Interdiction du voile intégral dans l’espace CEDEAO : Le Collectif des associations musulmanes du Mali proteste

6

C’est avec une grande indignation et profonde affliction  que le Collectif des Associations Musulmanes du Mali, a appris la triste et révoltante nouvelle de la CEDEAO à Abuja, la capitale politique du Nigeria.

A  Abuja, les chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se sont retrouvés, les 16 et 17 décembre 2015, pour célébrer les 40 ans de l’institution. Suite à l’attaque au Radisson de Bamako, le sommet a principalement débattu des questions de sécurité  pour inciter les chefs d’état à  “interdire” le voile islamique intégral (port vestimentaire rendant difficile l’identification des personnes) dans leurs pays respectifs, afin de  lutter contre la multiplication des attentats kamikazes commis notamment par des femmes. Le terme voile islamique par  euphémisme est désigné par : « port vestimentaire rendant difficile l’identification des personnes. »

Les chefs d’Etat ont appelé chaque pays à prendre des mesures pour interdire le port du voile intégral, qui empêchent la reconnaissance d’une personne (voile intégrale).

Ainsi, la déclaration finale lue par Kadré Désiré Ouédraogo, le président en exercice de la(CEDEAO), notre attention fut retenue par certains propos, entre autres : « Les chefs d’Etat et de gouvernements conviennent que certains ports vestimentaires peuvent considérablement gêner la conduite d’action préventive. Il a poursuivi la lecture : « Il invite tous les Etats membres à prendre, compte tenu de leur réalité nationale, des mesures appropriées visant à l’interdiction de tout port vestimentaire rendant difficile l’identification des personnes. »

La CEDEAO par cette déclaration d’interdiction de voile intégrale s’est engagé dans une voie dénaturant la culture islamique à coup d’emprunts, et d’influence étrangère ne relevant pas d’un processus de sa mission naturelle, mais d’une intension délibérée de modifier un patrimoine pour mieux imiter le modèle des colonisateurs. Il faut aujourd’hui avec tout le courage et la ténacité remonter le courant et, sans sombrer dans les considérations   bolchéviques  sauvegarder notre identité culturelle islamique qui fait partie du patrimoine de l’humanité.

D’un point de vue du droit, nous vous demandons d’être plus attentifs au fonds de nos remarques qu’à leurs formes. Notre sentiment est que la décision de la CEDEAO est un abus de pouvoir et qu’elle va à l’encontre de plusieurs libertés fondamentales garanties par :

*Premièrement : la Déclaration Universelle des Droits de l’homme de 1948, laquelle stipule en son article 28 : « toute personne a droit à la liberté à la liberté de pensée, de conscience et de religion. Ce droit implique la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seul ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites ».

*Deuxièmement, les principes énoncés par le préambule et certains articles de notre constitution, et qui sont toujours en vigueur qui stipule que : le peuple souverain du Mali « s’engage solennellement à défendre la forme républicaine et la laïcité de l’Etat, proclame sa détermination à défendre les droits de la Femme et l’Enfant ainsi que la diversité culturelle et linguistique de la communauté nationale ».

 

L’interdiction imposée du port de voile constitue un acte de discrimination religieuse. Car, c’est en effet parce que ces femmes ont choisi de pratiquer les devoirs de leur religion qu’elles portent le voile intégrale, et c’est parce qu’elles portent le voile intégrale qu’elles subissent des mesure discriminatoires. Ainsi exclues, on leur refuse l’accès à l’administration, à l’éducation,  et même à la circulation auxquelles elles ont droit. C’est la deuxième entrave aux libertés fondamentales garanties par certains  articles de notre constitution spécifiquement l’article 4 : « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience, de religion, de culte, d’opinion, d’expression et de création dans le respect de la loi ».  Peut-on valablement reprocher aux musulmanes de se singulariser par une tenue qui, loin d’être provocante ou obscène, entend uniquement indiquer leur sérieux et leur discrétion. C’est  en respectant une obligation divine que ces femmes musulmanes  se voilent : sourate Al Azhab verset 59.

