Photo : les œuvres du photographe Seydou Kéïta exposées au Grand Palais de Paris

0
Photo : les œuvres du photographe Seydou Kéïta exposées au Grand Palais de Paris
François Hollande lors de sa visite au Grand Palais de Paris pour l'exposition de Seydou Keita

Une exposition des photographies de notre compatriote Seydou Kéïta (1921 – 2001) a eu lieu le jeudi 31 mars 2016, en présence d’illustres invités parmi lesquels : le Président François Hollande, Cheick Mouctary Diarra et Oumar Keïta de la Délégation Permanente du Mali auprès de l’Unesco. Le directeur du Musée national, Samuel Sidibé, était aussi au rendez-vous. Cette exposition est la première rétrospective d’ampleur, et réunit un ensemble exceptionnel de près de 300 photographies, comprenant des tirages en noir et blanc modernes, formats 50×60 et 120×180, signés par Keïta, ainsi que des tirages d’époque uniques.

Pour ceux qui ne le savent pas, Seydou Kéïta est né vers 1921 à Bamako (à cette époque capitale du Soudan français). Il ne fréquente pas l’école, et dès l’âge de 7 ans, devient apprenti menuisier auprès de son père et de son oncle qui lui offre en 1935 son premier appareil photo, un petit Kodak Brownie. En 1939, il gagne déjà sa vie en tant que photographe autodidacte. En 1948, il ouvre son studio sur la parcelle familiale, dans un quartier très animé de Bamako, non loin de la gare. Il se spécialise dans le portrait de commande, individuel ou de groupe, qu’il réalise essentiellement à la chambre 13×18, en noir et blanc, avec une préférence pour la lumière naturelle. La plupart des tirages d’époque dits “vintage” sont des tirages au format du négatif, que Keïta réalise lui-même.

Son œuvre, qui porte sur une période relativement courte, offre un témoignage sans égal des changements de la société urbaine malienne, qui s’émancipe des traditions, aspire à une certaine modernité, tandis que la décolonisation est à l’œuvre, et que l’indépendance approche.

Seydou Kéïta est aujourd’hui considéré comme l’un des grands photographes de la seconde moitié du XXème siècle à l’égal des portraitistes les plus célèbres, d’un Richard Avedon ou d’un August Sander.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER