Usine CMDT de Kimparana : Le chauffeur Daouda Dembélé n’est plus

0

Douloureuse aura été l’annonce de la mort  en mission et  par noyade du sieur  Daouda Dembélé, chauffeur à l’usine de Kimparana.  Agé de 51 ans, marié deux femmes avec des enfants, feu Daouda Dembélé a travaillé à la CMDT durant 30 ans en qualité de conducteurs saisonniers. C’est seulement en novembre 2015 qu’il sera recruté comme personnel permanent.

Le mercredi 14 septembre , il a conduit à Sikasso son chef de service industriel qui devait prendre part à la rencontre initiée par la direction générale à l’attention des cadres industriels du groupe CMDT. Après le diner, Daouda , à l’instar de ses collègues chauffeurs à regagné l’hôtel Maïssa, dans le quartier de Wayerma pour dormir dans sa chambre, en cette nuit pluvieuse.  Malheureusement pour Daouda qui ne dormira pas cette nuit dans sa chambre . Il sera retrouvé  dans la matinée au fond de la piscine de l’hôtel qui enregistre ainsi son troisième cas de mort par noyade. Aucune protection de la bordure de la piscine. Un honorable en séjour dans cet hôtel a plongé dans cette piscine et a eu la vie sauve grâce à un passant qui lui a tendu une perche

La nouvelle de sa disparition a vite fait le tour de la ville de Sikasso. Les gens continuent à se demander comment est arrivé cet accident mortel ?  Seul le miséricordieux, Allah détient les raisons de ce rappel à lui, qui d’ailleurs a failli marquée la rencontre des cadres industriels de la CMDT à l’hôtel du Cinquantenaire.

A l’ouverture des travaux, une minute de silence  fut observée à lui et tous les autres agents décédés. Après la réception de balle de coton et la cérémonie de paie de coton aux organisations paysannes, le PDG, sa délégation et les autorités de Koutiala ont mis le cap sur la famille du défunt  pour présenter les condoléances. C’est un responsable sonné qui a fourni assez d’efforts pour contenir cette mort. Aux épouses et aux enfants le PDG a remis la somme de Cinq Cent mille ( 500 000 ) francs CFA. La délégation  a participé à la mosquée du quartier Kôkô à la prière funèbre, accompagné le corps au cimetière avant de prendre la route pour Bamako.

Le promoteur de l’hôtel Maissa, Moussa Koné, à la tête d’une forte délégation a effectué le déplacement à Koutiala pour rendre un dernier hommage au défunt. A sa famille , il a remis deux sacs de 5O kg de riz, 50 000 frs et des sachets d’eau.

Qu’Allah le Tout puissant l’accueille dans son paradis éternel. Amen ! Ainsi va la vie. Quelque part, il était certainement gravé  qu’il quitterait ici bas de la sorte . On ne peut rien contre la mort qui continuera de nous surprendre. Qu’Allah nous assiste et guide nos pas et actions.

SINALY

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER