Théâtre : Le grand retour des Praticables

0

La compagnie « Kuma Sô Théâtre », dirigée par Lamine Diarra, acteur et metteur en scène, et ses partenaires dont le Fil, ont ouvert depuis hier lundi 6 décembre 2021 « Les Praticables ». Pour cette quatrième édition, plusieurs œuvres artistiques seront présentées dans les rues du quartier Bamako-Coura.  

La culture étant l’un des piliers du Mali, « Les Praticables » est un projet de transmission et de création dans le domaine du théâtre mais plus généralement du spectacle vivant. Le projet invite les jeunes artistes du Mali et d’ailleurs à venir créer dans leurs domaines respectifs tout en formant des jeunes acteurs, scolarisés ou diplômés sans emploi tout en ayant un dialogue constant avec la population.

Installés dans l’un des plus anciens quartiers de Bamako (Bamako Coura), les « Praticables » cernent ce quartier dans toute sa dimension sociale, politique et sociétale. La particularité de ce projet est qu’à Bamako Coura, tout le monde se sent concerné : jeunes et vieux surtout les femmes qui accueillent et accompagnent ce projet.

Cette année, les « Praticables » ont beaucoup misé sur le concept du mariage. Avec la participation des quartiers Bolibana, Dar-Salam, Dravela et surtout des invités du Kenya, de la Guinée, de la France, des Etats-Unis, Belgique et bien d’autres pour faire le tour de Bamako Coura et décortiquer le mariage dans toute sa diversité.

Selon l’artiste et comédien Lamine Diarra, directeur de la compagnie Kuma Sô Théâtre, Les Praticables veulent faire renaître la valeur de la culture qui est sur le point de se perdre. Pas question de laisser entre les mains des seuls politiques la mission d’imaginer et de construire le Mali nouveau. Selon lui, « c’est tous, ensemble, que nous devons nous saisir de ce grand projet où les artistes ont un rôle crucial à jouer».

Aboubacar Sidiki Diarra

(stagiaire)

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here