Élection à la CCIM : vers un consensus autour de la candidature de Youssouf Bathily

0

Youssouf Bathily, candidat pour la présidence de la Chambre de commerce du Mali, a rencontré, hier à Bamako les élus consulaires du district pour présenter son bilan et solliciter leur soutien pour rempiler. La rencontre a été soldée par les promesses de soutien à une candidature unique.
-maliweb.net- Vers une réélection de l’actuel président de la CCIM pour un nouveau mandat. Ce sont les gages que l’on peut retenir de la rencontre d’hier entre candidat Youssouf Bathily et les élus consulaires du district. Ces derniers ont été émerveillés par le bilan positif que l’actuelle équipe de la CCIM a présenté. De 2015 à 2020, la mandature actuelle a travaillé au renforcement des capacités fédératrices et la cohésion de plusieurs organisations et groupements professionnels du secteur privé. Cet élan a permis de conjurer les divisions et de prôné un encadrement du secteur privé pour l’essor du pays.
Sous le leadership de Youssouf Bathily, la CCIM a participé à l’élaboration de nombreuses lois en faveur du secteur économique. Parmi elles, les lois sur la création de la Direction Nationale des PME, sur le partenariat public privé. Pour Youssouf Bathily, la CCIM a joué un rôle d’assistance conseil en organisant des échanges sur les procédures d’importations et d’exportations avec l’appui de la direction de commerce et de concurrence, la déclaration et le paiement des impôts ainsi que la demande de financement des conditions d’éligibilité au financement et l’appui de la BCEAO …
«  Dans les missions d’assistance des entreprises, la CCIM a accompagné au moins 9 200 dossiers de sollicitation adressés par les opérateurs économiques du Mali aux différents consulats dans les pays de destinations pour l’obtention des visas d’affaires », a –t-il déclaré. A cela, il a cité la création et la gestion des équipements d’infrastructures : le projet de reconstruction du marché rose de Bamako, la dotation de la protection civile d’un véhicule multi-usage pour la prévention des incendies dans les marchés, la construction des sièges des chambres de commerces dans cinq régions. S’y ajoute à la construction d’un marché moderne avec des centaines de magasins et des étals à Bamako, et bientôt la construction du nouveau siège de la CCIM et la construction des parcs d’expositions et des centres de formations professionnelles.
Avec ce bilan élogieux à son compteur, Youssouf Bathily a annoncé que s’il est élu pour la mandature de 2021-2026, la CCIM va intégrer des nouvelles préoccupations des crises incessantes et la modernisation des activités économiques. Parmi elles, il a annoncé le mécanisme d’accompagnement des start-up, des entreprises innovantes, l’adaptation aux réalités économiques de la zone de libre échange continental africain (ZLECAF).
La présentation de ce bilan et ces perspectives annoncées ont suffi au candidat à la CCIM pour bénéficier du soutien des élus consulaires du district qui, dans leurs interventions, ont appelé à un consensus au tour de sa candidature. Le doyen des opérateurs économiques, Soya Golfa en passant par Madjou Sympara ont plaidé pour une candidature consensuelle et unique afin d’éviter à la CCIM la polémique née de l’élection du président du patronat du Mali. Les responsables des commerçants détaillants, des industriels, les jeunes opérateurs économiques, les chargeurs du Mali n’ont pas tari d’éloges à l’endroit du bilan et à la personne de Youssouf Bathily. « Cet homme est d’une intelligence rare. il a su réunir le secteur privé pour l’essor de l’économie malienne », a déclaré Babalaye Dao, président de la chambres des chargeurs du Mali.
Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here