Un jour nouveau se lève sur Kidal

3

Kanté Djénéba Ndjaye, Ibrahim Boubacar Keita et Soumaila Cissé : nombre de candidats à l’élection présidentielle ont fait campagne à travers le Mali et plus particulièrement à Kidal. Il ne s’agit pas là de candidats, mais bien de la démocratie en marche dans des régions auparavant oubliées du pays. Ce signe est si fort que les populations ont accueilli à bras ouverts cet élan républicain qui s’intéresse dorénavant à eux. Demain, quel que soit l’heureux élu aux plus hautes fonctions de l’État, le drapeau malien flottera aux côtés de celui de l’Azawad.

Malgré les récentes menaces du Jamahat Nusra Al Islam wa al Muslimin (JNIM) envers les populations de Kidal ou de Tombouctou, le processus est maintenant enclenché et rien ne l’arrêtera plus. Alghabass Ag Intallah, lui-même, s’y est engagé. Il ne craint pas de tenir tête au JNIM en travaillant au bon déroulement des élections à l’image des visites d’IBK ou de Kanté Djénéba Ndjaye, où tout s’est déroulé sans encombre et sous les applaudissements d’une population enthousiaste.

Contre toute attente, le Nord du Mali n’aura donc jamais été aussi calme. Le Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC), regroupant les mouvements armés signataires de l’accord de paix, sera bientôt opérationnel. La pression des forces internationales sur le terrorisme dans la région et la volonté réelle de la CMA de protéger la population ont permis de libérer les kidalois du joug des terroristes.

Demain le drapeau du Mali flottera dans le nord aux côtés de celui de l’Azawad, le JNIM ne sera plus qu’un vieux souvenir et Iyad Ag Ghaly devra payer le prix du sang des Maliens. Abandonné par ses hommes et par sa santé, il sera pourchassé sans relâche. Un jour nouveau se lève sur Kidal, Tombouctou, Gao … Le peuple malien peut dès maintenant accomplir son rêve conformément à sa devise UN PEUPLE – UN BUT – UNE FOI.

Ismaïla DIARRA
Suivez-moi sur Twitter : @idiarra661

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Comme c’est étrange
    Kidal cette partie du Mali que tant de gens pensaient confisquée….. par “les troupes étrangères”
    Que se serait-il passé si les FAMAS étaient rentrées de force à Kidal fief des Touaregs Ifoghas ?
    Sans doute des tueries ..ce qui aurait conduit à plus de haine..
    L’article de Ismaïla DIARRA est trop optimiste mais sur le fond il dit vrai : pas de fusillade
    Il reste encore beaucoup à faire pour la réconciliation entre le Nord et le Sud
    Le cantonnement est-il nécessaire ?..
    Le désarmement est-il pour bientôt ?
    Les autorités maliennes savent qu’il faut s’occuper du Nord de toutes les manières possibles

  2. ” … Demain, quel que soit l’heureux élu aux plus hautes fonctions de l’État, le drapeau malien flottera aux côtés de celui de l’Azawad…
    … Demain le drapeau du Mali flottera dans le nord aux côtés de celui de l’Azawad, le JNIM ne sera plus qu’un vieux souvenir et Iyad Ag Ghaly devra payer le prix du sang des Maliens… ” … /// …

    :
    Ouaaowh… ????????

  3. Diarra ignorant, ton analyse est rudimentaire c’est DEUX PEUPLES, UN BUT ET UNE FOI, car si nous avons deux drapeaux qui flottent dans le ciel de Kidal alors nous avons deux pleuples ou sinon deux pays. A bon entendeur, salut!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here