Communiqué de l’ASSEP: Disparition de Ammy Baba CISSÉ, Directeur de Publication du journal ‘’Le Figaro du Mali’’

1

L’association des Éditeurs de Presse Privée (ASSEP) a appris hier avec inquiétudes la disparition de Ammy Baba CISSÉ, Directeur de Publication du journal ‘’Le Figaro du Mali’’.

Selon les sources familiales, notre confrère a quitté son domicile hier vers 16heures pour rendre visite à un parent habitant le même quartier et depuis ce moment, nous n’avons plus de nouvelle de lui.

À cet effet, l’Association des Éditeurs de Presse Privée (ASSEP) condamne avec la dernière rigueur cet acte de disparition.

Tout de même, l’Association des Éditeurs de Presse Privée, engage les autorités en charge de la sécurité publique déjà saisies de diligenter toutes les actions nécessaires afin que notre confrère Ammy Baba CISSÉ soit retrouvé en bonne santé.

Par ailleurs, l’Association des Éditeurs de Presse Privée rappelle, en pareille circonstance que la démocratie est un leurre sans une véritable liberté de la presse.

Aussi, elle réaffirme son attachement indéfectible à la défense de la liberté d’expression et de presse et restera débout contre toutes sortes de tentatives visant à museler la presse.

Enfin, l’Association des Éditeurs de Presse Privée demeure solidaire à Ammy Baba CISSÉ, Directeur de Publication du journal ‘’Le Figaro’’ et prendra les initiatives qui s’imposent jusqu’à ce qu’il soit retrouvé sain et sauf.

Bamako, le 05 mai 2019

Le Président

Bassidiki TOURE

ASSEP

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Martín NIEMÖLLER (Révérend Allemand des années 40) avait dit ceci à propos des NAZIS:

    ” Quand ils sont venus, ils ont commencé à arrêter les communistes, je n’étais pas communiste, je me suis tu.

    Après ils cherchaient les Polonais, n’étant pas Polonais et je n’ai rien dit.

    Ensuite ils sont venus chercher les Juifs, je n’étais pas Juif non plus.

    Le jour qu’ils sont venus m’arrêter, il n’y avait plus personnes pour protester. ”

    Ainsi va la vie de ce corps de vauriens que l’on appelle presse Malienne. Les auteurs et les commanditaires de la mort de Birama TOURÉ sont identifiés mais loin d’être inquiétés. Si c’était dans un autre pays, le jour de sa disparition ses confrères auraient battu le pavé pour ne pas donner le temps à ses bourreaux. Mais la presse Malienne a attendu plusieurs jours pour publier quelques timides articles. Aujourd’hui c’est le tour de AMMY BABA CISSÉ…..

    J’aimerais que la prochaine tête que l’on coupe soit la vilaine tête de Tiémoko TRAORÉ, de CHAHANA ou de Alexis KALAMBRI. 😛😛

    Bande de connards de journalistes de caniveaux, restez passifs jusqu’à ce qu’ils finissent de tuer un par un ! 😎😎😎😎😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here