Election « miss Ortm » cuvée 2019 : Fatoumata Tounkara, Miss Mali France, nouvelle Ambassadrice de la beauté malienne

4

Pour la première fois, la diaspora malienne remporte la couronne de Miss Ortm 2019 à travers Fatoumata Tounkara, âgée de 19 ans et mesurant 1m75 pour 70 kg. Lucie Antoinette N’Kou (Miss Bamako) et Balkissa Touré (1ère dauphine Miss Bamako) se sont classées, respectivement, 1ère et 2ème dauphines. La grande finale de ce concours de beauté s’est déroulée, le vendredi 31 janvier, au Centre international de conférence de Bamako (Cicb) sous la présidence du ministre de la Communication représenté par son chef de Cabinet, Ousmane Bamba, en présence du directeur général de l’Ortm, Salif Sanogo, et de la directrice du Service social des armées et d’un public venu nombreux.

Le concours de beauté Miss Ortm cuvée 2019 a connu son épilogue, le vendredi 31 janvier dernier, par la grande finale au Centre international de conférence de Bamako (Cicb), placée sous le thème : “Soutenir les forces armées et de sécurité”.

Organisée par le Comité Syndical de l’Ortm, cette Nuit Ortm était présidée par Ousmane Bamba, le chef de Cabinet du ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Institutions, porte-parole du gouvernement, en présence du directeur général de l’Ortm, Salif Sanogo et de la directrice du Service social des Armées et plusieurs invités.

“Je vous le confesse, c’est un bien pénible plaisir et un sentiment douloureux à la fois que je ressens d’être à cette soirée en cette circonstance, dans ce contexte de crise sécuritaire aigue que vit notre pays. Organiser ou ne pas organiser Miss Ortm, cette année aura été un véritable dilemme et croyez-moi un grand débat s’est tenu au Cabinet sur son opportunité. La question divise les Maliens et nous le savons.

On peut avoir tort ou raisons, mais je dois à la vérité vous dire que l’analyse finale qui l’a emportée a été celle de dire, c’est vrai que nous sommes en guerre. Nous le confirmons devant vous, notre pays est bien en guerre. Oui le Mali est en guerre et souffre de la cruauté d’une barbarie sans précédent. Jamais dans ce pays, il y a seulement quelques années personne n’aurait pu imaginer l’ampleur des souffrances qui sont aujourd’hui les nôtres, notre armée combattue sur notre sol, la terreur installée dans nos villes, des villages entiers de notre pays, nos populations civiles et nos chefs religieux souvent enlevés, nos ressorts sociaux, culturels et religieux cassés, notre vivre ensemble millénaire ébranlé, souvent au nom d’une interprétation erronée de la loi et de la parole de Dieu, nos alliés humiliés ou mis à rudes épreuves.

Mettre notre pays en état de guerre et dans tous ces états, est déjà une victoire pour les terroristes et les obscurantistes.

Aussi, devrions-nous leur concéder encore une autre victoire ? Celle de la guerre psychologique, celle de nous morfondre à tout jamais, de dire et de prouver par nous-mêmes que le Mali n’est plus une destination fréquenter ? Que la ligne rouge tracée arbitrairement par certains au dessein caché, qui déconseillent la destination Mali est vrai ? Auriez-vous voulu que nous cessions tout programme récréatif sur nos médias publics ? Au Cabinet, nous avons pensé que non !”. Parole du représentant du ministre Yaya Sangaré. Avant de préciser : “Et la réponse finale a été d’abord d’élaguer autant que possible le programme de l’Ortm et c’est ce que nous avons fait et vous le constatez.

L’Ortm, notre office est en mue et les choses bougent avec la nouvelle équipe, conduite si bien par son directeur général, Salif Sanogo.

La Nuit Ortm ne pouvait pas être annulée parce que justement Miss Ortm est dédiée à nos Forces Armées et de Sécurité, à ceux qui se battent sur les terres chaudes de nos régions du Nord, ceux dont le courage et le sacrifice tiennent encore le mât du drapeau debout sur notre sol, à ceux qui ne regrettent rien de leur serment pour le Mali, à tous ces jeunes soldats inconnus tombés sur le champ d’honneur, à leurs familles qui les pleurent pour toujours”.

Après l’intervention de Ousmane Bamba, place aux choses sérieuses avec le 1er passage des candidates. Elles étaient au total 15 postulantes issues du district de Bamako, des régions ainsi que de la France, la Côte d’Ivoire et le Gabon. Il s’agit de Satan Diaby (Miss Kayes) Awa Koné (Miss Koulikoro) Rokiatou Cissé (Miss Sikasso) Oumou Niang (miss Ségou) Aïssata Cissé (Miss Mopti) Badji Traoré (Miss Tombouctou) Mariam Coulibaly (Miss Gao) Aïssata Abdrahamane (Miss Kidal) Fatoumata Kamissoko (Miss Taoudéni) Nana Koné (2ème Dauphine Miss Bamako)  Balkissa Touré (1ère dauphine Miss Bamako) Lucie Antoinette N’Kou (Miss Bamako).

Marian Anzo, Rokia Sylla et Fatoumata Tounkara étaient respectivement Miss Mali Côte d’Ivoire, Miss Mali Gabon et Miss Mali France.

Après, ce fut le passage des candidates en tenue traditionnelle puis en tenue de soirée “Malitel” suivie de la présentation, avant que le jury présidé par Sidi Mohamed Koné dit Junior donne son verdict aux environs de 1 h du matin.

Ainsi et sans surprise, la Miss Mali France, Fatoumata Tounkara, a été sacrée nouvelle Ambassadrice de la beauté avec 215,5 points. Agée de 19 ans, la nouvelle Miss mesure 1m 75 pour 70 kg. Elle a reçu sa couronne des mains du chef de Cabinet du ministre de la Communication et de la Miss Ortm 2018.

Comme récompense, la Miss Ortm 2019, Fatoumata Tounkara, empoche 2 millions de Fcfa et plusieurs cadeaux offerts par les sponsors dont Sotelma-Malitel.

Avec 193 points, la Miss Bamako, Lucie Antoinette N’Kou, a été classée 1ère dauphine. Agée de 20 ans, elle mesure 1 m 80 pour 59 kg. Elle a reçu une enveloppe de 1,5 million de Fcfa plus des cadeaux.

Le titre de la 2ème dauphine est revenu à Balkissa Touré, 1ère dauphine de Miss Bamako. Elle est âgée de 22 ans et mesure 1m75 pour 55 Kg. Elle a reçu une enveloppe d’un million Fcfa plus des cadeaux.

Au cours de cette soirée, deux Prix spéciaux ont été décernés. Il s’agit du Prix de l’Eloquence et du Prix de la meilleure tenue traditionnelle. Ainsi, le Prix de l’Eloquence est revenu à la Miss Mali Côte d’Ivoire, Mariam Anzo (19 ans, 1m70 et 60 kg) tandis que le Prix de la meilleure tenue traditionnelle a été décerné à Nana Koné, 2ème dauphine de Miss Bamako. Elle est âgée de 23 ans et mesure 1m70 pour 59 kg.

En tout cas, la Nuit Ortm a tenu toutes ces promesses compte tenu des différentes innovations apportées par la Commission nationale d’organisation.

                     El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

    • Ca existe, mais remplacé par des grands cadres medaillés (ministres pornographes masturbateur et officiers généraux ) par le serpent de Ouagadougou .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here