FEDAMA : Relecture des Statuts et du Règlement intérieur

0

Les réformes envisagent, à travers cette relecture, doivent pouvoir permettre à la structure de se doter des meilleurs textes législatifs et réglementaires

Après la démission de Alioune Ifra N’Diaye à la tête de la Fédération des artistes du Mali (FEDAMA), son remplaçant Adama Traoré veut redynamiser la faîtière au profit des artistes du Mali. Ainsi en commun accord avec son équipe et les adhérents de ladite organisation il a entrepris un projet visant à la relecture des statuts et règlement intérieur.

C’est dans ce contexte que Adama Traoré et quelques membres de son bureau ont rencontré les hommes de médias, au cours d’une conférence de presse. C’était le jeudi mars dernier à la Pyramide des souvenirs abritant  le siège de la FEDAMA. Pour la  circonstance, il était accompagné de son vice-président Aliou Konaté et   le chargé de communication Aïcha Diarra.

Pour le président Adama Traoré, pour que la culture puisse servir de facteur de cohésion sociale et de transformation de nos sociétés, il faut procéder à la relecture des Statuts et du Règlement intérieur des organisations constituées à cet effet. Selon lui, par ce nouveau programme, il s’agira de créer une émission phare axée sur les hommes de culture ; d’œuvrer pour la promotion et la sécurisation des artistes, à travers la protection des droits d’auteurs.

Et le président Traoré de déplorer que les artistes maliens n’ont pas de statut leur permettant de bénéficier des outils de protection sociale. Il s’agit là de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et l’INPS.

C’est pourquoi, l’objectif recherché est de contribuer au renforcement des capacités organisationnelles, fonctionnelles et financières de la FEDAMA. Cela devrait se faire par l’amélioration de ses outils de gestion, de communication et de gouvernance et la mise en place de mécanismes de financement lui permettant d’assurer une meilleure mobilisation de ressources.

A noter que malgré la démission du promoteur de « Blomba » Aliou Ifra N’Diaye, la FEDAMA n’a pas cessé d’exister, voire d’évoluer. Elle veut toujours continuer à se créer du chemin. C’est pourquoi ces réformes ainsi envisagées doivent pouvoir lui permettre de se doter des meilleurs textes législatifs et réglementaires.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here