Réduction de la vulnérabilité des moyens d’existence agricoles : Le gouvernement et les collectivités du Mali en remercient et félicitent la FAO et le Royaume de Belgique

0

En effet, depuis décembre 2016 l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) en partenariat avec les autorités administratives et politiques ainsi que deux ONG locales (AMAPROS et GAAS Mali) et une ONG internationale (HELP) met en œuvre un projet dénommé : «  Réduire la vulnérabilité des moyens d’existence agricole à travers l’approche caisse de résilience » au Sahel. Cela dans les cercles de San, région de Ségou et de Bandiagara, région de Mopti sur financement du Royaume de Belgique dans le dessein d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables des régions d’intervention à travers le renforcement de la résilience de leurs moyens d’existence face aux aléas climatiques.

Le mardi 05 mars 2019 a été tenu un atelier final dans la salle de conférence de la Direction des Finances et du Matériel du Ministère de l’Agriculture pour le partage et la capitalisation des 4 principaux résultats dudit projet, à l’ouverture duquel les autorités administratives et politiques du Mali ont témoigné leur gratitude à l’endroit de la FAO ainsi que du Royaume de Belgique pour l’intérêt et le profit qu’apporte le projet dans les zones rurales de la région de Mopti et de Segou. Ont pris part à la cérémonie d’ouverture, Madame Kané Rokia Maguiraga Ministre de l’Elevage et de la Pêche, les préfets de Ségou et de Mopti représentant respectivement leurs Gouverneurs, M. Boureima TELLY représentant le Conseil de cercle de Badiangara, M. Amadou Alaoury DIALLO représentant de la FAO, M. Adrien THEATRE Ambassadeur du Royaume de Belgique au Mali, des Directeurs Régionaux de l’Agriculture ainsi plusieurs organisations partenaires.

Tout d’abord au nom de toutes les collectivités du Mali ayant bénéficié ledit projet de la FAO, M. Boureima TELLY a témoigné sa profonde gratitude à l’endroit de la FAO pour la qualité de l’aide apportée aux différentes populations grâce à la réalisation dudit projet. Il a vivement affirmé la joie des femmes et des enfants des zones respectives depuis l’avènement du projet. Ainsi il a exhorté les organisateurs du projet ainsi que les autorités gouvernementales à faire de leurs mieux pour la durabilité et la vulgarisation de ce projet, guise d’assistance dans toutes les zones rurales du pays au-delà des 100 premiers villages ayant bénéficiaires (Ségou et Mopti).

Pour M. Adrien THEATRE, Ambassadeur du Royaume de Belgique au Mali, il a évoqué que c’est un réel plaisir pour lui d’être invité afin de prendre part à un tel atelier de portée humanitaire. Il a rassuré que la nutrition et l’alimentation étant des nécessités pour le bien être de l’homme, le Royaume de Belgique réitère son soutien et engagement dans toute action d’assistance aux nécessiteux. Au Représentant de la FAO, M. Amadou Alaoury DIALLO d’affirmer sa gratitude à Madame le Ministre de l’Elevage et de la Pêche pour sa disponibilité à chaque fois ou la FAO manifeste un besoin auprès d’elle. Tout en témoignant la satisfaction des 100 villages bénéficiaires du projet, M. DIALLO a remercié les ONG partenaires, l’autorité Malienne ainsi que le Royaume de Belgique pour la confiance et l’accompagnement accordé à la FAO, gage d’une bonne réalisation dudit projet.

Pour Madame le Ministre de l’élevage et de la pêche, elle a rappelé que ce projet est en parfaite conformité avec le plan gouvernemental pris pour l’assistance nutritionnelle et alimentaire dans les zones rurales. Au nom du Président de la République elle a vivement félicité les partenaires techniques et financiers, le Royaume de Belgique et la FAO pour la réalisation du projet. Avant de déclarer l’atelier ouvert, elle a exhorté les participants à la prise de fortes recommandations pour le renforcement, la durabilité et vulgarisation du projet partout dans les zones rurales du Mali, surtout dans les domaines de l’agriculture, l’élevage et la pêche.

Dognoume DIARRA

L’Oeil du Péon

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here