Cinématographie malienne : Le film “Gao, la résistance d’un peuple” officiellement sorti

0
Cinématographie malienne

Le jeune réalisateur malien Kassim Sanago a annoncé, le mardi dernier, la sortie nationale de son film intitulé ” Gao, la résistance d’un peuple “. C’était au Patio de l’institut Français, à la faveur d’une conférence de presse en présence de Julien Florentino, représentant de l’équipe de production du film, l’Echangeur, ainsi que du directeur de l’Institut.
Gao, la résistance d’un peuple” est le tout dernier film du jeune réalisateur malien, Kassim Sanogo, produit par l’équipe de production française, l’Echangeur, et Premiers films Productions du Mali. L’auteur dont le film s’inscrit dans le nouveau programme cinématographique de l’Institut Français, a annoncé la date de la sortie nationale. Il s’agit du jeudi 17 janvier au Cinéma Babemba et le 12 février. “Gao la résistance d’un peuple” est un moyen métrage d’une cinquantaine de minutes qui fait revivre les moments de l’occupation de la ville de Gao par les groupes armés contre qui la jeunesse de Gao s’est donnée corps et âme et avec témérité pour protéger leur famille. “C’est une histoire qui a commencé en 2012 lors des évènements tragiques à travers le Mali. Pour avoir l’idée du film, j’ai d’abord entendu parler d’un conducteur de camion qui faisait le trajet Gao-Bamako, qui était un résistant et qui s’est fait amputer. Très vite, j’ai de rentrer en contact avec lui et ainsi j’ai écrit la première version du film en fonction des témoignages qu’il m’avait faits et plus tard on a repensé le film pour qu’il soit meilleur”, nous explique le jeune réalisateur qui s’est dit heureux et flatté de faire partie de ce nouveau programme de l’Institut français qui met en œuvre une politique de promotion du cinéma africain en général et malien en particulier.
Selon le directeur de l’Institut Français, Patrick Giraud, l’idée de ce nouveau programme de son institut est de valoriser le cinéma africain et donc de programmer en tout premier lieu des réalisateurs africains afin que leurs films puissent bénéficier d’une circulation dans les quartiers, ainsi qu’à l’intérieur du pays, avec le concours du cinéma numérique ambulant. “A l’occasion de chaque projection des films qui sont dans notre programmation, on invitera, entre autres, les réalisateurs, des comédiens, des chefs de quartier, des élus, des enseignants, des leaders d’opinions des quartiers dans lesquels les films seront diffusés, pour un ciné-débat autour de ces films. C’est aussi assoir une programmation des films dans les régions du pays. L’idée c’est aussi d’essayer de mettre en place un système de coopération avec les instituts français d’autres pays africains qui feront le même type de travail”, a-t-il expliqué.
Pour finir, le jeune réalisateur, Kassim Sanogo, invitera les amoureux du cinéma à découvrir son nouveau film qui, selon lui, vise aussi à engager le dialogue entre le nord et le sud du Mali. Youssouf KONE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here