Fonds africain pour la culture : 100 000 USD pour soutenir les arts visuels

0

Assurer la prospérité du secteur créatif africain à travers la professionnalisation des artistes et acteurs culturels, le Fonds africain pour la culture (ACF) se voit concrétiser cette vision par le financement de 12 projets, dont deux du Mali, de son premier appel à proposition.

 100 114 dollars américain, c’est l’enveloppe qui sera destinée à financer les 12 projets retenus à la suite du premier appel à proposition du Fonds africain pour la culture lancé le 8 octobre 2018. Il a été clôturé le 05 décembre à la même année.

Réunis en conférence de presse mercredi 13 mars à son siège Sogoniko,  l’administrateur du Fonds africain pour la culture (ACF) Jean-Luc Gbati Sonhaye et des membres du conseil d’administration fait le bilan de cette première expérience. Elle a premier appel test à proposition a été une réussite s’est-il félicité. “En deux mois, nous avons reçu près de 500 propositions”, a-t-il dit.

Ouverte qu’aux arts visuels, selon Jean-Luc Gbati Sonhaye ce sont 446 projets de 34 pays africains et de la diaspora africaine qui ont été enregistrés. A l’issue de la délibération du jury, 12 projets ont été retenus pour être financés dont 7 projets des individus.

Sur ce nombre, la liste des projets retenus, deux projets sont du Mali. Il s’agit notamment du projet Garibou de l’artiste Seydou Cissé et de l’exposition Muso kan de l’Association don sen kolo. Selon l’administrateur, l’enveloppe de chaque est estimée à la moyenne à 10 000 de dollars. Aussi, cinq autres ont été sélectionnés pour constituer la liste de réserve.

Devant la presse, le coordinateur a levé toute équivoque sur les critères de sélection. Ils sont basés, dit-il, sur la l’éthique et la transparente “Pour chaque appel à propositions, le fonds fait appel un à jury autonome qui change à chaque appel”.

Le choix du Mali pour abriter le siège est motivé les acteurs culturels maliens et les autorités ont offert beaucoup d’opportunités à ce fonds. Notre souhait est que le fonds puisse profiter aux Maliens”.

Les premiers projets seront financés sont sous forme de subvention non remboursable.

Acteurs au cœur

Lancé en 2017 aux Seychelles par de grands artistes peintres africains lors de l’atelier international de créations artistiques, le fonds africain pour la culture (en anglais African culture fund) vise à appuyer et accompagner la professionnalisation des artistes et des acteurs culturels des pays africains et la diaspora africaine.

Dans cette vision, il se veut inclusif à travers ces domaines d’intervention à savoir le développement des compétences, la création et production artistique, entreprenariat culturel et l’accès au marché. « Nous sommes partis d’un constat clair, le secteur culturel est le domaine qui nécessite plus de financement mais souvent nous avons de difficultés à les avoir. “Nos Etats aussi traversent une crise”, a fait remarquer Jean-Luc Gbati Sonhaye l’administrateur du fonds. Pour lui, la philosophie dernière l’ACF aujourd’hui est faire en sorte que les ressources africaines nourrissent la culture africaine.

Au cœur de cette vision de portée haut la prospérité du secteur créatif africain comment assurer la pérennité de ce fonds, une première en Afrique. Aux dires de l’administrateur général des experts travaillent sur la question pour qu’il ait une certaine assise financière pour leur permettre d’assurer leur objectif. “Dernière le fonds, il y a un modèle économique qui va assurer sa pérennité. Une stratégie de financement a été mise en place. Il s’agira de mobiliser les ressources au niveau local. Nous avons aussi identifié des partenaires et le fonds va travailler à diversifier le partenariat”, a-t-il assuré. Et d’ajouter que pour 2019, le fonds va tabler de 1, 600 000 à 2000 000 dollars. Selon lui ; le prochain appel à propositions est  attendu cet avril et sera ouvert à plusieurs disciplines du secteur de la culturel et créatif. Un deuxième sera lancé en octobre soit deux vagues d’appels à propositions par année. Pour l’heure, ACF travaille sur subvention non remboursable.

Kadiatou Mouyi Doumbia

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here