M’Baye Boubacar Diarra, producteur d’Africa Show et président de l’association des producteurs et éditeurs du Mali : “L’Etat doit penser aux artistes dans cette crise causée par le Covid-19”

0

“L’Etat doit penser aux artistes dans cette crise causée par le Covid-19″

Les conséquences engendrées par la pandémie de coronavirus touchent aujourd’hui tous les secteurs d’activités à travers le monde, notamment le secteur de la culture avec l’arrêt de toutes les manifestations culturelles. C’est la période des vaches maigres dans le monde de la culture au Mali, selon l’opérateur culturel M’Baye Boubacar Diarra qui interpelle les autorités maliennes sur le sort des acteurs culturels.       

Producteur de l’émission “Africa Show”, président de l’Association des producteurs et éditeurs du Mali et non moins le président de l’Union des artistes, producteurs et éditeurs du Mali, le doyen M’Baye Bouboucar Diarra, approché par nos soins, s’est confié sur les difficultés qui secouent le monde de la culture au Mali suite à l’apparition du nouveau coronavirus.

Au Café des Arts où nous l’avons rencontré, il régnait un calme inhabituel. En temps normal, cet endroit est considéré comme un carrefour des hommes de culture, notamment des artistes et humoristes qui viennent soit pour participer à la production d’Africa Show (l’une des émissions musicales phares de la sous-région), de Yelebougou ou encore de l’émission Talents Jeunes. Mais avec cette crise, tout est à l’arrêt et le Café des Arts a perdu tout son charme d’avant.

Cependant, l’émission “Africa Show” diffusée sur Africable Télévision continue d’égayer ses 7 millions de téléspectateurs à travers le monde. “Ce n’est pas la bonne forme pour Africa Show, mais l’émission continue de vivre parce que j’ai un stock d’émissions d’environ 6 mois, sans rediffusion”, nous explique M. Diarra producteur de l’émission qui ajoute : “Au niveau du Café des Arts dont je suis le gérant, il n’y a plus de production. Tout est à l’arrêt. En temps normal, nous produisons environ 5 émissions par semaine avec Africa Show, Yèlèbougou et Talents Jeunes, mais actuellement tout est à l’arrêt. Ces artistes sont tous en chômage et nous n’avons plus d’entrée d’argent”, regrette-t-il.

Il va sans dire que les artistes et producteurs vivent de productions et de spectacles. “Afin de briser la chaine de transmission de la pandémie tous les rendez-vous culturels à savoir concerts et festivals qui sont les plus grandes opportunités pour les artistes et acteurs culturels sont à l’arrêt.

Les artistes ne gagnent rien en cette période”, enchaine M. Diarra qui interpelle le gouvernement malien à penser à venir en aide aux artistes qui sont les plus touchés dans cette crise.

Les artistes au front, malgré tout

Pour autant, les artistes et acteurs culturels ne sont pas restés en marge de la guerre contre la pandémie de coronavirus. “Nous ne sommes pas contre l’arrêt des activités culturelles car la vie humaine est plus importante. On ne peut pas parler de culture sans les hommes car ce sont eux qui font la culture”.

C’est dans cette optique qu’une commission a été mise en place dénommée Culture Contre Covid-19 (CCC-19) par le ministère de la Culture, en collaboration avec les associations culturelles du Mali.

“Avec un appui financier du ministère, nous sommes en train de faire des messages de sensibilisation contre la pandémie de coronavirus”, nous explique M’Baye Boubacar qui préside d’ailleurs la Commission. CCC-19 travaille aujourd’hui avec une centaine d’artistes qui produisent des sketches et des sons pour sensibiliser sur les mesures-barrières contre le nouveau coronavirus.

Pour terminer, le président de la commission lance un appel à tous les artistes maliens à se joindre à cette commission afin d’aider l’Etat Malien à gagner ce combat contre la pandémie de Covid-19.

                             Youssouf KONE 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here