Compagnie Malienne pour le Développement du Textile (CMDT) : Modibo Koné pour hisser la barre plus haut

0

Proposé  comme administrateur de la Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles (CMDT) par le conseil des ministres du mercredi 23 décembre dernier, Modibo Koné a été nommé, hier lundi 11 janvier, Président Directeur Général  de la CMDT par les administrateurs de ladite compagnie à travers un conseil d’administration extraordinaire tenu pour l’occasion. Le nouveau PDG, Modibo Koné endosse ainsi la lourde responsabilité de hisser la barre plus haut que son prédécesseur Kalfa Sanogo.

Les administrateurs de la Compagnie Malienne du Développement des Textiles (CMDT) ont tenu hier lundi un Conseil d’Administration extraordinaire. A l’ordre du jour : l’annonce de la fin de mandat du Président Directeur Général (PDG) sortant, Kalfa Sanogo et l’élection de son successeur, Modibo Koné par les administrateurs CMDT. Et ce, conformément aux textes régissant la CMDT, Société Anonyme d’Economie, selon lesquels, le PDG est désigné par le conseil d’administration sur proposition de l’Etat qui est l’actionnaire Groupe A (majoritaire ndlr). Tandis que le Directeur général Adjoint (DGA) est directement désigné par l’actionnaire Groupe B.

C’est dans cette dynamique que Modibo Koné, nommé administrateur de la CMDT suite au conseil des ministres du mercredi 23 décembre dernier par le gouvernement, a été désigné PDG de la CMDT, hier lundi par les administrateurs.

Après la passation de service avec son prédécesseur Kalfa Sanogo, le PDG entrant Modibo Koné, dans une brève interview qu’il a accordée à la presse  a déclaré que sa première priorité consistera à rassembler la CMDT, les producteurs et les coopératives agricoles. Une fois cette bataille de cohésion gagnée, le tout nouveau PDG, Modibo Koné s’engage à donner un coup d’accélérateur au tissu industriel de la CMDT en mettant un accent sur les unités d’égrainage.

« Nous allons mettre l’accent sur le tissu industriel de la CMDT pour faire en sorte que notre capacité d’égrainage soit très élevée par le financement de nouvelles usines et la réadaptation des anciennes », déclare-t-il. Avant de poursuivre qu’il s’évertuera à faire en sorte que le coton malien puisse être transformé ici au Mali, afin de créer plus de richesses et d’emplois.

Un PDG expérimenté à la tête bien pleine

Derrière ses 57 ans, le tout nouveau patron de la CMDT, Modibo Koné a un parcours universitaire et professionnel assez riche. Après avoir décroché un diplôme d’ingénieur en sciences appliquées à l’ENI (Ecole Nationale d’Ingénieur) en 1983, Modibo Koné collectionne successivement, un DEA (Diplôme d’Etudes Approfondies) en Hydraulique Agricole à l’Ecole Inter-Etats d’ingénieurs et d’équipement rural de Ouagadougou. Puis un DESS en gestion des entreprises option : management des projets de développement au CESAG de Dakar et un certificat en évaluation de projets d’infrastructures à l’Ecole des Ponts et Chaussées de Paris.

Il a servi au compte de l’Office du Niger pendant une bonne dizaine d’années entre 1985 et 1995 avant d’être recruté la même année par voie de concours à la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) où il exerça jusqu’à sa nomination en décembre 2015.

A la BOAD, institution financière exclusivement dédiée aux questions de développement, Modibo Koné, fut tour à tour, responsable superviseur de 25 projets concernant le Mali, le Benin, le Burkina Faso, la Côte-D’ivoire et le Togo de 1995 à 1997. Puis responsable chargé du suivi des projets  à la division des infrastructures et de l’énergie entre 1997 et 2004, chef de la mission résidente de la BOAD au Sénégal et en Guinée-Bissau  de 2005 à 2008, directeur en charge du développement rural et des infrastructures de 2009 à 2011. Et jusqu’à sa nomination, Modibo Koné était directeur des opérations de la BOAD.

C’est donc fort d’une carrière professionnelle très riche qu’il prend les commandes de la CMDT, un des piliers fondamentaux de l’économie malienne.

Lassina NIANGALY

PARTAGER