Bientôt le projet «Hônrôn» de Blonba : avec 120 000 lycèens et étudiants de 25 villes

1
Mali - Alioune Ifra Ndiaye :
Aliou Ifra N'Diaye

Grâce à l’implication de la Première dame, Mme Aminata Maïga Keita, et au soutien de OXFAM, nous avons le plaisir de vous informer que la mise en œuvre du programme «Hônrôn» a commencé. Par l’adaptation du livre “On ne naît pas Banyengo, on le devient” en comédie musicale dénommée  «Hônrôn», nous avons créé un outil efficace de construction citoyenne qui ambitionne de mettre en action 120 000 lycéens et étudiants de 25 villes. L’écriture du spectacle est finie. Le casting aussi.

Nous sommes déjà en studio pour la production des chansons. Fatoumata Diawara nous a fait l’honneur de composer une grande partie des chansons du spectacle. Les répétitions commencent cette fin du mois. Et la création suivra immédiatement. Une animation interactive de pédagogie citoyenne, avec 9 vidéos, a été conçue pour accompagner la diffusion de la comédie musicale. Le cahier qui doit servir de conducteur à cette animation a été déjà écrit et produit. 21 animateurs “Team jaune”, dénommés les assistants-citoyens, ont été formés pour assurer les animations citoyennes et la popularisation du programme. 9 tricycles motorisés ont été acquis pour leur mobilité.

Comment ?

1- on communique sur la comédie musicale «Hônrôn» pour attirer l’attention de notre cœur de cible.

2-  Des opérations dans les écoles préparent notre cœur de cible à mieux appréhender les questions citoyennes abordées par la comédie musicale «Hônrôn».

3- Notre cœur de cible voit la comédie musicale «Hônrôn»

4- Après chaque représentation, notre cœur de cible est pris en main par les assistants-citoyens «team jaune» à travers un dispositif inédit de conférences-débats en lien avec la hônrônya malienne du 21ème  siècle

5- La prise en main du cœur de cible continue par le biais d’une émission de jeu avec cadeau, sur les problématiques de la hônrônya du 21ème  siècle. Chacune de ces 5 étapes est une possibilité de plusieurs opérations de pédagogie citoyenne. Notre ambition est de sensibiliser en moins de 2 ans, avec le programme «Hônrôn», 120 000 lycéens et étudiants de 160 lycées, écoles supérieures, centres de formation et universités de 25 villes à travers 54 représentations de la comédie musicale “Hônrôn” avec 54 animations interactives «team jaune» avec vidéo. Très grand merci à nos soutiens en construction. Bien à tout le monde.

Alioune Ifra N’DIAYE

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Un petit clin d’œil de l’auteur à l’USAID et surtout à l’équipe de Programme de Gouvernance Partagée (PGP) aurait permis de faire le lien entre ce qui est envisagé et les activités réalisées dans le passé en matière d’éducation à la citoyenneté.

    Petit rappel historique: En partenariat avec Blon Ba, le PGP a mis en œuvre un programme d’éducation à la citoyenneté bâti sur le concept de “Road Show” (programme d’animation dans le village) qui était structuré sur différents thèmes du PNEC (état civil, gestion des conflits, citoyenneté, …) et qui combianait le volet audio visuel (baniégo, Tagninibougou…)- causerie débat- jeu interactif. Un processus de sélection par cascade était fait pour départager les participants (chaque village , niveau communal). La phase finale réunissait au niveau de la région les meilleurs candidats des communes partenaires. Le gagnant enlevait une moto taxi pour le village (c’est au village de décider de l’usage qui en sera fait).
    Les animations étaient assurées par les équipes de Blon Ba en tadem avec les animateurs des radios de proximité.

    Le porteur du projet gagnerait plus en notoriété et respectabilité en faisant mention de ce qu’il a réalisé par le passé avec l’appui financier et /ou techniques du gouvernement ou des partenaires au développement.

    Bonne suite à “horon” !

    Comme le dit Nouhoum Cissé (un acteur de Tagninibougou): an ka kè horon ye ten sa !

Comments are closed.