Double consecration pour la BDM-SA aux Awards Banker 2021 : “Prix de la Meilleure Banque régionale Afrique de l’Ouest 2021” Le DG Bréhima Amadou Haïdara parmi les 5 meilleurs banquiers africains en 2021 !

0

Bréhima Amadou Haïdara, l’administrateur-directeur général de la Banque de développement du Mali (BDM-SA), déjà lauréat du prix en 2018, vient d’être de nouveau proclamé parmi les 5 meilleurs banquiers africains de l’année. Compétence, innovation et efficience sont les ingrédients qu’il a mis au service de la BDM-SA. Le succès est immédiat : la première banque malienne se classe meilleure banque de l’Afrique de l’Ouest en 2021. Cette distinction a été présentée au ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou, le 12 août dernier, par une délégation de la BDM-SA conduite par le président du conseil d’administration, Ahmed Mohamed Ag Hamani, en présence de l’administrateur-directeur général, Bréhima Amadou Haïdara.

omme en 2018, la Banque de développement du Mali (BDM-SA) a été plébiscitée au cours de la cérémonie “African Banker Awards 2021”. La cérémonie s’est tenue le 23 juin 2021, par visioconférence depuis Londres, en marge des Assemblées générales de la Banque africaine de développement (Bad).

Chaque année, les banques et institutions de financement du continent sont mises en compétition dans plusieurs catégories sous l’arbitrage d’un jury constitué de personnalités de très grande compétence et de probité.

Dans la catégorie “Meilleure Banque régionale” mettant aux prises les banques par zone géographique, la BDM-SA est sortie victorieuse en Afrique de l’Ouest. Il s’agit d’une véritable consécration quand on sait que cette distinction était revenue à la première banque du Mali en 2018.

Elle récidive trois ans après pour s’adjuger le trophée tant convoité dans un espace de 16 Etats et qui comptent des centaines de banques et établissements financiers.

Les propos du principal organisateur du prestigieux concours “African Banker Awards”, Omar Ben Yedder, confirment bien l’évolution positive des banques africaines et particulièrement la Banque de développement du Mali, ces dernières années : “Je suis vivement impressionné par les lauréats de cette année. Leur réussite montre que le secteur bancaire africain est sain et résilient et montre que la banque jouera un rôle essentiel dans la reprise économique.

La BDM continue son évolution et elle joue un rôle important dans un pays fragilisé par une crise mondiale ainsi que la situation que traverse le pays (le Mali). Elle démontre son ambition régionale suite à sa décision d’ouvrir des succursales au Sénégal et au Togo”.

Pour la deuxième fois, la cérémonie des Awards Banker a classé l’administrateur-directeur général de la BDM-SA, Bréhima Amadou Haïdara, parmi les 5 meilleurs banquiers africains de l’année 2021. Une reconnaissance non seulement de la qualité du management mais aussi des résultats sans cesse croissants réalisés, notamment en 2020, dans un contexte marqué par la Covid-19 et ses impacts sur les économies.

Le jeudi 12 août dernier, une délégation de la BDM-SA a été reçue en audience par le ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou. Il s’agissait de lui présenter officiellement les différentes distinctions remportées par la BDM-SA sur le plan international. Voilà pourquoi, le ministre Alousséni Sanou était très heureux d’accueillir la délégation conduite par le président du conseil d’administration, Ahmed Mohamed Ag Hamani en présence de l’administrateur-directeur général Bréhima Amadou Haïdara.

Le ministre Sanou félicite  les lauréats de la promotion ITB de France

L’occasion était aussi bonne pour présenter au ministre Sanou les lauréats de la promotion 2021 de l’Institut technique de banque (ITB) de France.

La particularité cette année, selon l’administrateur-directeur général de la BDM-SA, c’est le classement des candidats maliens qui ont trusté les toutes premières places. Ainsi, deux jeunes Maliennes se sont hissées aux rangs de major avec une moyenne de 17,73 et de deuxième avec 17,20 de moyenne et puis à la 4e place a été occupée un autre Malien avec 16,87 de moyenne.

