Lieutenant-Colonel Salia Etienne Keita : L’ancien militaire perce les secrets de la bible

2

L’ancien militaire, le Lieutenant-colonel à la retraite Salia Etienne Keita, replonge ! Mais cette fois-ci, au lieu des armes, l’enseignement militaire ou encore le renseignement ; c’est un livre qu’il publie. Pas sur n’importe quel thème, mais plutôt sur la bible : il expose les perceptions et les secrets du livre saint en vue de permettre à ses lecteurs de bien comprendre et de saisir leurs univers.

 

« Prophètes de la Grande Tribulation ». C’est le titre du premier livre publié par le Lieutenant-colonel à la retraite Salia Etienne Keita, paru en 2016 chez Première édition. Vingt-cinq ans après avoir pris sa retraite, l’ancien militaire spécialisé dans la Police politique et civile se replonge dans l’univers de la recherche et l’enquête. Mais sur la Bible et les commentaires bibliques. « Au début, je voudrais m’enrichir moi-même. J’ai commencé les recherches depuis plusieurs années. Mais ce n’était pas pour faire un livre, mais plutôt pour ma propre compréhension et mes mémoires », explique l’octogénaire.

Son livre « Prophètes de la Grande Tribulation » est un véritable chef-d’œuvre de 150 pages scindé en deux grandes parties de quatre chapitres chacune. Dans ce livre, principalement destiné aux chrétiens, il livre le fruit de ses nombreuses recherches sur la Bible à travers les commentaires bibliques, d’encyclopédies, de visions bibliques, géographiques, etc. Le but est surtout, selon lui, d’enrichir la connaissance de l’humanité sur les prophéties des livres de Daniel et de l’Apocalypse. « Durant mes recherches, j’ai tiré la conclusion qu’il y avait peu d’écrits sur ce que je voulais savoir ou lire de la Bible. Tout y est, mais on passe souvent à côté. J’ai donc mis mes expériences à profit pour comprendre cela et aboutir à ce livre », précise l’ancien militaire, visiblement fatigué à cause certainement de son âge, mais aussi à certaines maladies de vieillesse qui l’agacent. Pourtant, il reste lucide. « Je voudrais partager ces recherches », insiste-t-il, invitant les Maliens à s’approprier du contenu de ce livre.

Ce qui amène Dr. Daniel Coulibaly, ex-délégué des Eglises et missions, qui a préfacé le livre, de féliciter M. Keïta pour son œuvre. « La valeur ajoutée de cet écrit est de pousser le lecteur à la réflexion, à faire sa propre analyse et ses propres recherches sur les évènements annoncés auxquels l’humanité sera soumise », explique Dr. Coulibaly, tout en saluant les efforts du Lieutenant-colonel pour soutenir ses arguments par de « très nombreuses citations bibliques ».

« Son œuvre n’est pas d’un spécialiste en eschatologie, mais assurément on ne peut la lire sans en tirer un grand profit et être sensibilisé sur l’urgence de se préparer soi-même à rencontrer le Seigneur et à être entre ses mains pour le salut d’autres selon la mission que le Seigneur nous a confiée à chacun individuellement », analyse Dr. Coulibaly.

Un autodidacte devenu spécialiste en eschatologie? 

Bien que son livre soit riche et tiré entièrement de la Bible ou des commentaires bibliques, le Lieutenant-colonel à la retraite Salia Etienne Keita n’a pas fait d’étude spécifique sur la question. Mais, au fil des ans, il s’est donné les moyens et le temps de connaître sa religion. Il a notamment suivi le cours par correspondance de la Voix de l’Espérance sur le fondement de la foi chrétienne, sanctionné par un diplôme daté du 31 mai 1959 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Bien longtemps après, il a suivi le cours par correspondance de l’Ecole Biblique Emmaüs en Allemagne et au Mali, la formation en Enseignement théologique décentralisé (ETD) de l’EEPM, etc. En plus, il s’est documenté un peu au hasard des trouvailles comme tout autodidacte. « Dans le cadre de mon travail, j’ai voyagé un peu de 1973 à 1983. J’ai vu quelques villes des Etats unis d’Amérique, du Canada, de l’Europe, du Moyen Orient et d’Afrique. J’ai appris et j’ai voulu partager pour exciter, si possible, certains lecteurs, en toute humilité, par la Grâce de Dieu », affirme l’auteur.

Ancien militaire, M. Keita a occupé plusieurs postes de responsabilités au sein de l’Armée malienne, de l’indépendance à sa retraite en 1995. Incorporé dans les Forces armées maliennes en 1961 après sa libération par l’Armée française, il servira avec loyauté les couleurs de la nation pendant près de 35 ans. Une carrière multiforme qui le conduit partout au Mali surtout dans les régions du Nord où il consacre plus de 15 ans de service. Aussi, fou du savoir, il participe avec brio à plusieurs formations militaires au Mali, surtout à l’Ecole militaire inter-arme (Emia), à l’Ecole nationale d’administration (Ena), mais aussi en Russie et en France. Il a également conduit un important groupe d’observateurs militaires maliens au sein de la Mission des Nations Unies pour l’Aide au Rwanda (Minuar) pour une année. Là-bas, il était chef du sous-secteur de la préfecture de Butaré. C’est cette mission qui sera sa dernière avant de faire valoir ses droits à la retraite.

Aujourd’hui avec ce livre, il reprend le flambeau d’un autre combat, celui de la recherche et de la piété. En plus de ses activités de recherche, il consacre beaucoup de son temps à ses nombreux petits enfants. Il a eu huit enfants dont trois filles.

Abdoul K. Konaté

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Ahhhh vraiment notre problème est profond. Le Mali est sous domination des terroristes depuis plus de 10 ans, les hommes formés à nos frais excellent dans tout sauf trouver un moyen pour desserrer l’étau de l’envahisseur. Comment comprendre qu’un officier à la retraite ne puisse pas avoir un autre passe-temps que de jouer au savant de la bible?
    Quelle honte!!!

  2. Ah, quel bonheur de lire cet bel article sur notre papa Keita et son livre. UN homme exceptionnel. Felicitations! Au plaisir de lire le lire tres bientot!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here