Feu Balla Moussa Keïta : Une Avenue porte désormais son nom à Bamako

2

La cérémonie de clôture de la semaine culturelle commémorative du 20ème anniversaire de la disparition de Balla Moussa KEITA s’est tenue, le vendredi 12 mars 2021 au Centre international de conférence de Bamako (CICB). Ladite cérémonie était présidée par la ministre de la culture de l’artisanat et du tourisme, Mme Kadiatou Konaré, en présence des anciens ministres, Cheick Oumar Sissoko, Adama Samassékou, du parrain de l’événement, Souleymane Cissé, des hommes de culture, des artistes, des cinéastes. Bien avant cette cérémonie de clôture, la ministre Kadiatou Konaré a décidé de baptiser une avenue au nom de Feu Balla Moussa Keïta. Ladite avenue se trouve juste derrière l’ORTM-Office des radios et télévision du Mali (Bozola-Bamako).

Outre Mme le ministre Kadiatou Konaré, la cérémonie de baptême de l’avenue Balla Moussa Keïta tenue, le vendredi 12 mars 2021, dans l’après midi, a enregistré la présence des autorités administratives et coutumières de Bamako. Après avoir inauguré l’avenue Balla Moussa Keïta, la ministre de la culture a fait savoir que c’est un grand moment d’émotion. Avant d’ajouter que cette rue, j’allais dire cette avenue au nom de Balla Moussa Keïta, est faite pour immortaliser l’homme physiquement. « Cette avenue Balla Moussa Keïta est très bien positionnée par rapport à ce que l’homme a été. Nous sommes là juste derrière l’ORTM et en continuant l’avenue va aboutir sur le Centre national de cinématographie du Mali (CNCM) », a souligné la ministre Kadiatou Konaré. Elle a remercié le chef de quartier et les habitants du quartier BOZOLA (Bamako), le gouverneur de Bamako, le maire de Bamako, bref, les autorités et tous ceux qui ont œuvré pour que cette avenue soit baptisée Balla Moussa Keïta qui était un artiste, un homme de culture. Après la cérémonie de baptême de l’avenue, la cérémonie de clôture de la semaine culturelle commémorative du 20ème  anniversaire de la disparition de Balla Moussa KEITA, différentes activités ont eu lieu à savoir : la prestation du groupe super Biton de Ségou, la prestation de l’artiste Mariam Koné et de l’humoriste Balla Moussa Keïta Junior et la projection du film, Guimba, réalisé par l’ancien ministre Cheick Oumar Sissoko. Dans son discours de clôture de la semaine culturelle, la ministre de la culture, de l’artisanat et tourisme, Mme Kadiatou Konaré, a remercié tous ceux qui ont œuvré pour l’organisation de cette semaine en hommage à feu Balla Moussa Keïta (1934-2001). « Nous voici, après une semaine d’intenses activités, aux termes de la semaine culturelle commémorative du vingtième anniversaire de la disparition de feu Balla Moussa KEÏTA, ce baobab, ce monument et cette icône de la culture malienne, l’homme aux multiples talents, Tié kélé bolo tiama. La cérémonie qui nous réunit ce soir, est certes sobre, mais pleine de significations, d’émotions et s’inscrit dans un élan de reconnaissance à l’endroit d’un géant, d’un baobab dont l’ensemble de l’œuvre accompli doit servir d’exemple, de source d’inspiration pour les générations actuelles et futures », a-t-elle dit. Parler de feu Balla Moussa KEÏTA, dit-elle, c’est faire ressurgir ses hauts faits, ses années consacrées à transmettre le savoir, les souvenirs d’un grand homme de culture, d’un grand artiste, d’un acteur du cinéma, d’une voix, d’un animateur de télé et radio. Enfin, la ministre Kadiatou Konaré a rendu un vibrant hommage à feu Balla Moussa Keïta.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Balla Moussa Keïta a été un très grand homme de culture au Mali.

    Il mérite pleinement d’être célébré à travers notamment des manifestation pour diffuser son œuvre et son nom donné à une avenue de Bamako.

    Il est hautement souhaitable que ce genre de manifestation pour valoriser les femmes et les hommes de culture maliens se multiplient.

  2. Bien mérité cher Balla moussa.L état malien doit aussi baptisé des noms d avenues. de boulevard, de lycée, d universités, de camp militaire,de pont à d autres dignes et valeureux fils du mali ,je veux dire cheikh hamala, cheikh Salah, et d autres grand chefs religieux mais aussi tiramakan Traoré ,koumi diosse, Marcel griaule,ogobara doumo, toumani Koné …..et tant d autres

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here