Distinction : Le ministre Dédéou Ousmane honoré par la plateforme FUSI-Mali !

0

La plateforme Front Uni pour la Sauvegarde de l’Intégrité (FUSI-Mali) a offert une attestation de reconnaissance et un Ciwara au ministre de l’Education Nationale, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, pour les résultats obtenus de l’année scolaire 2021-2022. C’était le lundi 12 septembre 2022, lors de la cérémonie de clôture du voyage intégrateur du ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme. 

La plateforme Front Uni pour la Sauvegarde de l’Intégrité (FUSI-Mali) est connue à travers son soutien à la Transition. C’est dans cette optique que ses membres ont reconnu l’effort de la ministre de l’Education nationale dans le cadre de l’organisation des examens de fin d’année 2022. Aux dires de Zanga Goïta, président de FUSI-Mali, cette année, l’incroyable a été cru parce que l’ensemble du peuple malien a apprécié les résultats des examens de fin d’année. ”Vu l’image que Mme Sidibé Dédéou Ousmane et l’ensemble du gouvernement sont en train de donner à l’école malienne, FUSI-Mali en tant que plateforme s’est doit de reconnaitre les bienfaits. Cette dame a redonné espoir à l’ensemble du peuple malien en rehaussant le niveau de notre éducation. C’est pourquoi, on a voulu l’honorer d’un Ciwara et d’une attestation de reconnaissance”, a-t-il indiqué.

Concernant le voyage intégrateur, Zanga Goïta s’est dit très comblé de son organisation. “Prendre les excellents de chaque académie et faire ce voyage, faire connaitre le Mali, l’histoire du Mali, cela donne le sentiment de dire aux enfants de serrer la ceinture à l’école. Je remercie le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme pour cette initiative, car elle permet aux enfants du Mali, du nord au sud, de découvrir et de connaitre réellement l’histoire de notre pays”, a souligné le président de FUSI-Mali.

A l’en croire, les premiers partenaires de l’école, ce sont les parents d’élèves ; ils doivent surveiller et contrôler leurs enfants ; les inciter au travail et à fournir leurs propres efforts pour être admis aux examens.

Quant aux enseignants, Zanga Goïta leur demande d’être clairvoyants et de bien dispenser les cours. “Il y a une culture qui est en train de s’installer au Mali, à savoir les cours privés qui poussent les élèves à ne pas bien apprendre en classe en pensant que les maitres à la maison leurs donneront tous. Les enseignants doivent donner la bonne formation en classe aux enfants afin de mettre fin à ce phénomène.”Pour terminer, le président de la plateforme FUSI-Mali a remercié le gouvernement du Mali pour le travail abattu pour l’obtention de ce résultat ainsi que les partenaires techniques et financiers du Mali. Il demande à ceux-ci de financer des programmes adaptés à l’école malienne et non des programmes inappropriés à nos valeurs sociétales.

Marie Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here