LA BOA-Mali, solide comme un Roc

0

Les bons chiffres de la Bank Of Africa (BOA)- Mali. La filière de l’établissement bancaire éponyme, a connu un résultat net en hausse de 5,5%   au premier trimestre 2017, si on compare les chiffres de cette année, à ceux de l’année dernière à la même période. 

Cette performance s’explique par plusieurs facteurs. Le coût du risque a été réduit d’au moins 7O%. Chiffres certifiés. Le moment où le remboursement des prêts devenait un véritable caillou dans la chaussure de la BOA est bien derrière nous. Fin juin 2016, un peu moins de cinq milliards de fcfa étaient difficilement recouvrables. Une année après, le chiffre est descendu à 1,3 milliard de FCFA.

Sur toute l’année 2016, la Bank of Africa (BOA Mali) indique avoir réalisé en 2016, un résultat net estimé à environ 9,3 milliards de Fcfa contre de 7,126 milliards de Fcfa en 2015.

Les actionnaires, qui sont plus de 8000, ils ont perçu un dividende de 3.000 Fcfa par action de 5.000 Fcfa.

L’ascension de la BOA s’est poursuivie au second semestre de 2017,  sous la direction de son DG, Abdallah Ikched. Dans les années 90, ce ressortissant marocain avait déjà travaillé au Mali, avant de poursuivre une expérience à Madagascar.

La communication interne de la banque s’est améliorée en 2017, selon les travailleurs. Une banque donc debout, malgré la crise.

.                        Première cotation en bourse

Le processus d’introduction en Bourse de Bank of Africa- Mali (BOA-Mali), qui a démarré le 17 décembre 2015, a pris fin mardi 31 mai 2016 à Bamako, avec la cérémonie officielle de première cotation en Bourse des actions de la banque à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).Concrètement, à compter du 31 mai 2016, la BOA-Mali, est la première société malienne cotée en Bourse.

Encadré

Quelques chiffres pour comprendre….

Un total bilan en 2015 de 535,7 milliards de f CFA, soit une progression de près de 7% par rapport à l’exercice 2014 ;
– Une hausse de 14,6% au niveau des crédits octroyés à la clientèle qui ont atteint 258,6 milliards de f CFA à fin décembre 2015 contre 225,6 milliards de f CFA au 31/12/2014 ;
– Un total de dépôts collectés auprès de la clientèle de 320,4 milliards de f CFA, en progression de 23,5% par rapport au 31/12/14 ;
– Une augmentation de près de 14% au niveau du nombre de comptes ouverts à la clientèle qui s’établit à 197 946 au 31/12/2015 contre 173 890 à fin décembre 2014 ; – Un Produit net bancaire «PNB» en hausse de 14,4%, en passant de 26 milliards de f CFA à fin 2014 à 30,2 milliards au 31/12/2015 ;
– Un résultat net après impôts de 7,126 milliards de f CFA, en évolution de 77% par rapport à celui de l’exercice 2014 qui se chiffrait à 4,021 milliards de f CFA.

Souleymane Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER