Mme Kadiatou Konaré, Ministre de la culture, de l’artisanat et du tourisme : «La culture est au centre de tous nos actes, elle est au centre de tout »

0

La Ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré, a procédé, le vendredi 27 novembre 2020, au lancement des  Séminaires  « Émergence pour une vision concertée des secteurs de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme», au Centre international de conférence de Bamako (CICB). L’objectif de ces séminaires est d’offrir un cadre de réflexion  de haut niveau aux acteurs culturels, aux artisans et aux professionnels du tourisme sur la place et le rôle de leurs secteurs d’activité, faire l’état des lieux, diagnostiquer les problèmes et faire des recommandations pour leur émergence. Au cours de la cérémonie de lancement, la ministre Kadiatou Konaré a fait savoir que la « culture est au centre de tous nos actes…»

Outre la ministre Kadiatou Konaré, plusieurs autres personnalités ont pris part à cette cérémonie. Il s’agit du ministre de la Jeunesse et des Sports, Moussa Ag Attaher, l’ancienne ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Nina Walet Intallou et  des acteurs culturels. Après les mots de bienvenue du maire de la commune III du district de Bamako, Mme Djiré Mariam Diallo, la Ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré a fait savoir que le Mali  est un pays de grandes valeurs. «La culture est au centre de tous nos actes, elle est au centre de tout. Je suis persuadée que c’est dans le tréfonds de nos cultures que nous devons puiser pour nous accomplir, nous faire une place, que dis-je, mériter notre place dans le monde. C’est compte tenu de l’importance de la culture, de notre culture et de toute la créativité qu’elle véhicule  dans les différentes déclinaisons de l’artisanat, du secteur touristique, que nous avons décidé d’organiser ces séminaires thématiques », a-t-elle dit. Selon la ministre Kadiatou Konaré, l’objectif de ces séminaires est d’offrir un cadre de réflexion  de haut niveau aux acteurs culturels, aux artisans et aux professionnels du tourisme sur la place et le rôle de leurs secteurs d’activité, faire l’état des lieux, diagnostiquer les problèmes et faire des recommandations pour leur émergence. Pour Mme le ministre, la visée première est d’installer la  symbiose parfaite  entre la culture, l’artisanat et le tourisme afin qu’il ne s’agisse plus que d’une seule et même entité. Ensuite, dit-elle, il s’agira pour nous de faire de ce secteur, un maillon essentiel  dans la réalisation du programme de travail gouvernemental qui entend promouvoir la bonne gouvernance et conduire les réformes nécessaires  à l’avènement du nouveau Mali. « Pendant un mois, les professionnels, les partenaires techniques et financiers, les institutionnels  vont se pencher sur les secteurs ci-dessous : musique, hôtellerie, langues nationales, restauration, livre, artisanat, théâtre, loisirs, danse, patrimoine culturel, photographie, cinéma, mode et design, voyages, arts plastiques. Il s’agira de débattre librement des réalités de ces différents secteurs, de la nature des efforts et des initiatives antérieures ou en cours, ainsi que des enjeux et défis à relever dans un contexte marqué par l’insécurité, le chômage des jeunes, la globalisation, la démocratisation des technologies de l’information et de la communication et la pandémie de la Covid-19 », a souligné Kadiatou Konaré. En outre, elle a souhaité la mise en place d’un fonds d’aide aux artisans et aux acteurs de la culture  ainsi qu’aux professionnels du tourisme  et un mécanisme d’assistance des couches les plus vulnérables ; la réhabilitation des espaces culturels  avec de  vraies programmations en matière d’animation culturelle et artistique ; la relecture des différents textes  qui régissent les entités de la culture, de l’artisanat et du tourisme afin de mettre en place des politiques nationales sectorielles comme dans le domaine du livre et aussi d’asseoir de véritables politiques nationales de la culture, de l’artisanat, du tourisme ; le renouvellement des instances dirigeantes de nos différentes structures, tant au niveau artisanal, culturel que touristique ; la promotion du dialogue des cultures à travers des rencontres croisées,  des échanges culturels entre notre  pays et autres ; le rayonnement artistique, culturel et créatif du Mali à l’international ; le déploiement d’outils artistiques, culturels, artisanaux et de circuits touristiques pour placer au cœur de nos activités les enfants et les jeunes. « Le regroupement des trois départements de la culture, de l’artisanat,  et du tourisme est une opportunité historique. Notre tourisme pourrait pleinement s’appuyer sur les fondements culturels de notre pays, socle de nos traditions, de nos us et de nos  coutumes et sur notre potentiel créatif pour attirer en lui des milliers de visiteurs en quête de savoir et de connaissance,  sensibles au génie créatif des artisans », a conclu la ministre Kadiatou Konaré. La cérémonie de lancement fut agrémentée par la prestation de l’ensemble instrumental du Mali.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here