Visiblement très heureux, le ministre Alousséni Sanou s’est dit très satisfait des performances réalisées par la BDM-SA à travers l’obtention du trophée et également celles affichées par ses agents de la promotion 2021 de l’Institut technique de banque (ITB) de Paris.

Ces deux performances témoignent des efforts déployés par les dirigeants de la banque et également celles des plus hautes autorités du Mali à favoriser l’épanouissement des acteurs du secteur bancaire au Mali. Elles sont l’illustration de la dynamique de résilience qui existe dans notre pays malgré les difficultés multiformes. Elles constituent enfin des motifs d’espoir à porter à la connaissance de nos concitoyens, mais aussi de les accompagner.

Profitant de l’occasion, le ministre de l’Economie et des Finances a tenu à féliciter les dirigeants de la BDM-SA pour les performances et les succès engrangés au fil des années tout en adressant un encouragement spécial aux lauréats de l’ITB pour les prouesses accomplies et pour la suite de leur carrière.

Il a assuré les dirigeants de la banque de l’accompagnement du département pour relever les défis de l’heure au service des clients de banque et de l’ensemble du tissu économique du Mali.

C’est justement pour soutenir cette ambition de banque régionale que le conseil d’administration a autorisé le passage du capital de la BDM-SA de 25 milliards à 50 milliards de F CFA.

Aujourd’hui, la BDM-SA, filiale du Groupe marocain BMCE, poursuit sa politique d’implantation au sein de l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa). C’est ce qui explique l’ouverture officielle, le 15 juillet 2021, de la BDM-Sénégal.

Effective depuis le 29 avril 2021, la BDM-Sénégal est gérée par Mme Fatoumata Guissé N’Daw, qui dispose de près de 30 ans d’expérience dans le secteur bancaire. Elle est à la tête d’une équipe dynamique et professionnelle composée uniquement de jeunes cadres. Cette représentation de la BDM-SA est située dans l’enceinte de l’Immeuble Clair Afrique, Rue Malenfant, place de l’Indépendance à Dakar-Plateau.

L’implantation de la BDM au Sénégal s’inscrit donc dans le cadre du programme de développement à moyen terme de la BDM-SA. Il s’agit, comme l’a si bien déclaré l’administrateur-directeur général de la BDM-SA, Bréhima Amadou Haïdara, de l’extension du réseau BDM dans la sous-région économique et plus loin à l’extérieur du continent africain.

“Cela, conformément aux vœux et aux besoins de nos frères et sœurs en quête d’une institution financière qui les rapproche de leur pays, leurs villes, leurs terroirs et de leurs familles. C’est ainsi que sur le chantier de la matérialisation de cette ambition, nous avons vu pousser tour à tour la Banque de développement de l’Union en Guinée-Bissau, c’était déjà en 2005 puis BDU-Côte d’Ivoire, BDU-Burkina Faso qui ont été précédées de BDM-France et le Bureau BDM d’Almeiria en Espagne et bientôt BDM-Togo dans quelques jours et enfin BDM-Bénin et BDM-Niger dont les études de faisabilité ont été lancées“, précisera-t-il. Avant d’ajouter que : “Nous sommes fiers de mettre en route cette représentation phare dans laquelle nous fondons beaucoup d’espoir pour contribuer à combler les besoins de la clientèle sénégalaise, malienne, mais aussi d’horizons divers car Dakar est un des carrefours du monde, une ville cosmopolite abritant les sièges de nombreuses organisations sous-régionales, régionales, africaines et mondiales. Je leur dis tous que cette banque, BDM-Sénégal est la leur. Qu’ils en prennent soin afin qu’elle contribue efficacement à la promotion de la bancarisation dans nos pays et pour assurer le financement de nos économies. J’encourage le personnel sous la houlette de notre vaillante directrice, Mme N’Daw Fatoumata Guissé, à redoubler d’efforts afin de donner à BDM-Sénégal une place de choix dans le cercle des banques et établissements financiers de notre sous-région”.           

El Hadj A.B. HAIDARA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here