Campagne agricole 2022-2023 à Kita : Assimi interpellé par des paysans

5

« Les données fournies sur l’état des lieux de la livraison des engrais dans les filiales de la CMDT sont fausses ». L’alerte vient d’un cotonculteur du secteur de Sébécoro, filiale ouest de la CMDT/Kita. Dans la vidéo adressée au Président de la transition, il appelle le Colonel Assimi Goïta à agir vite afin de sauver la campagne agricole.

 Le Mali, premier producteur de coton d’Afrique subsaharienne au titre de la campagne 2021-2022 grâce à sa production de plus de 760 000 tonnes, a mis les 17 milliards F CFA, uniquement dans les intrants agricoles pour ce faire.

La livraison de ces engrais à temps est le principal souci de certains producteurs de Kita, toujours en attente. Dans une vidéo publiée récemment, un cotonculteur du secteur de Sébécoro, filiale ouest de la Compagnie malienne pour le Développement des Textiles (CMDT)/Kita, un griot du nom de Koné a fait part de sa crainte au Président de la transition Colonel Assimi Goïta.

Excepté « un secteur de la filiale Kita de la CMDT, où on n’aurait déposé que 20 sacs d’engrais, une quantité, dit-il, qui ne peut même pas servir un seul champ de coton », le producteur affirme qu’à ce jour, « leur coopérative n’a pas reçu un sac d’intrant ».

En plus de leur coopérative, le producteur attire également l’attention du président sur les autres secteurs de Kita. Ils « sont aussi en attente », rapporte-t-il, dans la vidéo, en langue bambara. « On a fait des tournées l’autre jour dans les différentes coopératives. Il n’y pas de sacs d’engrais nulle part », dit-il.

Selon lui, « leurs responsables sont en train de les imposer des engrains locaux et leur demandent de faire la promotion de ces intrants aux producteurs », a alerté le cotonculteur du secteur de Sébécoro. Avant d’apporter un démenti sur les données fournies sur l’état actuel de la livraison des engrais. « M. le Président, tous ce qu’ils disent est faux ». Ensuite, il invite le Président de la transition d’ « envoyer le ministre du Développement rural pour tirer au clair la situation », afin de sauver la campagne agricole dans les différentes filiales de la CMDT.

Sur la question, la Compagnie malienne pour le Développement des Textiles (CMDT), contactée par nos soins, est restée silencieuse.

Cette interpellation intervient quelques jours, après l’assurance donnée aux producteurs par le ministre de l’Economie et des Finances sur la chaine nationale. Il avait annoncé que « la livraison des intrants agricoles au titre de la campagne agricole 2022-2023 était à 50 % ».

 

Kadiatou Mouyi Doumbia

 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. We should promote reliable African production of fertilizers. Have we approached fertilizer plants of Eritrea or Ethiopia as supplier or are we enslaved to having source outside Africa supply fertilizer to us?
    It is sign of good governance when citizens may timely bring problems that involve many to government attention. It also is great when citizens may offer feasible solution that timely solve problem. That is kind of thinking too long missing in Negroid Africa plus it’s return should be welcomed by all.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Il est temps et grand temps que les maliens cessent de se leurrer et de prendre le chemin de la vérité, car seul ce chemin pourrait nous faire sortir de ces imbroglios inutiles. Un pays totalement rural comme le Mali doit avoir absolument son usine d’engrais tout de suite au lieu de se mettre à importer des milliers de tonnes chaque année, quel manque à gagner pour notre budget? Ce qui fait mal et très mal, cela n’offusque personne, on dirait que nous n’avons de tête de réflexion. Très chers maliens réveillez-vous rapidement, car c’est des milliards que nous faisons sortir chaque année de notre budget nation pour acheter ces engrais, il faut changer de fusil d’épaule rapidement, si nous voulons développer ce pays.

  3. 90% des maliens sont des agriculteurs paysans, pecheurs, et éleveurs qui broient du noir. Il y a aucune industrie sérieuse au mali ni de routes Mais comme le pouvoir est illégal et illégitime, forcément cela aura des conséquences fâcheuses sur ces secteurs cités.
    Tout est faux. Les putschistes détournent l’attention des maliens des vrais problèmes de survie sur des sorties populistes a 2 balles a bamako alors que le gros lot des maliens vivent dans les zones rurales qui sont illettrés donc facilement manipulables par des Choguel, Assimi et Cie.

  4. This is situation that requires immediate remedy. Nothing less, therefore somebody in government need get off their ass plus do as need to be done to deliver already late fertilizer.
    This failure put Transitional Government in bad light that should not exist if all were doing their job in relation to this condition. Leaders of departments managing this condition are not doing their job or/ plus have workers who do not respect them enough to do their jobs. Where is practical Greater Good approach in this lack of fertilizer being delivered to where needed? Are we going back to ways of governance under IBK ? Prime Minister Choguel Maiga you should not allow your subordinates to make you appear incompetent in conditions of this sort.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here