Patrimoine culturel au Mali : L’Unesco poursuit ses actions dans la réhabilitation

0

Le Musée national du Mali a abrité l’atelier de restitution des résultats à mi-parcours de la deuxième phase du Programme de réhabilitation du Patrimoine culturel et de Sauvegarde des Manuscrits anciens du Mali. Les nombreuses actions menées par l’Unesco au Mali ont permis de renforcer la cohésion sociale, reconstruire l’espoir des populations et poser les bases d’un développement futur. Le gouvernement du Mali a invité dès lors les partenaires techniques et financiers à soutenir la poursuite de ce Programme afin de préserver ce patrimoine irremplaçable.

Organisé par le Bureau de l’Unesco à Bamako, en partenariat avec le ministère de la Culture, cet atelier a permis de restituer les résultats des actions menées entre avril 2017 et mars 2019 du Programme de réhabilitation, qui comprenait notamment la reconstruction du Monument Al-Farouk à Tombouctou, la restauration des murs de clôtures de deux cimetières abritant des mausolées de Saints à Tombouctou, la revitalisation de trois musées à Tombouctou et à Gao, ou encore la poursuite de la réhabilitation des mosquées à Tombouctou et Gao, l’électrification solaire de la mosquée à Djenné et le renforcement des capacités des acteurs. Cette rencontre a également permis de dégager les stratégies pour la protection durable et efficace des biens culturels grâce au partage d’expériences de plus de 60 experts, gestionnaires de sites, représentants des collectivités et communautés locales.  L’atelier a été marqué par la projection du film documentaire intitulé “notre Patrimoine : un allié pour la Paix”, qui présente les très bons résultats du Programme de réhabilitation.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier était présidée par Madame N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la Culture du Mali, avec à ses côtés Monsieur Hervé Huot-Marchand, Chef du Bureau et représentant de l’Unesco au Mali et Monsieur Alain Holleville, ambassadeur de l’Union européenne au Mali. Des ambassadeurs et représentations diplomatiques au Mali (à savoir l’Ambassadeur de la Norvège et le Représentant de l’ambassadeur du Maroc), des experts nationaux et internationaux, des gestionnaires des sites, les maires des quatre sites du patrimoine mondial au Mali et des représentants des communautés locales étaient également présents.

Monsieur Hervé Huot-Marchand, a rappelé que les actions de réhabilitation menées par l’Unesco au Mali traitent des questions de dignité, d’identité et d’édification de paix durable au Mali. C’est pourquoi, il a invité le gouvernement malien à faire un plaidoyer fort auprès de la communauté internationale à travers son Conseil de Sécurité et de ses Etats Membres, pour la réintégration dans le Mandat de la Minusma d’une mention explicite sur l’appui au Patrimoine culturel du Mali. Cette démarche s’intègre dans une logique pour le renforcement de la paix au Mali et en cohérence à la fois avec l’Accord de Paix et la nomination du Président de la République comme Coordinateur de l’Union africaine pour les arts, la culture et le patrimoine.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here