La commune et l’art : Le théâtre dans nos communes, rues et même dans nos cours

0

Le fil composé de Famu Danse, de l’Art au Féminin, Kuma So théâtre et Copier/ Coller en collaboration avec le laboratoire Le Macoter et Maison du partenaire Angers-Bamako a organisé une conférence de presse le lundi 9 février à Bamako Coura dans la rue 369, au cours de laquelle, ils ont informé les médias que le festival « les Praticables » passe désormais en biennale dénommée « la commune et l’art » les 12, 13 et 14 février. La mémoire artistique et culturelle de la commune III est le thème retenu pour ces trois jours de colloque qui ne dit pas son nom.

Le projet la commune et l’art est une réflexion qui a commencé depuis quelques années sous forme de laboratoire de la culture, en vue de créer et d’aller au-delà pour en faire un festival et c’est également un rêve pour Charles Touré « l’idée pour moi, c’est d’éprendre le projet sur tous les autres quartiers. Les praticables est un festival assez intelligent, d’abord choisir un quartier et pour ce premier colloque, nous avons choisi Bamako Coura pour des raisons suivantes parce que les premières galeries de photos sont dans ce quartier, également parce que beaucoup d’artistes ont marqué et ont été marqués par ce pays. Nous voulons donner l’opportunité aux gens qui ont toujours rêvé de faire du théâtre à en faire peu importe l’âge. Le fait de savoir quels sont les lieux culturels du quartier et savoir ce qui s’y fait, cela aidera les praticables et le quartier de savoir les valeurs de certaines choses ».

Ce colloque est une activité de réflexion et de discussion qui impliquera les élus, les notables et personnes ressource du quartier, les opérateurs économiques, les médias, les représentants des jeunes, des femmes et tous les partenaires techniques et financiers de la collectivité. Pensée comme une sorte de laboratoire, « la commune et l’art » se déroulera à travers une séance plénière et des séances en ateliers.

Il s’agira de réfléchir avec les acteurs communaux, les femmes, les jeunes et tous les partenaires de la commune à l’élaboration d’un  véritable dispositif participatif pour un  meilleur développement culturel au niveau communal.

Pour cette première édition de biennale sous forme de colloque, les objectifs sont de : – définir les éléments d’un répertoire des artistes traditionnels et modernes de la commune.

– définir les éléments d’un répertoire des lieux artistiques et culturels de la commune.

– définir les éléments d’un répertoire des événements artistiques et culturels de la commune.

– définir, avec tous les acteurs locaux, les axes pertinents à prendre en compte dans la définition et la mise en œuvre d’une politique culturelle locale.

– Établir, avec tous les acteurs, un cadre opérationnel de l’action culturelle communale.

A la fin de ces trois jours de colloque, les organisateurs et toutes les parties prenantes se plancheront sur les résultats obtenus pour en sortir un dispositif qui servira à renforcer d’une part l’action artistique de tous les membres de l’union d’associations culturelles et artistiques et d’autre part à approfondir la réflexion sur l’action culturelle sur le territoire communal.

Aminata Agaly Yatttara

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here