Élections parcelles en commune V : Boubou Diallo incarne le Changement dont les Maliens ont tant besoin

5

 

Mr. Kalifa Gadiaga Prof. d’Enseignement Secondaire, Columbus, Ohio - USA
Mr. Kalifa Gadiaga
Prof. d’Enseignement Secondaire, Columbus, Ohio – USA

Mais mon propos d’aujourd’hui est au sujet des élections législatives partielles qui envoient au second tour Mme Jacqueline Nana Traoré du RPM et Boubou Diallo de l’URD, en commune V du district de Bamako. Tout milite en faveur du jeune Boubou Diallo.
–Il est d’abord jeune et doit savoir compter sur la jeunesse de la commune sans parti pris
-Il ne traine aucune casserole, car ayant jusqu’ici évolué de ses propres ailes pour prouver a la jeunesse qu’on peut réussir sans forcement passer par l’administration, qui sert souvent de vache laitière
-Il est respectueux et des personnes âgées et des jeunes comme lui, car à chaque occasion, il manifeste sa solidarité. Pendant les mois de carêmes par exemple, il pense aux personnes âgées du quartier Mali et des autres quartiers de la commune, ainsi qu’aux mosquées dans lesquelles il envoie sucre et autres denrées pour soulager les moins nantis.
-Il est d’un civisme a nul autre pareil car depuis étudiant, il réunissait les jeunes de son entourage pour curer les caniveaux ou balayer les mosquées et cimetières, alors qu’à l’époque, il ne faisait partie d’aucune formation politique.
– Il est adossé à un parti politique bien structuré et populaire en commune V, ayant un grand nombre d’élus communaux tous jeunes comme lui, qui doit entièrement se mobiliser derrière lui, à commencer par l’Honorable Soumaila Cissé, président du parti.
Il est opposé à une candidate qui représente un pouvoir qui a démontré jusqu’ici son mépris pour la chose publique. Ancienne ministre de l’éducation nationale, sortie d’un gouvernement dont les scandales financiers en deux ans ont même mis à mal les rapports entre le Mali et le FMI, et dont le séjour au Ministère de l’Education a été marqué par les examens du DEF et du baccalauréat à la lumière des bougies et des écrans de portables, jusqu’à une heure avancée de la nuit. Cela, les élèves électeurs ne doivent jamais l’oublier.
Il est opposé à la candidate d’un parti qui dirige aujourd’hui le pays, dont le dernier scandale, après celui des équipements militaires et de l’avion présidentiel jusqu’ici non élucidés, est celui de l’engrais frelaté jusqu’à hauteur de 40.000 tonnes, qui va appauvrir davantage nos braves paysans en cette veille d’hivernage.
Il est opposé à une candidate qui pourrait se servir de l’immunité parlementaire, pour éventuellement la protéger contre toute interpellation par rapport à sa gestion de son ministère si jamais un jour elle était rattrapée par celle-ci. Les électeurs en majorité élèves et étudiants ne doivent pas voter pour elle.
Quand on sait que le rôle du député est d’abord celui de contrôler l’action gouvernementale, on doit se demander qui, de Boubou Diallo, jeune membre d’un parti d’opposition, qui n’a rien à se reprocher, qui ne peut faire l’objet d’aucun “Kokadjè” qui est blanc comme neige et pieux comme un saint malgré son âge; ou de Mme Jacqueline Nana, ancienne ministre d’un gouvernement auquel il peut être décerné le prix Nobel de la mauvaise gouvernance, peut interpeller ou contrôler le gouvernement actuel.  Mme Jacqueline peut-elle être membre de la mouvance présidentielle, et interpeller le gouvernement sur le scandale des engrais frelatés, ou sur le scandale des examens à la lumière des bougies ? Boubou Diallo peut-il le faire?  La réponse à ces questions doit guider les électeurs de la commune V pour ce second tour, surtout sa frange jeune qui ne doit ni accepter les petits gadgets de campagne, ni les petites coupures remises par les nouveaux
riches pour acheter des voix. Ils doivent regarder l’avenir de ce pays, et Boubou Diallo, dont le sens de la responsabilité, la probité morale et la sociabilité, l’âge et bien d’autres critères, sont le gage d’un Mali d’avenir. Il doit logiquement gagner. Si malgré tous les scandales du parti au pouvoir, malgré le regret exprimé par une bonne frange de la population d’avoir voté si massivement pour le RPM aux élections passées, sa candidate passait à cette élection partielle, cela voudra tout simplement dire que les Maliens n’ont pas encore tiré les conclusions qu’ils devraient tirer.
A bon entendeur Salut !
Kalifa Gadiaga
Professeur d’Enseignement Secondaire
Columbus Ohio USA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. g ss egalement professeur d’enseignement secondaire, nous, enseignants te en même parents d’élèves, n’oublierons jamais cette nullarde dame qui a fait composer nos enfants à la lumières des bougies, pire encore , il y a eu manque de sujets dans certains centres, les candidats n’ayant pas de sujets ont écrit sur leurs copies, non composé à cause du manque de sujets. A bas jacqueline

  2. Bien dit Kalifa digne fils du quartier Mali Boubou Diallo fait parti de la frange de jeunes conscient qui placent l’intérêts collectif avant l’intérêt personnel sa concurrente n’est même pas aimé par ses voisins a plus forte raison la commune comme c’est le parti au pouvoir ils peuvent triché comme d’habitude pour elle sinon Boubou est l’homme de la commune il a ma bénédiction digne fille du quartier Mali
    Bon vent.

  3. NOUS, JEUNES DU RPM, NOUS APPELONS A VOTER MASSIVEMENT POUR BOUBOU DIALLO. NOTRE CANDIDATE EST NULLE.
    PERSONNE NE L’A CHOISIE ICI!
    :mrgreen: 👿 😈 👿 😈 👿 😈 :mrgreen:

    • Je suis des FARES an ka wuli , je soutiens BOUBOU DIALLO pour ses qualites d’homme au service des autres .

Comments are closed.