Augmentation hier des prix du litre du super et du gaz oïl de 25 FCFA : Les associations de consommateurs désapprouvent la mesure et suspendent leur participation à la Commission de suivi

9

station-essenceC’est dans une déclaration envoyée hier lundi 16 mars 2015, à notre rédaction, que les associations de défense des consommateurs (ASCOMA, REDECOMA et ADAC – Mali) rapportent que la Commission de suivi du mécanisme  de taxation des produits pétroliers, au cours de sa réunion tenue le 16 mars 2015  dans la salle des conférences de l’ONAP , a décidé  d’augmenter les prix à la pompe du super carburant et du Gaz-oïl de 25 FCFA en ignorant volontairement les baisses successives  du prix du baril sur le marché international et les préoccupations des consommateurs maliens.

Ces associations de défense des consommateurs, siégeant au sein de ladite commission, après analyse, ont  décidé de désapprouver  cette augmentation ; d’exiger le maintien des prix de 635 F et 734 F du mois de février respectivement pour le super et le gaz oïl  et de suspendre leur participation au sein de la Commission jusqu’à la prise en compte réelle des intérêts des consommateurs maliens.

Le communiqué est signé par Abdoul Wahab Diakité (ASCOMA), Badou Samonou (REDECOMA) et Amadou Ba (ADAC – Mali).

Ascoma,  Redecoma, Adac-Mali

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Je pense qu’il organiser un soulevement pour barer la route aux agissemnets de ces canibales.
    Tout le monde sait le prix sur le plan international n’a pas change et comment peut on accepter une augmentation unilaterale de la part d’un patronat qui se fiche de la population et qui ne se soucis que du profit.
    Ce qui me fait plus de mal c’est que le gouvernement puisse accepter une telle ignemnie de la part de ces gourmands de “revendeurs” d’hydraucarbure! qui n’ont aucune pitie pour la population.
    Je pense qu’il est grand temps que nous la jeunesse prenne conscience de certaine situation et oblige les dirigeants a un changement pour le Bonheur des pauvres populations.
    Si cette REDECOMA ou je ne sais plus comment l’appele se rend toujours coupable ou complice de ces gents qu’elle soit dissolute et qu’on mette en place une vraie organisation qui puisse defender le droit des pauvres consommanteurs.
    JE PROPOSE UN SOULEVEMNT POPULAIRE CONTRE L’AUGMENTATION DU PRIX DES HYDRAUCARBURES!

  2. il faut avoir un minimum de logique , depuis plusieurs mois le prix du pétrole était en baisse ,d’ou une baisse du prix du carburant ! Maintenant que le prix du pétrole est à la hausse , le prix des carburants remontent 😉 😉 😉 😉 😉 pas difficile a comprendre quand meme , c’est pareil en France ou ailleurs en Europe ❗ ❗ ❗

    • n’importe quoi ! 🙁

      Pourquoi le prix du carburant n’a pas baissé ici avec la baisse du prix du baril dans le monde…

      donc quand ça baisse à la source ça se maintien ici …et après on guète la prochaine petite montée pour arnaquer la population…

      arrête de faire des comparaisons absurdes, d’ailleurs on se fiche de ce qui se passe en france ou ailleurs en europe…

      ça c’est de l’arnaque, 👿

  3. Oui monté le prix de 25 f c’est trop élevé d’autant plus que la majorité des maliens est pauvre donc mobilisons nous pour le bien de notre pays !!!!!!!!!!!!!!

  4. C’est trop 25 F CFA récemment au Burkina Faso la population a fait grève pour une augmentation de 10 FCFA.

  5. L’arnaque continue de plus bel… Le Burkina Faso, pour ne citer que ce pays voisin, voit les prix à la baisse. Comme d’habitude, au Mali c’est l’augmentation abusive et effrénée. Normal, quand il n’y a point de société civile… Et surtout, que ceux-là qui décident de ces prix s’approvisionnent tous en carburant exclusivement sur “bons” aux frais du contribuable.

    Pensées rebelles.

Comments are closed.