La commune et l’art : Faire de la commune III l’épicentre du renouveau de la culture Bamakoise

0

Les lampions se sont allumés sur la 1ère édition de la commune et l’art, le vendredi 12 février 2021 dans la rue 369 de Bamako Coura. Cette initiative de Kuma Sô théâtre et l’Union d’Associations Culturelles et Artistiques (le FIL), en collaboration avec le laboratoire LMI Macoter et la Maison du partenariat Angers-Bamako, qui veut raviver la flamme de la culture communale, impacter positivement sur l’environnent culturel, s’est ouverte sous la présidence de la representante du ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Diarrah Sanogo, avec à ses côtés Lamine Diarra, le Directeur artistique de Kuma Sô théâtre et initiateur de l’événement et en présence des autorités communales, coutumières ainsi que de plusieurs acteurs culturels.

Quartier culturel par excellence, Bamako-coura ambitionne de retrouver ses lettres de noblesse via ce projet la ‘’Commune et l’Art’’. Le Directeur artistique de Kouma Sô théâtre, Lamine Diarra, a entamé ses propos en affichant les objectifs de la ‘’commune et l’art’’ qui sont : définir les éléments d’un répertoire des artistes traditionnels et modernes de la commune ; définir les éléments d’un répertoire des lieux artistiques de la commune,  d’un répertoire des événements  artistiques et culturels ; définir avec tous les acteurs locaux, les axes pertinents à prendre en compte dans la définition et la mise en œuvre d’une politique culturelle locale et d’établir avec tous les acteurs, un cadre opérationnel de l’action culturel communale. Il a informé que le projet est le fruit d’une longue réflexion afin d’allier la réflexion scientifique aux actions culturels. Il a annoncé que sa structure et l’Union d’Associations Culturelles et Artistiques dénommé (le FIL), en collaboration avec le laboratoire le LMI MaCoter et la Maison du partenariat Angers-Bamako, organisent ce colloque dénommé la ‘’Commune et l’Art’’ sur trois jours (12,13 et 14 Février 2021) à Bamako Coura dans la Rue 369 et qu’il sera une activité de réflexion et de discussion qui impliquera les élus, les notables, les personnes ressources du quartier, les opérateurs économiques, les médias, les représentants des jeunes, des femmes et tous les partenaires techniques et financiers de la collectivité vers l’élaboration d’un véritable dispositif participatif pour un meilleur développement culturel au niveau communal. Diarrah Sanogo, la représentante du ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme a indiqué que ce nouveau concept qui, a ses yeux, est un véritable laboratoire qui contribuera à élaborer un consistant projet culturel. Elle a rassuré les organisateurs que l’accompagnement de sa structure ne fera pas défaut pour l’atteinte des objectifs du projet. La cérémonie d’ouverture s’est achevée par le vernissage d’une exposition photo retraçant les grands moments du festival les praticables.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here