Miss ORTM Gao : Jemila Mint Mohamed, la perle rare de la cité des Askia

1

La Nuit miss Ortm Gao, communément appelée fête de la beauté féminine, célébrée Samedi, le 12 novembre dernier, à la Maison des arts et de la culture de la cité des Askia, a été organisée par le Comité syndical de l’Ortm locale. Jamila Mint Mohamed a convaincu par son éclat et son adresse au public les membres du jury présidé par le confrère Modibo Tandina, qui a départagé dix postulantes au concours.

L’événement a coïncidé avec une opération de destruction d’explosifs par des éléments de la Force Barkhane, qui a comblé toutes les attentes des organisateurs.

Pour Mohamed Almoustapha Abba Maïga, président du Comité syndical de l’Ortm-Gao, l’édition de cette année 2016 a été placée sous le signe de la «Femme, paix et développement».  Et d’ajouter : ‘‘La région de Gao a toujours brillé par la qualité de sa prestation lors des évènements d’envergure nationale”.  Quant à Sékou Konaté, tout nouveau directeur de la station Ortm-Gao, il considère que l’organisation des nuits Ortm constitue un moment de communion entre l’Ortm et l’ensemble de ses «auditrices, auditeurs, téléspectatrices et téléspectateurs».

Pour ce qui est du déroulement du concours, les candidates ont défilé en trois passages : tenue d’ensemble, tenue traditionnelle avec coiffures et parures de la cité des Askia ainsi que tenue de soirée avec adresse au public pour leur message afin de convaincre les cinq membres du jury.

Devant un public massivement mobilisé pour la circonstance, les artistes Fati Mariko du Niger, Oumou Soumaré qui signe son retour dans l’orchestre Songhoï Star, MC You, Talib Maïga, SBT et Phéno S. ont assuré l’ambiance musicale toute la soirée.

A l’heure des récompenses, la désormais représentante de Gao à la phase finale prévue à Bamako s’appelle Jemila Mint Mohamed. Du haut de ses 1,70 m et de ses 22 ans, cette titulaire d’une maîtrise en droit privé remporte une moto Jakarta et la somme de 100 000 Fcfa. Sa première dauphine, Jemila Diarra, enlève quant à elle  un ordinateur portable et la somme de 100 000 Fcfa. Tandis que la deuxième dauphine, Nafi Tamboura, bénéficie d’un téléphone C8 et d’un montant de 100 000 FCfa. Les autres candidates ont un prix de consolation d’une somme de 50 000 Fcfa.

A signaler que l’édition 2016 était placée sous la présidence du gouverneur de Gao, Seydou Traoré. Lequel avait à ses côtés le parrain Sadou Harouna Diallo, maire sortant de la cité des Askia.

La Maison des arts  de Gao accueillera le 26 Novembre, la Nuit mis Ortm Kidal compte tenu du climat d’insécurité qui hante cette ville.

Alhousseini Touré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. L’ORTM nous fait encore rêvé, merci. C’est essentiel de faire visiter un pays en crise à l’aide de la culture aussi. Et ca l’ORTM l’a compris.

Comments are closed.