Communiqué du Forum des Responsables des médias du Mali sur la disparition de Birama Touré : A qui profite le silence

1

Le vendredi 29 janvier dernier marquait la cinquième année de la disparition de notre confrère Birama Touré. Depuis lors, ses confrères et ses proches n’ont reçu aucune nouvelle de lui. Malgré la mobilisation qui a suivi cette disparition subite et les promesses des autorités d’alors de tout mettre en œuvre pour que la vérité soit dite, Birama Touré reste jusqu’ici introuvable. C’est comme s’il avait disparu de la surface de la terre.

Ce qui est regrettable dans cette affaire c’est qu’aucune enquête sérieuse n’a été ouverte pour faire la lumière sur le sort de Birama Touré. Tout ce que nous savons c’est qu’il a été durant un moment détenu par les services de renseignement pour on ne sait quel motif. Ses confrères et ses proches attendent toujours des explications.

Les différents gouvernements qui se sont succédé de janvier 2016 à nos jours n’ont toujours pas révélé ce qu’il est advenu de lui. Ce qui constitue un affront aux principes de vérité, de justice et d’obligation de rendre des comptes.

 

Le Forum des Responsables des Médias du Mali (FORMA) regrette ce silence mystérieux des autorités sur le sort de Birama Touré. Nous invitons le gouvernement à mettre fin à ces pratiques de disparitions forcées de certains services étatiques, à mener des enquêtes exhaustives sur ces disparitions forcées et lorsqu’il existe suffisamment d’éléments tendant à prouver une responsabilité pénale, traduire en justice les responsables de disparitions forcées.

 

Le FORMA rappelle aux autorités que le Mali, dans sa Constitution, a proscrit la disparition forcée. De plus, notre pays a signé depuis le 6 février 2007, la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. Un texte ratifié le 1er juillet 2009.

Le FORMA réaffirme qu’il entend poursuivre le combat pour le rétablissement de la vérité sur le sort de Birama Touré jusqu’à l’obtention de réponses.

Nous sommes profondément préoccupés par cette affaire qui dure depuis 5 ans. La transition demeure aujourd’hui la seule occasion pour que la lumière soit faite sur cette mystérieuse disparition. Nous rappelons ici qu’il ne s’agit nullement de jeter l’opprobre ou le discrédit sur personnes, mais à faire éclater la vérité sur le sort de notre confrère afin de combattre l’impunité

Makan Koné

Président FORMA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Merci aux journalistes pour les efforts entrepris dans cette affaire de Birama TOURE. Mais ce qui me semble étonnant est que la famille de Bourema ne fait aucun signé pour encourager les collègues de BT.Nous avons vu le comportement de la famille lors des élections passées. Karim à mis le bonbon dans leur bouche. Et enfin ……..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here