Projection de la situation alimentaire au Mali en 2017 : Durant la période de soudure, 19% des Maliens seront en insécurité alimentaire

2

C’est la révélation faire par le ministre commissaire à la sécurité alimentaire, Oumar Ibrahima Touré, lors de la session d’information du Cadre harmonisé, cadre de référence pour toutes actions de sécurité alimentaire au Mali. C’était le jeudi dernier à l’hôtel Mandé, devant les partenaires de notre pays et de la société civile.

En effet, selon les projections, 495 000 personnes sont classées en insécurité alimentaire sévère et 3 034 468 personnes en insécurité alimentaire modérée. Ce qui fait qu’en période de soudure, globalement, la population en insécurité alimentaire est estimée à 3 529 130 personnes, soit 19% de la population malienne. Ces chiffres proviennent des 49 cercles et des 6 communes du District de Bamako.

Nonobstant cette triste nouvelle, le ministre commissaire à la sécurité alimentaire a rassuré que la situation n’est pas au dessus de notre dispositif. Il compte élaborer un programme national de riposte pour faire face à la situation. Aussi, selon Oumar Touré, les experts ont -ils recommandé de «mettre en œuvre un programme d’assistance alimentaire en faveur de ces 495 000 personnes en phase 3 et pire, mettre en œuvre des actions de résilience comme les transferts sociaux, la reconstitution de cheptel, les aménagements de proximité, améliorer la disponibilité et l’accès à l’aliment bétail dans les zones en déficit fourrager, procéder à des actions de reconstitution des moyens d’existence à l’endroit des populations déplacées et réfugiées de retour et poursuivre et renforcer des actions de prévention et de prise en charge de la malnutrition. Celle-ci est un problème préoccupant dans l’ensemble du pays».

«Autant d’exhortations qui devraient permettre au Gouvernement et à ses partenaires d’anticiper sur les questions de vulnérabilité alimentaire. C’est pourquoi, le Commissariat à la sécurité alimentaire s’attèlera dans les jours à venir, à l’élaboration du Plan national de réponse aux difficultés alimentaires au titre de la campagne agricole 2016-2017. Ensuite, des actions concrètes engageront l’Etat et ses partenaires auprès des populations vulnérables afin d’éviter à notre pays une situation contraignante au plan alimentaire», a déclaré le ministre Touré.

Pour rappel, chaque année, au sortir de la campagne agricole, le Système d’Alerte Précoce (SAP) réunit l’ensemble des acteurs de la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour déployer cet outil qu’est le Cadre harmonisé. Lequel se base principalement sur les informations issues des différentes évaluations et enquêtes effectuées dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. L’objectif de cette rencontre était donc de partager les informations issues du Cadre harmonisé et de les vulgariser en vue d’informer les populations maliennes sur la situation alimentaire courante et projetée.

Youssouf Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Sans oublier le poulet européen qui inonde le marché dans le mutisme des instances…

  2. quelqun qui na pas pitie des malades,a t il pitie des affames? tu as vole des millions, l argent des malades,maintenant on te cobfie la securite alimentaire, honte a,toi tu vas dans l’enfer,espece de voleur,opportunist

Comments are closed.