Résilience face à la pandémie du COVID19 : Les acteurs des filières agricoles soutenus

0

Les ministres de  l’investissement privé des petites et moyennes entreprises et de l’entreprenariat  national  et son homologue de l’agriculture assurant conjointement la tutelle du projet inclusif ont avec l’aval des partenaires du projet (FIDA, Danemark et Canada) proposé des réaménagements au programme de travail du Projet Inclusif  en réponse aux effets du COVID19.

Le ministre de l’investissement Mme Safia Boly a présidé le jeudi 23 avril 2020 la  1ère  session extraordinaire du Comité de pilotage du projet de financement inclusif des filières agricoles  Une session dont l’objectif est de  renforcer la résilience des acteurs de la filière face à la pandémie du COVID19.   

«  Nous devons nous préparer à contrer les effets néfastes de cette crise sanitaire sans précédent qui aura des répercussions sur la taille, la faisabilité pratique et l’ordonnancement prévu de certaines activités. En effet nous faisons face à la menace d’un ralentissement des activités économiques des bénéficiaires cibles du projet. Il s’agit notamment des organisations paysannes , des groupements de petits producteurs ruraux, des petites et moyennes entreprises actives dans les filières agricoles et des systèmes financiers décentralisés partenaires », tels ont été les propos introductifs de madame le ministre lors de l’ouverture des travaux de cette session première du genre à laquelle ont participé  le représentant de l’ ambassade du Danemark, la représentante des PTF en la personne du  chargée de programme du Fonds International pour le développement agricole, les représentants du ministère de l’ agriculture et celui du ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille ainsi que les  membres du comité de pilotage.

Selon le ministre Safia Boly  pour riposter contre l’impact négatif  du COVID19  et renforcer la résilience des acteurs concernés,   le  projet inclusif va connaître un réaménagement de son  plan de travail, il lui sera assigné  de  nouvelles orientations avec une priorisation des activités à exécuter en vue de pouvoir mieux   avancer vers les objectifs de performances  initialement prévues. Et pour se faire  le comité a relevé et réfléchi  aux  difficultés rencontrées par le groupe cible en cette  période de pandémie,  et  a pensé  à réorienter les activités pour permettre au secteur de continuer à se produire, s’élever et renforcer la relance économique.  C’est dans cette perceptive qu’il a été pensé d’assister les acteurs du  secteur en les offrant certaines  flexibilités près de 8 milliards vont rentrer dans ces agencements.

 

Le ministre   n’a pas manqué de vivement remercier les PTFs pour leur accompagnement et adhésion à cette mesure voulue par nos autorités pour mieux accompagner les bénéficiaires en harmonisant les activités avec le contexte actuel. En effet  en réponse à la demande d’appui d’urgence, le FIDA en synergie avec le Danemark et le Canada  apportent leur soutien et  contribution  aux actions urgentes afin de réduire la vulnérabilité  avec un  cofinancement revue à la hausse.  Les PTFs sont aux côtés du département de tutelle pour accompagner les organisations professionnelles paysannes, les petites et moyennes entreprises agricoles et les systèmes financiers décentralisés en cette période de crise sanitaire comme l’ont assuré Manda dite Mariam Sissoko chargée d’Appui au programme FIDA et Niels Bossen de l’Ambassade du Danemark.  

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here