Alimentation : durant le mois d’août, les cours mondiaux ont grimpé selon le rapport de la FAO

0

Les cours mondiaux des produits alimentaires ont connu une hausse spectaculaire au cours du mois d’août 2020 en raison de plusieurs facteurs. Dans un rapport publié la semaine dernière, la FAO indique également une hausse attendue de la production mondiale de certains de ces produits alimentaires.

Sous l’effet d’une demande globalement plus forte et de l’affaiblissement du dollar des États-Unis, les cours internationaux du sucre, des huiles végétales et des sucres secondaires ont connu une augmentation drastique de leur prix, souligne l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un rapport publié, jeudi 3 septembre 2020. Le mois d’août est le troisième mois consécutif de hausse de ces cours mondiaux. L’année 2020 est pourtant considérée comme historique en raison de la prévision de hausse de la quantité de production de plusieurs céréales dans le monde, précise la même source.

Selon l’indice FAO des prix des produits alimentaires, les cours internationales des produits alimentaires de base les plus couramment échangés ont connu, en août, une hausse de 2 % par rapport à juillet et à son niveau le plus haut depuis février 2020, précise-t-on dans un communiqué de la FAO.

« L’indice FAO des prix des céréales a progressé de 1,9 pour cent par rapport à juillet, pour s’établir en moyenne à 7 pour cent au-dessus de sa valeur d’août 2019, la hausse étant due majoritairement aux céréales secondaires », indique la FAO avant de préciser : « Les cours du sorgho ont grimpé de 8,6 pour cent par rapport à juillet et de 33,4 pour cent par rapport à leur niveau de l’année dernière à la même période, principalement sous l’influence de la forte demande à l’importation émanant de Chine ». Quant au maïs, la FAO indique une augmentation « de 2,2 pour cent en raison de la crainte que les dégâts subis par les cultures dans l’Iowa aient une incidence sur l’offre ». La même source indique que « les cours internationales du riz ont également progressé, du fait du resserrement saisonnier des disponibilités et de la croissance de la demande africaine ».

Les prix du sucre ont connu en août une hausse de 6,7 % par rapport au mois de juillet. Quant aux huiles végétales, les prix ont augmenté de 5,9 %.

C’est seulement les produits laitiers et la viande qui n’ont pas connu une hausse de prix au cours du mois d’août, indique la FAO.

Dans le même rapport, la FAO indique avoir revu à la baisse ses prévisions sur la production mondiale de céréales pour 2020, réalisées en juillet dernier. Ce en raison de la diminution attendue de la production de maïs aux États-Unis d’Amérique.

Toutefois, cette organisation onusienne fait comprendre qu’« en dépit de ce recul, la production céréalière devrait atteindre un record absolu en s’établissant à 58 millions de tonnes au-dessus de sa valeur de 2019 ». La production de maïs, du sorgho voire du riz pourront connaitre une hausse historique en 2020. La production du riz pourrait atteindre 509 tonnes cette année, indique-t-on dans ce rapport qui souligne que celle du sorgho pourrait connaitre une hausse de 6 % par rapport à 2019.

S’agissant de l’utilisation mondiale des céréales au cours de l’année 2020-2021, il est également prévu que 2 764 millions de tonnes, soit une hausse de 2 % par rapport à 2019, soient consommées.

« Stimulés par la hausse attendue des expéditions de riz et de céréales secondaires, les échanges mondiaux de céréales sont désormais estimés à 441,4 millions de tonnes pour 2020-2021, soit 1,6 pour cent de plus qu’en 2019-2020 », souligne-t-on dans le même communiqué de presse.

Bien vrai que le rapport ne le souligne pas, la pandémie de coronavirus aurait une empreinte rigide sur cette situation des cours mondiaux de ces produits alimentaires.

F. Togola

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here