 

*Enfin, il s’agit d’une mesure de discrimination sexiste, car elle ne touche que de personnes de sexe féminin et va à l’encontre de certains articles (article 2 de la Constitution) garantissant l’égalité des droits de l’homme et de la femme : « Tous les Maliens naissent et demeurent libres et égaux en droits et en devoirs. Toute discrimination fondée sur l’origine sociale, la couleur, la langue, la race, le sexe, la religion et l’opinion politique est prohibée ».

Nous soutenons par contre que cette décision de la CEDEAO, inspirée et imposée par le lobby occidental judéo-chrétien constitue  un abus de pouvoir. Car, la réalité de  lutter contre la multiplication des attentats kamikazes commis notamment par des femmes n’est pas établie. Pour preuve, les auteurs des attentats de Paris étaient en vestes, et ceux de Bamako : Hôtel Radisson-Blu étaient en Jean. C’est donc plus un procès d’intention que des faits établis.

 

Cette interdiction présente un caractère général et absolu, or la communauté musulmane est hostile par principe aux interdictions  générales et absolues : le principe est celui de la liberté, l’exception est l’interdiction.

La religion musulmane par cette décision est victime du fanatisme irréligieux. Nous invitons les responsables de la CEDEAO à cette Déclaration de Jule Ferry le 19 Avril 1881 : « Gardons-nous de deux fanatismes : religieux et irréligieux ; le second est aussi mauvais que le premier ».

Aux responsables de la CEDEAO, l’histoire nous enseigne qu’il aurait été injuste de condamner d’emblée les religions à cause des exactions de certains de ses adhérents.  Tout aussi injuste serait d’interdire  certaines pratiques d’une religion sous prétexte qu’elles seraient abandonnées par de mauvais ambassadeurs.

Autorités du Mali, nous vous prions de placer notre pays au dessus de toute institution à dessein inavoué avant toute prise de décisions engageant notre nation.

IBK, la balle est dans ton camp.

 

MOHAMED  KIMBIRI

Secrétaire à la Communication    AISLAM

1er Secrétaire à l’Organisation du Haut Conseil Islamique du Mali

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Veulent ils eteindre le feu avec l’huile? Au dela de l’islam, cette decision de la CEDEAO est aussi anti culturelle dans les pays comme le Mali et le Niger ou le grand boubou et le turban font partie habitudes vestimentaires surtout pour les populations du nord de notre pays.

  2. Le collectif des associations de musulmans a parfaitement raison de protester .
    Le collectif doit continuer de protester contre l’interdiction du voile intégral .
    Si le voile intégral fait peur , qu’on autorise les forces de l’ordre à contrôler et à fouiller les personnes qui en seront habillées .
    Si le voile intégral fait peur à la population , ce qui n’est nullement le cas d’ailleurs , qu’on exige aux personnes qui en portent de faire découvrir leur visage .
    Ceux qui prétendent qu’on peut cacher les explosifs sous le voile intégral doivent savoir qu’on pourrait également les cacher sous les grands boubous bazin et autres
    Si on peut cacher les explosifs sous le voile intégral , on pourrait aussi les cacher sous beaucoup d’autres vêtements . Ce prétexte ne tient pas et c’est ridicule de s’en servir pour justifier une interdiction .

    Encore une fois , les terroristes n’ont absolument pas besoin de voile intégral pour commettre des attentats terroristes .

    Le terrorisme ne se combat pas avec des interdictions sauvages et arbitraires .
    On ne combat pas le terrorisme en stigmatisant une catégorie de la société
    On ne combat le terrorisme en faisant des frustrés et des mécontents avec des interdictions .
    D’ailleurs une interdiction en entraîne une autre et ainsi de suite . Ce serait déjà une autre terreur au sein de la population qui ne comprendrait pas le bien fondé des interdictions .

