Fin de la visite de Goodluck Jonathan à Bamako : La CEDEAO «préoccupée par l’insuffisance d’actions concrètes dans la préparation effective du processus électoral »

1

C’est à travers une conférence de presse tenue, hier, mardi 07 septembre 2021, à Bamako que la mission de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) conduite par Goodluck EBELE JONATHAN, ancien Président de la République du Nigéria, a clôturé ses travaux au Mali. Au cours de cette conférence de presse, la délégation de la CEDEAO a invité les autorités maliennes à respecter la date des élections annoncées (février 2022) afin de montrer la crédibilité du processus de transition. « La mission reste préoccupée par l’insuffisance d’actions concrètes dans la préparation effective du processus électoral. Elle a encouragé le gouvernement de transition à présenter rapidement un chronogramme détaillant le calendrier, les réformes et actions prioritaires qu’il urge d’entreprendre pour la tenue des élections présidentielles et législatives. Il s’agit notamment du consensus sur le cadre légal devant servir aux élections, la préparation de la liste électorale, le choix de l’organe ou des organes devant conduire les élections », a déclaré le Général Francis A. BEHANZIN, Commissaire aux Affaires politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO.

Cette conférence de presse était animée par le Médiateur de la CEDEAO sur la crise malienne, Goodluck EBELE JONATHAN, ancien Président de la République du Nigéria, en présence du Général Francis A. BEHANZIN, Commissaire aux Affaires politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO et bien d’autres responsables de l’organisation sous-régionale. Dans le communiqué final lu par le Général Francis A. BEHANZIN, il ressort que la mission de la CEDEAO, du 05 au 07 septembre 2021 au Mali, avait pour but d’évaluer le processus de transition, particulièrement les progrès dans la préparation des élections prévues en février 2022.

La Mission dit avoir apprécié l’expression renouvelée des autorités de la transition à respecter la période convenue de la transition devant la communauté internationale. « Toutefois, la mission reste préoccupée par l’insuffisance d’actions concrètes dans la préparation effective du processus électoral.

La mission a rappelé l’importance du respect de la date des élections annoncées afin de montrer la crédibilité du processus de transition. Elle a encouragé le gouvernement de transition à présenter rapidement un chronogramme détaillant le calendrier, les réformes et actions prioritaires qu’il urge d’entreprendre pour la tenue des élections présidentielles et législatives. Il s’agit notamment du consensus sur le cadre légal devant servir aux élections, la préparation de la liste électorale, le choix de l’organe ou des organes devant conduire les élections », a déclaré le Général Francis A. BEHANZIN.

En outre, la mission a invité les acteurs sociopolitiques à travailler ensemble dans cette période de transition afin de garantir la réussite du processus. Selon le Général Francis A. BEHANZIN, l’accompagnement de la CEDEAO ne fera pas défaut pour la réussite de la transition au Mali. Dans le communiqué final, la mission de la CEDEAO a invité les partenaires internationaux à accompagner le processus électoral au Mali.

Répondant aux questions des journalistes, Goodluck Jonathan a fait savoir que la CEDEAO condamne la prise du pouvoir par les armes. Avant de mettre l’accent sur le coup d’Etat perpétré en Guinée Conakry, le 05 septembre dernier. A ses dires, une réunion de la CEDEAO se penchera sur la situation Guinéenne dans un plus bref délai. Selon lui, le bien être politique et économique du Mali a forcement des impacts sur la sous-région. Aux dires des conférenciers, vu l’évolution de la situation au Mali, les chefs d’Etat de la CEDEAO verront s’il y a lieu de lever ou pas de la sanction contre le Mali.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. As have been proven by President Goita on occasions before becoming president adequate plan may timely be carried out meeting all requirements including election plus impunity reforms if no nonsense military method is applied? Political class methods are wasteful, unnecessarily time consuming plus filled with corruption having impunity. Therefore clearly destructive plus create bad people of Negroids as only Christianity plus Islam may do.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Répondre à Kankan Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here