Bonne gouvernance : Les jeunes de la Cédéao à la recherche de solution

0

Une vingtaine de jeunes de l’espace Cédéao étaient réuni du 23 au 27 septembre 2019 à Accra, la capitale ghanéenne en session consultative. La rencontre organisée par Action Aid Global plateform Ghana visait d’influencer la mise en œuvre de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance.

 Il s’agissait ainsi pour les participants de partager les perspectives de leur pays et aussi de collaborer et développer des messages clés pertinents pour les évènements régionaux de plaidoyer afin de soutenir la participation des jeunes aux systèmes de gouvernance dans la région de l’Afrique de l’ouest.

Dans cette dynamique, il ressort que bien que la population soit la plus jeune du monde, l’inclusion significative des jeunes dans les espaces de gouvernance n’a pas encore complètement disparu sur le continent africain.

En d’autres termes, quand les jeunes participent, cela reflète une utilisation décorative, manipulatrice et symbolique de la jeunesse pour des motifs politiques ultérieurs.

Pour les élections, les jeunes sont les plus souvent engagés en tant que militants, fantassins du parti et électeurs, certains sont exploités comme des irresponsables et des miliciens pour perpétuer des actes de violence contre des opposants politiques.

Face à ces défis, il a été jugé nécessaire que les jeunes s’impliquent davantage dans la gestion des affaires publiques, de revendiquer et créer des espaces démocratiques pour exiger des comptes de leurs dirigeants et leur réactivité.

A cet effet, l’Architecture de gouvernance africaine sur les élections et la démocratie (ACDEC) fournit une feuille de route pour une coordination efficace des politiques de gouvernance afin de promouvoir l’intégration régionale par le biais d’une participation citoyenne inclusive dans les discours démocratiques.

C’est tout le sens de cette rencontre des jeunes des pays de la Cédéao en vue d’influencer la mise en œuvre de l’ACDEG et d’autres protocoles régionaux et continentaux.

D’autre part explorer des partenariats pour renforcer la démocratie, la participation des jeunes et les systèmes de bonne gouvernance dans la région de l’Afrique de l’ouest.

A travers des échanges sur divers sujets en rapport avec la bonne gouvernance, les jeunes ont été ainsi dotés des compétences clés en matière d’engagement des politiques publiques, l’élaboration des messages d’engagement et des positions concernant la mise en œuvre de l’ACDEG, le développement des messages et des positions claires et aussi une pétition à présenter à l’Assemblée législative de l’Afrique de l’Ouest.

Au finish, une action de visibilité sera élaborée pour présenter une pétition au parlement de la Cédéao.

M Coul

(depuis Accra)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here