    Un vrai combat contre le terrorisme se fait avec l’implication de tous les citoyens et de toutes les citoyennes .
    Une vraie lutte contre le terrorisme demande une bonne prévention avec des services de renseignements très efficaces et bien équipés .

    C’est tout de même honteux que la CDEAO évoque l’interdiction du voile intégral dans son espace .
    Les africains , toujours sous la coupe , l’influence , le diktat et les pressions des occidentaux .

    Il faudra s’attendre à une éventuelle exigence de la CEDEAO pour le droit de mariage des gays et leur droit pour adopter des enfants .

    Diaboliser et interdire le voile intégral et pas l’alcoolisme ?
    Diaboliser et interdire le voile intégral et pas la prostitution ?
    diaboliser et interdire le voile intégral et pas le PMU ?

    C’est vraiment le monde à l’envers et le triomphe des démons .
    Dire que tout cela doit se passer dans un pays à plus de 90/100 musulmans , ce serait non seulement une honte mais aussi la preuve d’une servitude et une colonisation des esprits .

  3. OU EST LA DEMOCRATIE ? OU EST LA LIBERTE DE CULTE? OU RELIGIEUSE?
    NOUS FAISONS FACE A DES CHEFS D’ETAT DICTATEUR QUI SOUS LE PRETEXTE DU TERRORISME ET DANS LEUR INCAPACITE DE LUTTER CONTRE LES VRAIS PROBLEMES DE LEUR PAYS NOUS ENTRAINENT DANS D’AUTRES POUR FAIRE PLAISIR A L’OCCIDENT QUI CHERCHE COÛTE QUE COÛTE A NUIRE AUX VALEURS DE LA REGLIGIONS MUSULMANES.
    POUR LUTTER CONTRE LE VIOL ILS N’ONT JAMAIS DIT QU’IL FAUT INTERDIRE LE PORT DES MINI JUPES DES BODY ET L’ALCOOLISME EN FERMANT LES BARS ET LEURS USINES DE FABRICATIONS MAIS NON PAR CE QUE CELA EST RENTABLE.
    COMBIEN DE PERSONNES MEURENT CHAQUE JOUR A CAUSE DE L’ALCOOL? DE LA SIGARETTE?
    COMBIEN DE FEMMES SE FONT VIOLE PAR JOUR?
    IBK DOIT FAIRE EXTREMEMENT ATTENTION AVEC MAKY SALL QUI A PEUR DES CONSEQUENCES DIRECTES DANS SON PAYS QUI VEUT PASSER PAR L’ESPECE CEDEAO POUR SE COUVRIR.
    SINON IL DEVRAIT LE FAIRE AU PREALABLE COMME LE DICTATEUR IDRISS DEBY.
    LE MALI N’EST PAS COMME LES AUTRES PAYS DE L’AFRIQUE.

  4. 1 simple question : ces costumes et ces cravates q’on voit dans le photo des chefs des états c une culture africaine ?????????????????????????

  5. Nous demandons aux gens de se comprennent sinon ça serait une guerre fatale entre nous tous ces fous se cachent derrière ces voiles pour ce faire des kamikazes que Dieu nous en preserve et nous guide sur le droit chemin amen

  6. Ah pauvre Afrique assimilée. Comme d’habitude le négro en perte de repères culturelles et religieux va vers l’hécatombe en transposant une guerre qui ne devrait pas être la sienne. A force de lécher le cul des arabes et des judéo-chrétiens ont va s’entredéchirer. Au lieu de vivre en paix, voilà que ces morpions de Kimbiri et autres trouvent le moindre prétexte pour monter 97% de la population contre les 3%, en prétendant défendre une autre religion de colonisateurs. Voilà une des raisons pour l’Afrique noire ne se développera jamais, car elle n’a aucune identité.

Comments are closed.