Transition agro écologique : Projet d’appui en zone cotonnière du Mali

0

Financé à hauteur de 21 milliards de F CFA, ce projet d’accompagnement des zones cotonnières est une initiative du gouvernement malien et de l’Agence française de développement (AFD). Le lancement officiel a eu lieu le 8 novembre 2020 à Sélingué par le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Mahmoud Ould Mohamed.

Ce projet a commencé en octobre dernier à travers un atelier de formation. Plus de 200 productrices et producteurs de coton formés ont reçu leur attestation le jour du lancement officiel.

Les pays du Sahel sont victimes d’un changement climatique depuis plusieurs années. Ainsi des produits tels que les engrais chimiques sont utilisés dans les plantations d’où la destruction des eaux et aliments, la perte des animaux et les maladies récurrentes. Les engrais chimiques sont très nuisibles à la santé humaine.

Ce phénomène justifie la mise en place de ce projet et la formation de productrices en technique agricole. Le projet d’appui à la transition agro écologique en zone cotonnière du Mali, définit des objectifs tels que l’accompagnement des acteurs agricoles, la recherche et le développement du secteur cotonnier, le pilotage et l’appuie aux activités de production agricole.

Pour atteindre ces objectives, le projet planifie plusieurs formations et outillera les producteurs.

Le secteur de coton est confronté à de nombreuses difficultés dont la solution n’est point au-dessus de nos capacités. Je reste persuadé qu’ensemble, c’est-à-dire l’APCAM et les producteurs de cotons, la CMDT et votre département maîtriseront certainement cette crise qu’elle qu’en soit son ampleur, sa complexité. Ce projet Agreco financé par l’Agence français de Développement, contribuera sans limite, à travers ses activités à stabiliser la zone cotonnière par la diffusion des innovations porteuses de productivité, d’amélioration et de la qualité des fibres de coton, a indiqué le président de l’APCAM.

Cette conférence fut illustrée par un sketch expliquant les impacts négatifs sur la vie des êtres humains et animaux. Ainsi les maladies comme l’hypertension, le diabète et la faiblesse sexuelle, sont quelques conséquences de ces engrais et d’autres produits nocifs.

L’objectif du projet est de contribuer à la transition agro écologique, des systèmes de production en zone cotonnière, l’animation, la coordination financière et le suivi évaluation du projet, la promotion de l’équité et l’égalité du genre. Durant 6 semaines vous serrez outillés sur les thématiques liées à la transition agro écologique et au développement durable, à travers le renforcement de la durabilité des exploitations familiales, l’accroissement et la résilience sur le plan économique et climatique, ainsi a déclaré le ministre Mahmoud Ould Mohamed.

Fatoumata Kané

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here