ATT : Réhabilité par Dieu…

0

Une semaine après sa mort, le Mali a réservé une cérémonie solennelle à l enfant de Mopti. Elle a eu lieu dans la matinée du mardi 17 Novembre 2020 à la place d’armes du 34ème Bataillon du génie militaire à Bamako. Surnommé affectueusement «ATT», le Général Amadou Toumani Touré, président de la République , Chef de l’Etat , Grand Croix des ordres a tiré sa révérence. Il repose désormais au cimetière de Hamdallaye où il rejoint d’autres dignes compagnons. Figure emblématique du mouvement démocratique, ATT également appelé « Amadou Tout Terrain », est donc un des acteurs clés de l’avènement de la démocratie au Mali en mars 1991.

Si ATT avait choisi de mourir sur sa terre natale du Mali , il a finalement rendu l’âme le 10 Novembre 2020 à Istanbul, en Turquie, à l’âge de 72 ans. Ainsi avait décrété notre Seigneur, Allahou SWT.

De sa mort à ses obsèques nationales, sa dépouille mortelle a reçu tous les honneurs : les drapeaux en berne, la signature du livre de condoléances, et les honneurs militaires du jour exclusivement rendu à ATT entre autres.

Qui pouvait rester sans émotion, regardant en face le cercueil couvert du drapeau national qu’il aimait tant! Ce drapeau enveloppant le corps sans vie de ATT, endormi dans le sommeil profond de la mort, nous regardant certainement depuis le paradis éternel.

ATT doit être l’exemple pour la future génération du Mali nouveau en chantier. Sa disparition subite en ce moment d’incertitude pour notre pays doit être un éveil de conscience et un motif de sursaut national autour d’un seul idéal commun : le Mali. Le Mali où on ne viendra pas pour se faire, mais le Mali où on viendra pour faire.

ATT a été réhabilité par Dieu et par le temps. L’homme de son vivant a su forger sa propre identité en ne cherchant à aucun moment à ennuyer son auditoire. Il est resté maître de son image jusqu’à son dernier souffle. Les Maliens et Maliennes ont aidé ATT à entretenir,  renforcer et accompagner cette image. L’image ainsi définie d’ATT a posé publiquement des actes souvent grandioses et son pouvoir en a été rehaussé en même temps que sa personnalité prenait de la stature.

Avec ses verbes en français facile, en peul, en Bambara, en sanghoï, accessibles à tous ; mais pleins de promesses,  d’espoir,  Amadou était intègre, pragmatique, humble , sérieux, travailleur. Il a séduit et donné envie d’aller dans son sens. Il n’a jamais négligé le cœur et l’esprit des autres. ATT était aussi fluide et insaisissable que l’eau et tout n’a été qu’un impérissable changement pour lui, de sa vie à Mopti puis à Bamako, en passant par Tombouctou et Sofara. Travaillant pour faire le Mali, ATT donnait souvent l’impression d’être candide face à son interlocuteur. Il n’a jamais écrasé, ni humilié son ennemi, il n’a jamais été espion, mais plutôt l’ami de tous. Il était d’une honnêteté et d’une générosité qui pouvaient désarmer n’importe qui. Celui qui a été enterré ce mardi au cimetière de Hamdallaye à Bamako, après une cérémonie d’adieu à sa dimension entre force du vent sur le drap du catafalque portant son cercueil ; cris, larmes; you-you; chant aux morts; défilés militaires , les vols aériens des avions , a toujours obligé son adversaire à se battre sur son propre terrain.

Tel le sel sorti de la mer, le sel est retourné à la mer et Amadou a disparu pour de bon. Mais comme on le dit toujours, les morts ne sont pas morts. Ils sont parmi nous, dans les feuilles, les eaux, l’air…. L’homme ne doit avoir confiance et peur que de son Seul créateur Allahou Soubhana Wa t’Allah et l’homme suit son destin.

« Amadou », tu avais dis que tu venais faire pour le Mali et tu as fais, au nom du Mali, au nom de la République du Mali, pour l’honneur du Mali ; aujourd’hui ta dépouille le sait. La nouvelle génération suivra ta vision patriotique pour construire le Mali nouveau. Six ans après un exil à Dakar d’où te pleure aujourd’hui le peuple sénégalais, laissant orphelin ton Taximan qui t’emmenait à ta salle de sport quand tu étais en retard. Tu es retourné dans ton pays natal avec beaucoup d’émotions et de pardon. ATT, tu vas demeurer une icône pour les générations futures pour construire avec patriotisme le Mali nouveau où le pardon et la cohésion sociale seront les maîtres mots.

Le pouvoir, c’est trouver les solutions aux problèmes de son peuple. ATT l’avait compris.

Tchadé ondiarama, tchadé few few,Allah yobon.

« Monsieur le Président, vous nous avez quitté heureux », a dit le grand maître des ordres nationaux  en présentant ses condoléances nationales à la famille .

Mamadou Camara dit Madou’s, Sofara

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here