Communiqué du Gouvernement sur l’attaque du village d’Ogossagou (Bankass)

7

Dans la matinée du samedi 23 mars 2019, des éléments armés non encore identifiés ont attaqué le village d’Ogossagou, dans le cercle de Bankass, région de Mopti. Cette lâche attaque a fait plus de cent morts parmi les populations civiles. Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de ces crimes.

Le Gouvernement condamne avec la dernière rigueur cet acte odieux et exprime sa compassion aux familles des victimes innocentes.

Le Gouvernement réitère sa détermination à mettre tout en œuvre pour traquer les auteurs de cette barbarie d’un autre âge et de les punir, conformément aux lois en vigueur. Dans le même esprit, le Gouvernement va continuer d’assurer la protection des populations, de recréer les conditions d’une véritable cohésion sociale et de promouvoir la réconciliation nationale.

Dans ces moments difficiles face à des ennemis invisibles dont la lâcheté est sans commune mesure avec notre volonté de vivre en commun dans la quiétude et la sérénité, la nation malienne doit rester plus que jamais unie et solidaire.

Bamako le 23 mars 2019
Le Gouvernement

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Voici un communiqué bâtard de ce gouvernement bâtard, qui ose parler d’ennemis invisibles. Vous dites ennemis invisibles parce que c’est vous le gouvernement qui leur a donné des armes.

  2. C’est tres dommage que nous avons un gouvernement tres incapable de proteger la population civile, tres incompetent de gere les affaires du Mali et totallement sans vision pour le developpement du Mali et les Maliens. Nous avons le G5, nous avons l’armee de France, nous avons la Minusma et nous avons l’armee Malienne mais encore les pauvres populations sans defense sont tuees tous les jours et de facon inhumaine. Ou sont les droits de l’Homme? Ou est le respect de la vie humaine un cadeau precieux d’Allah? Ou sont parties les valuers du vivre ensenmble Malien? BAOU KA BLA

  3. Un gouvernement INCAPABLE ne fait que constater les dégâts comme un simple citoyen qui ne n’a aucun moyen d’agir.

  4. Nous n’avons pas voté pour le gouvernement, qui peut plier bagages même demain. Nous voulons les condamnations et les condoléances de IBK en personne. Il est donc aisé de faire le déplacement pour le massacre à Charlie je ne sais quoi, et de pleurer à chaudes larmes mais rester de marbre pour l’extermination de ceux qui n’ont d’espoir que le chef d’État. Pauvre Mali.

  5. L’ETAT ne doit pas se contenter de constater les dégâts causés par les rebelles. Quand les rebelles s’attaquent aux camps militaires, c’est aussi une diversion… Car, le temps que les FAMa mettent à chercher comment se protéger eux même, les rebelles en profitent pour commettre des exactions ailleurs. Si ça continue, il faudrait songer à armer les Populations, pour qu’elles puissent se défendre en cas d’attaques en attendant l’arrivée des Forces de Défense et de Sécurité… ???
    Depuis 2012, toutes ces rebellions sont en passe d’affaiblir l’Armée Malienne dans ses positions et les Zones qu’elle contrôlait. Et l’attitude hypocrite et démagogique de la Communauté Internationale, qui consiste à mettre l’ETAT Malien sur le même pied d’égalité que les groupes rebelles, ne l’aide pas non plus.
    S’il n’y a pas de présence de l’ETAT dans le NORD et au Centre du pays…, c’est parce que les rebelles s’en prennent à ses représentants civils comme militaires. Donc difficile dans ces conditions pour l’ETAT Malien de se protéger elle même, de protéger et de venir en aide aux Populations des Zones concernées.
    C’est le communautarisme qui a fait éclater l’empire du Mali… De nos jours, ce sont des conflits armés aux relents nauséabonds communautaristes qui sont en train de mettre à mal la cohésion nationale de la République du Mali.

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here