise l’équilibre et l’épanouissement du couple et partant, de la société.

Très belle soirée littéraire animée de main de maître par Madame Cécile MOUPIGA qui a su conduire l’auteure à se dévoiler, à exposer ses mobiles, à extérioriser l’essence de son féminisme et surtout à faire apprécier à un public connaisseur, la qualité de sa maîtrise des problématiques féminines.

Les échanges ont été ponctués par la lecture de plusieurs extraits significatifs du roman, lecture qui renseigne sur l’amour de l’auteur pour les mots et surtout sa science à leur imprimer du rythme selon les situations qu’elle décrit.

Il faut rappeler que le 41ème Café littéraire était dédié à l’œuvre d’Amadou Hampaté Ba, le sage de Bandiagara.

Une séance de dédicace a clôturé la soirée littéraire qui a fait salle comble.

Vivement le 3ème roman d’Oumou Ahmar Traoré qui, lentement mais sûrement, est en train de creuser son sillon dans la jungle du paysage littéraire du Mali !

D D correspondance particulière

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here